Ramadan: jour 10

{15} لَقَدْ كَانَ لِسَبَإٍ فِي مَسْكَنِهِمْ آيَةٌ جَنَّتَانِ عَنْ يَمِينٍ وَشِمَالٍ كُلُوا مِنْ رِزْقِ رَبِّكُمْ وَاشْكُرُوا لَهُ بَلْدَةٌ طَيِّبَةٌ وَرَبٌّ غَفُورٌ فَأَعْرَضُوا فَأَرْسَلْنَا عَلَيْهِمْ سَيْلَ الْعَرِمِ وَبَدَّلْنَاهُمْ بِجَنَّتَيْهِمْ جَنَّتَيْنِ ذَوَاتَيْ أُكُلٍ خَمْطٍ وَأَثْلٍ وَشَيْءٍ مِنْ سِدْرٍ قَلِيلٍ {16} ذَلِكَ جَزَيْنَاهُمْ بِمَا كَفَرُوا وَهَلْ نُجَازِي إِلَّا الْكَفُورَ{17}

Il y avait assurément, pour la tribu de Saba, un Signe dans leurs habitats: deux jardins, l’un à droite et l’autre à gauche. “ Mangez de ce que votre Seigneur vous a attribué, et soyez reconnaissants envers Lui : une bonne contrée et un Seigneur Pardonneur ”
Mais ils se détournèrent. Nous déchaînâmes contre eux l’inondation du Barrage, et échangeâmes leurs deux jardins en deux jardins aux fruits amers, tamaris et quelques jujubiers. « Sourate Saba,  versets 15-17 »

Dans ce monde, rien n’est immuable, tout est soumis au changement, c’est une loi Divine. Ce changement peut prendre des formes de châtiment quand les peuples ne sont pas reconnaissants. A l’image du peuple de Saba contre qui Dieu déclencha les éléments de la nature.

Cette loi divine est toujours la règle, elle n’est soumise à aucune contrainte spatio-temporelle, ce que nous vivons ces derniers temps le confirme. Il faut juste prendre le temps de lire le livre de l’histoire de l’univers, il y a dedans des signes pour ceux doués d’intelligence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page