All for Joomla All for Webmasters
mardi 20 février 2018

Suis-je une personne ordinaire ?

Êtes-vous ou pensez-vous être une personne ordinaire ? Une question qui surgit dans notre cheminement estudiantin, professionnel et personnel. Mais ordinaire par rapport à qui ? Par rapport à quoi ?
« Aujourd’hui sans diplôme, on ne fait plus rien. Ce n’est pas comme à une époque passée ! Un diplôme aujourd’hui, c’est le minimum syndical ! »

J’ai appris à aimer le prophète, paix et salut sur lui (2/2)

Et oui ! Ma maman a été ma clé[1]. La clé qui a ouvert mon cœur à l’amour du prophète et par là même à l’amour de Dieu car somme toute c’est Lui qui me fait cheminer vers Lui.

Allongée sur ma droite, je continue à fixer le mur en face de moi. Je n’arrive pas à dormir. Ce que je viens de ressentir est trop fort. Trop lumineux. Je finis par me lever, toujours avec ce sourire béat sur les lèvres, pour ouvrir toutes les fenêtres de ma chambre.

J’ai appris à aimer le Prophète, paix et salut sur lui (1/2)

Il fait nuit. L'heure de l'Isha est passée depuis bien longtemps déjà. Je m'assois en tailleur. Face à la Qibla. J'allume la lampe. Je prends le Coran. J'aime voir les reflets de sable sur ces humbles pages. Mon cœur se détend et attend qu'on le soigne. Mes yeux se mouillent. Je n'ai encore rien dit. Je psalmodie à haute voix. Je trouve ce texte tellement beau. Tellement rassurant. Tellement noble.

Rencontre avec Salmane Al Farissi

Attention, âmes insensibles, s’abstenir ! Comme vous, je me suis imaginé dans beaucoup de situations : dans un hélicoptère, nageant avec les dauphins, dans la grotte de Hira ou encore dans la canopée indonésienne… Mais là, je me suis imaginé discuter avec un compagnon du Prophète, paix et salut sur lui ! Leur état d’esprit légendaire, leur amour, leur sagesse brilleront éternellement. Moteur, ça tourne

Ni complotisme ni angélisme

Le complotisme

La grande force des « penseurs » complotistes, c’est précisément qu’ils ne disent pas que des bêtises, ce qui rend floue la barrière qui sépare le vrai du faux dans leur pensée. Une pensée complotiste se définit ici comme une vision du monde selon laquelle il existerait un groupe restreint de personnes qui « tireraient les ficelles » du monde pour soumettre celui-ci à leur volonté.

Rencontre avec Mus’ab Ibn ‘Umayr

Attention, âmes insensibles, s’abstenir ! Comme vous, je me suis imaginé dans beaucoup de situations : dans un hélicoptère, nageant avec les dauphins, dans la grotte de Hira ou encore dans la canopée indonésienne… Mais là, je me suis imaginé discuter avec un compagnon du Prophète, paix et salut sur lui ! Cela se passe dans une simple salle de prière. Avant de le voir arriver, je sentais un parfum suave et exquis. Je compris plus tard son origine…Moteur, ça tourne.

Donner le goût de l’amour en Dieu aux jeunes

Notion d'amour en Dieu

Pour être clair, il convient de préciser ce que j'entends par "amour en Dieu" dans cet article. C'est une notion vaste dont je ne traiterai qu'une seule facette ici. Il s'agit donc de s'aimer les uns les autres, de se soutenir mutuellement, que cela soit moralement ou physiquement. C'est par extension le fait de "pratiquer" la bonne compagnie, de défendre son frère ou sa sœur comme on se défendrait soi-même (sinon plus), de ressentir naturellement de la tristesse lorsque notre frère / sœur est triste. Tout cela dans le travail quotidien qui consiste à adorer Dieu, notre Bienfaiteur qui veille sur nous encore mieux que nos propres parents, qui nous a enseigné ce que nous ne savions pas, qui nous guide lorsque nous nous égarons.

Banalité

« Ô hommes! Rappelez-vous le bienfait de Dieu sur vous : existe-t-il en dehors de Dieu, un créateur qui du ciel et de la terre vous attribue votre subsistance? »[1]

Le fait de se nourrir tous les jours nous semble commun. Nous n’y pensons même plus, tant c’est évident. De même pour la santé : jusqu’à ce qu’on tombe malade, on n’y songe pas. Pourtant, c’est Dieu qui met à notre disposition santé et nourriture, ainsi que tout.

Crise des valeurs

Ma naïveté m'a laissé croire que nous partagions le même combat. Balayer cette société dont les principes ravivaient la flamme de mon désir ardent de liberté, d'égalité et de justice. Ce n'était en réalité qu'une vague illusion, une chimère dans un monde idyllique que je m'étais créé.

Et si pour une fois, c’était différent…

Tu te réveilles le matin en pensant que ce sera encore une journée comme les autres, une journée banale : manger, travailler, dormir. Tu te prépares tranquillement, tu enfiles tes chaussures et tu sors de chez toi, en refermant la porte et en n’attendant rien de spécial de cette nouvelle journée. Tu marches quelques pas et puis tout à coup tu sens quelque chose qui décroche de ton pied, tu te baisses et tu remarques que le talon de ta chaussure gauche vient de s’enlever. A ce moment, tu sens les nerfs monter en toi, tu te dis «Et bah on peut dire que la journée s’annonce bien », d’un ton ironique. Puis, tu réussis à recoller le talon tant bien que mal, et tu continues ton chemin. Tu arrives à l’arrêt de bus, puis tu sens une goutte tomber sur ton nez. Tu regardes le ciel, les gouttes se multiplient, la pluie ne cesse de tomber et évidemment tu n’as pas de parapluie. Tu es trempé, énervé et en plus de ça ton bus est très en retard.

Free WordPress Themes, Free Android Games