All for Joomla All for Webmasters
jeudi 12 décembre 2019

Gaza: Tristesse, fierté et espoir

PSM, Participation et Spiritualité Musulmanes, membre du collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et israéliens, a participé cet été à...

Gaza, assassinats et désinformation

Pour comprendre l’escalade à Gaza, il faut toujours rappeler quelques données sur ce territoire (360 kilomètres carrés, plus de 1,5 million d’habitants, soit plus de 4 500 personnes par kilomètre carré — ce qui en fait un des endroits de la planète où la densité de population est la plus élevée), occupé depuis 1967 par Israël. Même si l’armée s’en est retirée, ses accès avec le monde extérieur sont toujours contrôlés par Israël ; la circulation à l’intérieur même de cette mince bande de terre est limitée et le blocus mis en place depuis des années perdure : pour les Nations unies, Gaza reste un territoire occupé.

Gaza un an après : Manifestation pour la Palestine

Le 27 décembre marquait le premier anniversaire du début de l'agression israélienne contre les Palestiniens de la Bande de Gaza. Les bombardements massifs, les destructions et les massacres (plus de 1400 victimes palestiniennes dont une majorité de civils), sont venus s'ajouter aux effets désastreux du siège total, suscitant l'indignation des opinions publiques internationales. En France, le 10 janvier dernier, nous étions 300 000, unis dans la diversité, à l'appel du Collectif National, dans 100 villes de France.

Déclaration du Caire : pour en finir avec l’Apartheid israélien

Dimanche 3 janvier 2010

Nous, délégués internationaux réunis au Caire pour la Marche 2009 pour la Liberté de Gaza, dans une réponse collective à une initiative de la délégation sud-africaine, statuons que :

Compte tenu :

- de la punition collective imposée par Israël aux Palestiniens par l’occupation illégale et le siège de Gaza ;
- de l’occupation illégale de la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, et la poursuite de la construction illégale du mur de l’Apartheid et des colonies ;
- du nouveau mur en construction par l’Égypte et les États-Unis, qui va resserrer encore le siège de Gaza ;
- du mépris pour la démocratie palestinienne montré par Israël, les États-Unis, le Canada, l’UE et d’autres après les élections palestiniennes de 2006 ;
- des crimes de guerre commis par Israël pendant l’invasion de Gaza il y a un an ;
- de la persistance d’une discrimination et de la répression auxquelles sont confrontés les Palestiniens en Israël ;
- de la poursuite de l’exil des millions de réfugiés palestiniens ;
- de tous les actes d’oppression qui sont basés en définitive sur l’idéologie sioniste qui sous-tend Israël ;
- en sachant que nos propres gouvernements ont donné à Israël un soutien direct économique, financier, militaire et diplomatique et lui ont permis d’agir avec impunité ;
- et en référence à la Déclaration des Nations unies relative aux droits des populations autochtones (2007) 

De retour de la Marche de la Liberté pour Gaza.

La réponse de la conscience humaine à la barbarie et contre l’oubli.

27 décembre 2008, début d’une attaque israélienne meurtrière sur Gaza qui va durer 22 jours. Gaza, sous blocus israélien depuis plus de 3 ans : 1 million et demi de personnes assiégées, une tragédie humanitaire effroyable… et un état criminel, Israël, qui reste impuni.
 
Depuis, la conscience de l’Humanité est ébranlée.
 
Depuis, la population de Gaza exhorte la communauté internationale à aller au-delà des paroles de condamnation.

Dernières heures au Caire…

Dernières heures au Caire... Dimanche 3 Janvier 2010.
Notre avion décolle à 15H50 pour Paris via Istanbul.
A mesure que nous approchons de l'heure du départ, je comprends qu'une partie se termine ici et qu'une autre va commencer à mon retour en France... Témoigner, rendre compte, dénoncer... et espérer toujours...

Tête à tête avec le chef de la sécurité nationale égyptienne.

Lundi 28 décembre au soir.
 
Dépités et fatigués, nous sommes de retour à nos hôtels après l'interception de nos cars à une quinzaine de kms du Caire. Je perçois, intimement, que l'épisode que nous venons de vivre marque le coup d'arrêt définitif à tout espoir de rejoindre Al Arish. Il est 21H. Chacun regagne sa chambre. Il nous faut digérer la déception...

Jour 7 : Départ pour la Palestine et barrage militaire… Egyptien !!!

Pour écouter les notes de Ismahane Chouder : http://www.endirectdegaza.fr

En route…

Lundi 28 décembre 2009

La veille au soir, nous avons confirmation de notre départ pour Al Arish le lendemain début d'après-midi. Tout se fait dans la plus grande discrétion et nos référents communiquent avec nous par texto : rdv lundi matin au Bostan à 9H30 pour les consignes et les derniers détails de notre départ.

Jour 6 : Point sur la journée

Manifestation des américains :

Il est à noter une présence importante de médias qui assuraient de nombreuses interviews. Présence policière qui semblait plutôt là pour assurer la sécurité que la répression. Quelques pancartes, trois banderoles.

L’hypocrisie du gouvernement Français :

 La France est directement responsable du mur .C’est Sarkozy avec les américains qui a imposé aux égyptiens la construction du mur. Et  l’Ambassade de France nous dit : «  Nous ne pouvons pas interférer dans les affaires intérieures égyptiennes » en forçant la main des égyptiens à nous laisser passer ; ce serait  de l’ingérence ».Mais quand Sarkozy dit aux Egyptiens qu’il y ait un mur pour bloquer totalement Gaza : Ce n’est pas interférer dans les affaires intérieures égyptienne ? !

 

Free WordPress Themes, Free Android Games