Ramadan 1432H: jour 19

0
954

{15} وَوَصَّيْنَا الْإِنْسَانَ بِوَالِدَيْهِ إِحْسَانًا حَمَلَتْهُ أُمُّهُ كُرْهًا وَوَضَعَتْهُ كُرْهًا وَحَمْلُهُ وَفِصَالُهُ ثَلَاثُونَ شَهْرًا حَتَّى إِذَا بَلَغَ أَشُدَّهُ وَبَلَغَ أَرْبَعِينَ سَنَةً قَالَ رَبِّ أَوْزِعْنِي أَنْ أَشْكُرَ نِعْمَتَكَ الَّتِي أَنْعَمْتَ عَلَيَّ وَعَلَى وَالِدَيَّ وَأَنْ أَعْمَلَ صَالِحًا تَرْضَاهُ وَأَصْلِحْ لِي فِي ذُرِّيَّتِي إِنِّي تُبْتُ إِلَيْكَ وَإِنِّي مِنَ الْمُسْلِمِينَ

Et Nous avons enjoint à l’homme de la bonté envers ses père et mère: sa mère l’a péniblement porté et en a péniblement accouché; et sa gestation et sevrage durent trente mois; puis quand il atteint ses pleines forces et atteint quarante ans, il dit: « Ô Seigneur! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m’as comblé ainsi qu’à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne œuvre que Tu agrées. Et fais que ma postérité soit de moralité saine. Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis ». « S46 Al Ahkafe V15 »

Dieu nous rappelle qu’avant d’être nous-mêmes parents nous étions des enfants dont la venue au monde s’est faite au détriment de la souffrance d’une mère qui a donné naissance puis a préservé la vie de son bébé en l’allaitant. Puis à l’âge de 40 ans, voilà que ce bébé devenue adulte et la maturité aidant, il se rappelle et surtout prend conscience du rôle qu’ont joué ses parents dans sa vie. Il ne trouve pas meilleure façon de les gratifier que de supplier Dieu de lui donner le pouvoir de le remercier pour ses bienfaits sur lui et ses parents. Et puis, lui même étant devenue parent, il a alors une pensée pour ses enfants et sa descendance. Comme ça la boucle est bouclée et le cycle de la vie peut continuer … (la suite demain)

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.