Retour à la vie

« Est-ce que celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie et à qui Nous avons assigné une lumière grâce à laquelle il marche parmi les gens, est pareil à celui qui est dans les ténèbres sans pouvoir en sortir ? » (1)

Quand la lumière de Dieu pénètre dans le cœur du croyant, la foi, la connaissance de Dieu, Son amour, Son évocation y prennent place et le cœur devient vivant.

Qui redonne vie ?

Bien-sûr c’est Dieu. Dieu qui redonne vie à la terre morte. Dieu qui nous appelle à revenir vers Lui : « Le moment n’est-il pas venu pour ceux qui ont cru, que leurs cœurs s’humilient à l’évocation de Dieu et devant ce qui est descendu de la vérité ? Et de ne point être pareils à ceux qui ont reçu le Livre avant eux. Ceux-ci trouvèrent le temps assez long et leurs cœurs s’endurcirent, et beaucoup d’entre eux sont pervers. Sachez que Dieu redonne la vie à la terre après sa mort. Certes, Nous vous avons exposé les preuves clairement afin que vous raisonniez » (2)

Dans ces versets, il s’agit de cœurs qui s’humilient, d’autres qui durcissent, de cœurs qui vivent et d’autres qui meurent.

La terre dont il s’agit ici c’est « mon cœur », « ton cœur » ! C’est la terre et le terreau dans lesquels sera semée la foi. C’est la terre d’accueil de la lumière de Dieu, de l’amour de Son Prophète, des préceptes de Son livre, de l’amour des humains. Un cœur vivant, qui bat, qui envoie du sang dans tout le corps et qui lui redonne vie !!! Dieu redonne la vie à la terre après sa mort. Quel beau message ! Ne jamais désespérer. Ni de soi-même ni des autres !! Tout est possible car Dieu a le pouvoir absolu.

Comment renaissent ces cœurs ?

1 – Par le dhikr. C’est le rappel et le souvenir de Dieu qui donnent vie au cœur. Le prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit : « La maison dans laquelle est mentionné Dieu (dhikr) et celle où Il n’est pas mentionné est comme le vivant et le mort ». (3) Une comparaison qui donne une autre signification à la vie et à la mort, ici il s’agit des cœurs. Combien de corps sont en apparence vivants mais spirituellement morts !

2 – Par la bonne compagnie. Le prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit : « L’homme a la même intensité de foi que son ami le plus intime. Faites donc bien attention à qui vous prenez pour ami ». (4)

La lumière de la foi

« Lumière sur lumière. Dieu guide vers Sa lumière qui Il veut. Dieu fait des paraboles aux gens et Dieu est Omniscient ». (5)

Le cœur du croyant est guidé par la lumière de Dieu. Cette lumière de la foi prend racine par le biais du dhikr et de la bonne compagnie.

Abdallah ibn Omar disait : « Nous avons reçu la foi avant le Coran et vous vous avez reçu le Coran avant la foi, vous le traitez donc comme on traite les dattes de mauvaise qualité ».

Ils ont reçu la foi directement de la part du messager de Dieu (paix et bénédictions sur lui). De corps à corps et de cœur à cœur. Un contact essentiel et salvateur qui s’est perpétué à travers les siècles.

Nous retrouvons d’ailleurs cette notion de « goûter » la foi dans ce hadith : « Il y a trois sentiments qui font goûter la douceur de la foi : aimer Dieu et Son Prophète plus que toute autre chose, aimer un serviteur uniquement par amour pour Dieu, et détester revenir à l’infidélité à Dieu comme on déteste tomber dans le feu ». (6)

La foi a un goût et aimer une personne en Dieu est le canal par lequel s’écoule cette sève bénie et salvatrice pour le cœur.         

Être une lumière pour les gens

Une fois ressuscité, une fois revenu à la vie, le Très-Haut donne la mission : être une lumière qui éclaire les ténèbres.

Être la lumière vers laquelle accourent toutes les personnes perdues dans le noir et dans l’obscurité d’une vie qui n’a pas de sens ! D’une vie où la question du sens ne se pose même plus.

Selon une enquête récente en France, le moral de nos concitoyens n’est pas au beau fixe. En cause, la perte de sens dans le travail. Un sociologue qui a commenté cette enquête a dit :  » Les Français vont objectivement un peu mieux et, pourtant, ils se plaignent de ne pas trouver de sens à leur vie ». (7)

Voilà la mission ! Notre mission !

Que faisons-nous de cette lumière ?

C’est trahir grandement le message que de vouloir la garder pour soi, de manière égoïste.

C’est l’image de quelqu’un qui a des panneaux solaires, qu’il expose au soleil et qui lui apportent une très grande quantité d’énergie et qui utilise une bougie pour s’éclairer !!!

Nous avons en nous des trésors ! Chacun d’entre vous peut se porter candidat pour être ce porteur de lumière !

Le monde est à une étape charnière. Ces soulèvements populaires partout dans le monde. Cette remise en cause du système actuel !

L’être humain est fatigué, lassé, il ne sait plus quoi faire, ni comment faire ?

Le seul qui peut répondre à ses inquiétudes, c’est Celui qui l’a créé.

Et pour ce faire, Dieu a envoyé des messagers à travers tous les temps, le dernier étant le messager de Dieu (paix et bénédictions sur lui) et nous sommes les porteurs de ce message à l’humanité.

Est-il normal, quand nous avons un tel projet pour les êtres humains de ne voir notre présence que par le biais de la subsistance ?

Est-il normal, quand nous avons un tel projet pour les êtres humains de ne voir notre présence que par le biais de la victimisation ? Ils ne veulent pas de nous ? Ils ne nous aiment pas ?

Est-il normal, quand nous avons un tel projet pour les êtres humains de ne voir notre présence que par le biais de la revendication ?

Non et mille fois non. C’est une trahison que de croire soi-même et de faire croire aux autres que c’est cela le cœur du message.

Est-ce que celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie et à qui Nous avons assigné une lumière grâce à laquelle il marche parmi les gens

Tu as une lumière, tu es une lumière et tu marches « parmi » les gens, pas « contre les gens », pas « en marge des gens ».

Tu es dans la foule, parfois dans la houle, mais tel un phare, tu éclaires par ta lumière les naufragés qui se dirigeront vers toi au lieu de sombrer.

Nous avons des choses à dire, nous avons les réponses aux questions du sens et du devenir qui taraudent nos concitoyens et l’humanité.

Nous avons un modèle sur lequel nous pouvons nous appuyer.

Nous prions le Clément, le Miséricordieux, le Généreux, de ramener nos cœurs à la vie, de nous assigner une lumière, de nous donner la force de marcher avec cette lumière parmi les gens, de nous maintenir dans cette bonne compagnie qui est la source dans laquelle nous puisons l’énergie pour continuer à briller pour l’éternité.

  1. Coran : Les bestiaux, verset 122
  2.  Coran : Le fer, verset 16
  3. Hadith rapporté par Al-Bukhûrî et Muslim selon Abû Mûsâ Al-ash‘arî
  4. Hadith rapporté par Abou Dawùd et At-Tirmidhi
  5. Coran : la lumière, verset 35
  6. Hadith rapporté par Boukhari et Muslim
  7. https://www.lexpress.fr/actualite/societe/moins-d-un-francais-sur-deux-considere-son-travail-comme-une-source-de-bien-etre_2108596.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page