Jour 27

0
607

Et tous comparaîtront devant Dieu. Puis, les faibles diront à ceux qui s’enflaient d’orgueil : « Nous étions bien vos suiveurs. Pouvez-vous nous être de quelque utilité contre le châtiment de Dieu ? » – Alors, les autres diront : « Si Dieu nous avait guidés nous vous aurions certainement guidées. Il est indifférent pour nous de nous plaindre ou d’endurer; nous n’avons pas d’échappatoire ».

Et quand tout sera accompli, le Diable dira : « Certes, Dieu vous avait fait une promesse de vérité; tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n’ai pas tenue. Je n’avais aucune autorité sur vous si ce n’est que je vous ai appelés, et que vous m’avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches; mais faites-en à vous même. Je ne vous suis d’aucun secours et vous ne m’êtes d’aucun secours. Je vous renie de m’avoir jadis associé [à Dieu] ». Certes, un châtiment douloureux attend les injustes [les associateurs].

Et on fera entrer ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, dans les jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, par permission de leur Seigneur. Et là, leur salutation sera : « Salam » (Paix) « S0 Nom V21-23 »

Voici l’une des très nombreuses scènes de dialogues que nous relate le Coran. Des scènes qui nous parviennent du monde de l’invisible et qui se réaliseront à coup sûr dans un avenir proche. Ceci afin que ce soit pour toute l’humanité un rappel et un avertissement à toutes celles et ceux qui ne croient pas à la vie après la mort. Dans ces versets, il est question de suiveurs qualifiés de faibles et de suivis qualifiés d’orgueilleux. Les uns et les autres avaient fait le mauvais choix et se retrouvent tous ensemble sans échappatoire face à la vérité à laquelle ils n’avaient jamais voulu croire.

Eux qui refusaient d’écouter la vérité annoncée par les prophètes envoyés par Dieu, devront l’écouter de la bouche de celui-là même qu’ils ont tous suivi et qui les a délibérément égarés : le Diable. Celui-ci fera un prêche hors du commun, pour une fois sincère, car à cet endroit là, le mensonge n’a plus place. Et dans ce discours qui nous parvient par delà l’espace et le temps, Dieu nous informe que le diable a toujours reconnu la souveraineté de son Seigneur, et Il nous décrit comment il opère pour dévier les gens du droit chemin : il les appelle et ils répondent favorablement.

Deux appels s’offrent donc à l’être humain, celui émanant de Dieu et inscrit dans son âme depuis la nuit des temps et aux autres émanant d’un Diable fourbe et trompeur.

Deux voix, deux choix, deux voies, c’est désormais toi qui vois.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.