L’humanité en quête de quiétude

D’après Talha, le Prophète, paix et bénédiction sur lui, disait à chaque nouvelle lune : « Ô Seigneur ! Apporte-nous avec cette nouvelle lune, la sécurité, la foi, le salut (Assalama), la soumission et la réussite dans tout ce que Tu aimes et agréés. Ô Toi qui es notre Maître ! Dieu est notre Seigneur ainsi que le tien. » (1)

En ce début du mois de Chaabane, cette invocation prend tout son sens lorsqu’il s’agit de demander à Dieu de nous octroyer, avec l’avènement de cette nouvelle lune, « Assalama ». Ce mot signifie repos, quiétude, santé, préservation du mal et des dangers.

Il est vrai qu’aujourd’hui plus qu’hier, avec la pandémie mondiale, l’humanité est en quête de «Assalama».

A la fin de l’invocation, le messager de Dieu s’adresse à la lune et lui rappelle qu’elle n’est qu’une créature de Dieu et à ce titre, elle doit se soumettre à son Créateur.

Nous serions tentés d’imiter le noble messager et nous adresser à ce virus pour lui dire : « Tu n’es qu’une créature de Dieu et tu es soumis à Sa Majesté ».

En effet, derrière cette créature si petite, insaisissable, invisible se cache la grandeur du Créateur. Il nous rappelle qu’Il est le Puissant, le Maître, le Grand. Ce à quoi nous répondons : « Seigneur, nous sommes les faibles, les soumis et les tout petits ». Nous ne sommes rien, nous sommes même moins que rien. Ce n’est pas se dénigrer que de faire ce constat, au contraire, c’est un aveu salutaire.

Le message subliminal à l’humanité à travers cette pandémie, c’est un rappel à l’ordre de toutes celles et ceux qui se croyaient tout-puissants. Quel que soit ton rang dans la société, dès lors qu’à un moment tu t’es senti tout-puissant, ce rappel est pour toi. Autant dire que nous sommes tous concernés.

Ce confinement est un appel du Divin à Ses créatures pour revenir vers Lui. C’est un rappel du Maître pour dire, Mes créatures, vous vous êtes égarées, revenez vers Moi. Cet appel a été porté par les prophètes et les messagers depuis la nuit des temps. A notre époque, il a été noyé par le brouhaha d’une vie où l’être humain, déboussolé, a perdu le sens. Il a fallu ce petit virus pour faire silence.

Désormais, avec le calme qui règne sur terre, l’appel Divin est de nouveau audible et perceptible à qui ouvrira son cœur et prêtera l’oreille.

Dieu est Miséricorde, Il est Bonté, Il est Amour, Il est là, proche, à l’écoute. Tends-Lui ta main, ouvre-Lui ton cœur, mets-toi à genoux, prosterne-toi devant Sa Majesté et prie, prie et prie encore. Il te garantit l’écoute, la proximité et la paix.

Il y aura un avant et un après corona. Chacun de nous devra faire le bilan de ce qui aura changé dans sa vie durant cette période.

Gageons que l’humanité prendra conscience que la crise n’est que la face apparente de l’iceberg, en dessous, réside le salut de l’humanité et de la terre entière.

Les beaux jours arrivent et le printemps de nos cœurs fera éclore de nouvelles résolutions. Tel le pollen, laissons-les essaimer et féconder d’autres cœurs pour des jours et un avenir, meilleurs.

(1)    Hadith rapporté par Thirmidhi

 اللّهُمَّ أَهِلَّـهُ عَلَيْـنا بِالأمْـنِ وَالإيمـان، والسَّلامَـةِ والإسْلام، وَالتَّـوْفيـقِ لِما تُحِـبُّ

رَبَّنـا وَتَـرْضـى، رَبُّنـا وَرَبُّكَ الله

2 commentaires

  1. Le temps

    Hier on avait pas de temps
    Aujourd’hui on en a trop…
    Arrêtons-nous un instant
    Et méditons sur l’essence même de cette valeur
    Afin d’en sortir plus grand….

    Medhia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer