All for Joomla All for Webmasters
mardi 21 août 2018

Voyage en compagnie du Coran par les concepts et le lexique

Le Coran, dernière Parole révélée en langue arabe Lorsque Dieu décida d'établir le contact, à nouveau, avec l'humanité, cette fois-ci, et pour la dernière fois,...

Le Coran et nous

Il y a une question qui, à elle seule, peut structurer toute une vie, définir tout un destin, et décomposer tout le quotidien d’un musulman pour le recomposer autour de la réponse qu’elle induit.

Et si on lisait le Coran durant ce mois de Dhul Hijja ?

« Les gens du Coran sont les gens de Dieu et Ses proches. », nous enseigne le Prophète, paix et salut sur lui. (1)

Dieu a-t-Il parmi Ses serviteurs, les croyants et les croyantes, un cercle de proches qu’Il a choisis ? Oui, ce sont les meilleurs d’entre eux, ceux qui s’attachent fermement au pacte de Dieu, qui récitent le Coran dans leurs prières nocturnes, qui le psalmodient, qui le mettent en pratique, qui l’apprennent et l’enseignent. L’imam al-Bukhârî rapporte d’après ‘Uthmân ibn ‘Affân que le Prophète (paix et salut à lui) a dit : « Les meilleurs d’entre vous sont ceux qui apprennent le Coran et qui l’ enseignent. »

Du baume au coeur


Le Coran place la raison au cœur du message, il nous exhorte et nous enjoint de méditer et de réfléchir.

« Ne méditent-ils pas le Coran ? Ou y a-t-il des cadenas sur leurs cœurs? »[1] Ce verset nous interpelle par son chant lexical, mais aussi par la profondeur et la gravité de son sens.

Coran pour tous : guide pour une lecture avertie

Il semblerait que la vente du Coran ait explosé ces derniers jours. Pareil phénomène avait été observé après les attentats du 11 septembre. Que faut-il en penser ? Nous ne sommes pas de ceux qui s'en réjouissent à priori. Il y a, en effet, un certain nombre d'obstacles qui risquent de s'interposer entre le lecteur, non averti, et le Coran. Nous allons en indiquer deux. Le premier est lié à la traduction de l'arabe vers le français (ou toute autre langue); le deuxième à la "grille de lecture" adoptée, consciemment ou non, pour sa lecture.

Le Coran, une lumière pour nos cœurs

« Le Coran est une cure pour ce qui habite les poitrines. Une cure et une miséricorde pour les fidèles. Le lire, l’apprendre, l’étudier et s’y consacrer est le pivot central des thérapies des cœurs et leur qualification, afin qu’ils se remplissent de foi. Il (le Coran) est la lumière »[1].

Lecture engagée de sourate al Fatiha

Le Coran tient les promesses de Dieu, il illumine par ses ressources de sagesse et d’enseignement. C’est vraisemblablement La base de données pour qui se projette auprès de Dieu : « C’est ainsi que Nous vous avons envoyé un Prophète choisi parmi vous, qui vous récite Nos versets, vous purifie, vous apprend le Livre et la Sagesse et vous enseigne ce que vous ignoriez. »[1]

Apprendre et Enseigner le Coran

Dans un hadith rapporté par l’imam Ahmad et Nassaii selon Anas, le prophète, paix et salut sur lui, dit : « Dieu a des proches parmi les gens. » Les compagnons l’interrogèrent : « Qui sont-ils Ô prophète de Dieu ? » Il répondit : « Ce sont les gens du Coran. Ils sont les proches de Dieu et Ses privilégiés. »

« Celui qui apprend le Coran détient la prophétie entre ses entrailles »

Dieu dit : « C’est Nous en vérité qui avons révélé le Coran et c'est Nous qui en assumons la conservation » [1]

Le Coran, parole divine nous est parvenu par transmission écrite et orale de génération en génération, d’un groupe à un groupe.

Dieu a permis à Ses faibles créatures de pouvoir le lire, le psalmodier et surtout le retenir dans leur cœur. « Nous avons rendu le Coran facile à retenir » [2]

Nous formons une famille, celle du Coran

A l'occasion de l'obtention de l'ijaza de Coran de Khalid Benabdellah, nous avons saisi cette opportunité pour lui poser quelques questions.

Free WordPress Themes, Free Android Games