Jour 3

0
732

Et du bout de la ville, un homme vint en toute hâte et il dit : « Ô mon peuple, suivez les messagers : suivez ceux qui ne vous demandent aucun salaire et qui sont sur la bonne voie. Et qu’aurais-je à ne pas adorer Celui qui m’a crée ? Et c’est vers Lui que vous serez ramenés.  Prendrais-je en dehors de Lui des divinités ? Si le Tout Miséricordieux me veut du mal, leur intercession ne me servira à rien et ils ne me sauveront pas. Je serai alors dans un égarement évident. [Mais] je crois en votre Seigneur. Ecoutez-moi donc ». Alors il [lui] fut dit : « Entre au Paradis ». Il dit : « Ah si seulement mon peuple savait ! … en raison de quoi mon Seigneur m’a pardonné et mis au nombre des honorés ». « S36 Ya- Sin, V20-27 »

Voici l’histoire d’un homme qui a entendu l’appel de Dieu et qui a cru en Lui. Celui-ci ne s’est pas contenté de faire abstraction du monde qui l’entoure. Animé par sa foi, il prit position face à son peuple pour appuyer les Messagers de Dieu et plaider la véracité de leurs paroles. Il fût alors exécuté.
Soulignons dans ces versets la compassion de cet homme pour son peuple. Même au Paradis, il souhaitait communiquer le devenir qui lui était réservé comme preuve supplémentaire pour éclairer son peuple.
Un message par delà le monde de l’invisible qui montre combien le cœur de cet homme était rempli d’amour et dénué de haine.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.