Se maîtriser face au consumérisme

2
309

« Ne porte pas ta main enchaînée à ton cou [par avarice], et ne l’étends pas non plus trop largement, sinon tu te trouveras blâmé et chagriné »

Ce verset de sourate Le voyage Nocturne, Al Israee, établit la règle éthique concernant le mode de consommation.

Il est question de trouver un juste milieu, entre l’excès et l’avarice.

Nous ferons un focus sur ce qui nous touche le plus dans nos sociétés occidentalisées : l’excès.

Nous vivons dans un monde où la course à la consommation n’a jamais été aussi intense.

Nous sommes sans cesse en quête de quelque chose. Convaincus que c’est « la chose » qui nous apportera joie et bonheur et sans elle, il nous manquera quelque chose d’important. Il n’y a qu’à voir les tonnes d’arguments que nous sommes passibles de produire pour nous convaincre nous-mêmes puis notre entourage de l’importance d’acquérir cette chose qui comblera à coup sûr nos besoins.

Une fois le trophée sur la table, la chose acquise, un sentiment de vide nous envahit, la désillusion est là, cette chose n’a finalement pas étanché notre soif, ni comblé le vide, l’excitation de la chasse est tombée, l’adrénaline est au plus bas, une voix nous murmure qu’il est temps de repartir à la chasse … c’est reparti, un cycle infernal.

D’aucuns diront que notre instinct bestial chasseur est une composante de notre personnalité et nous n’y pouvons rien. Les supporters du postulat bestial darwinien, d’un Homme descendant du singe, trouveront toute la justification pour expliquer notre instinct « chasseur » en quête incessante de proie.

Le Coran, nous rappelle dans le verset cité plus haut, que nous devons donner du sens à notre passage sur terre.

L’islam nous rappelle à une autre quête, celle du sens et du bon sens.

Nous savons pertinemment que nous achetons plus que ce dont nous avons besoin, que nous gaspillons, que cela participe à la pollution de notre environnement, à la pollution de nos esprits et surtout de nos cœurs.

Cette course effrénée à la consommation ne nous laisse pas le temps de nous poser la question du pourquoi ? De quoi ai-je vraiment besoin ? Pour faire quoi ? Et après ?

Une analyse de notre environnement proche nous ferait découvrir que nous pourrions nous passer de nombreux « trophées », qui ne nous servent absolument à rien !

Par quoi commencer ? Comment faire taire cette voix qui nous rappelle ce qui nous manque et donner de la voix à celle qui nous rappelle tout ce qu’on possède déjà ? Comment faire pour que l’excitation du chasseur en quête de « trophées » laisse place à un être apaisé vivant en harmonie et avec éthique ?

Il n’y a pas de remède miracle, mais il y a avant tout un travail à faire sur soi pour premièrement prendre conscience de cette problématique et nous rendre compte que nous sommes, peut-être, dans l’excès.

Ensuite, après avoir établi le bilan, il faudra réapprendre à se maîtriser, se libérer des chaînes de la surconsommation. Il faut redonner de la valeur à des mots comme : simplicité, sobriété, partage, éthique …

Il faut appuyer sur « pause » et prendre le temps ! Regarder autour de soi et reposer la question du sens ! Elle est tellement essentielle !

Notre passage sur Terre est tellement rapide et éphémère, quelle planète allons-nous laisser à nos enfants ?

Nous n’emmènerons rien avec nous dans notre tombe, les choses qui nous tenaient tellement à cœur seront sûrement données ou vendues car dépassées…

Quels « trophées » resteront indéfiniment derrière nous ?

A chacun(e) d’appuyer sur « pause » et prendre le temps de regarder autour de lui (elle) pour voir ce qui restera de son passage sur Terre pour les générations à venir.

Alors ? Pas trop déçu … j’espère que non.

Il n’est jamais trop tard pour bien faire et le mois du ramadan se prête bien à cet exercice. 

2 Commentaires

  1. Cet article m’interpelle personnellement et j’en avais besoin.Il est arrivé au bon moment car j’allais encore partir à la chasse😀. Donc, merci cher frère pour ce rappel precieux surtout pendant ce mois de ramadan. Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.