Se préparer pour Ramadan

0
521

Chaque année à l’approche du mois béni de Ramadan, la communauté ressent une impatience à arriver aux jours de jeûne. Il règne dans l’air à cette période comme un souffle divin, on se sent plus calme et plus serein. Si l’on devait faire un bilan des mois de Ramadan que nous avons déjà vécus, combien a-t-on réellement vécus avec tous nos sens? Combien nous ont réellement et profondément transformés? Que devrions-nous faire afin que le Ramadan de cette année soit différent et plus vivant ?

L’intention

Tout le monde sera d’accord que l’on ne peut envisager un acte d’adoration sans une intention pure et claire dénuée de toute envie de plaire à autrui, dénuée de toute envie de satisfaire autre que Dieu. L’intention est le socle de notre religion, la base de tout effort et c’est ce qui permettra de récolter ce que l’on sème quand bien même nous n’aurions pu réaliser tout ce que nous avions envie de faire. Revoir nos intentions pour vivre Ramadan n’est pas un choix mais un devoir et nous ne pouvons atteindre une intention pure si nous n’avons pas travaillé durant les onze autres mois notre foi et notre « intérieur ». C’est un mois bien trop précieux pour que l’on n’y prête que peu d’attentions, un mois bien trop immense et une grande chance que l’on ne peut négliger. Le Prophète (Paix et Salut de Dieu sur lui) nous a maintes fois recommandé de revoir les intentions qui nous habitent et nous animent et c’est ainsi que pour le jeûne, il nous est rapporté que selon Abou Horaira (que Dieu l’agrée), le Prophète (paix et salut sur lui) a dit :

« Celui qui jeûnera durant le mois de Ramadan, animé par la foi et l’espoir d’une rétribution (divine) verra le pardon de ses péchés passés. » (1)

Le repentir

Notre for intérieur, notre cœur et notre âme peuvent être à l’image de l’intérieur de nos demeures. Lorsque nous allons recevoir des invités, on ne peut imaginer le faire sans un minimum d’efforts et de présentation. On soigne notre apparence mais également les lieux où nos invités prendront place. Accueillir et se préparer au Ramadan, c’est avant tout préparer son cœur et le purifier de tout sentiment négatif pouvant empêcher la lumière d’y pénétrer. Nous avons trop souvent tendance à préparer Ramadan d’une façon vaine, à se focaliser sur la surface en oubliant le fond ! La base d’un ramadan réussi se trouve à l’intérieur de chacun d’entre nous, nulle part ailleurs. La base se trouve dans ce qui dure et ce qui est de l’ordre du spirituel! C’est ainsi que le repentir sincère qui doit être fait durant tous les jours de l’année viendra prendre encore plus de place dans nos cœurs et balayer par la Miséricorde divine des péchés connus ou cachés, conscients ou inconscients qui ont pris place et qui empêchent notre lien à Dieu d’être solide et fort. Peu importe le nombre de nos péchés, peu importe leur gravité, nous ne devrions jamais désespérer de la Miséricorde divine chaque jour que nous vivons et encore moins durant le mois de la Miséricorde et du Pardon.

« Dis : Ô Mes serviteurs, qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. » (2)

La bonne opinion de Dieu

Il me semble important d’aborder cette notion ici car le mois du Ramadan est un mois où notre relation avec Dieu se consolide, se revoit et se fortifie. Accueillir le Ramadan en ayant une bonne opinion de Dieu est essentiel (Exalté soit Son Nom). Il nous permet de vivre de nouveau Ramadan, nous devons être convaincus qu’Il nous aime et veut notre bien. Nous devons avoir cette bonne opinion de Lui en se rappelant qu’Il veut notre retour à Lui, qu’Il veut nous aider à nous rapprocher de Lui. C’est ainsi que l’on crée en nous la gratitude et la confiance en Lui. Il observe chacun d’entre nous et voit nos difficultés, nos faiblesses et notre petitesse, Il nous accorde des stations de purifications et de retour à Lui, comment ne pas être épris d’amour, courir vers Son pardon, s’incliner devant tous Ses bienfaits? La bonne opinion de Dieu est une notion qui s’intensifie durant le mois de Ramadan car c’est nous aimer et vouloir notre bien que de nous permettre de le vivre.

Être en fête

Le Ramadan est un don, il est un immense cadeau, un bienfait des plus importants que la communauté du Messager (paix et salut sur lui) a reçus. Nos cœurs ressentent de l’impatience et de la joie. Se préparer au Ramadan, c’est rayonner de cette joie et de ce bonheur de pouvoir bientôt vivre un mois de privation et d’adoration. On ne devrait jamais se plaindre de la difficulté du jeûne, de la chaleur ardente, des journées longues et pas toujours simples, le Paradis se gagne et se mérite et puis lorsque l’on aime, on arrive à dépasser bien des difficultés. Cette joie et ce bonheur se doivent d’être contagieux, nous devons essayer d’en faire profiter nos proches, voisins, collègues et familles…. La grandeur de ce mois devrait se voir au travers du comportement et du sourire de chacun de nous!

Comprendre le sens de Ramadan

Les discussions que l’on peut parfois entendre sur la préparation du mois de Ramadan peuvent nous laisser perplexes ! On assiste souvent à un échange de nouvelles recettes, des astuces pour préparer à l’avance ce que l’on mangera dans un mois! Top chef est de sortie dans la communauté musulmane pour un mois où l’on devrait manger moins… où est la logique ?

Nous pouvons préparer d’avance des tas de mets pour Ramadan, des tas de gâteaux ou de choses à congeler! Nous pouvons faire notre liste de courses et notre liste d’amis, familles ou de restaurant pour savoir où nous irons manger….

Si nous ne nous préoccupons pas de préparer nos cœurs, de nettoyer nos âmes, de purifier nos intentions, de faire un programme spirituel alors il se peut que nous ne réussissions pas à vivre la lumière et la grandeur de ce mois béni.

Accueillir le mois de Ramadan c’est avant tout revoir sa relation à Dieu et sa relation aux autres! Demander pardon à Dieu et demander pardon aux autres.

Se préparer au Ramadan, c’est en comprendre le sens, les valeurs, ce qui annule notre jeûne afin de l’éviter et ce qui nous aide à le vivre tel que nous l’a légué notre bien-aimé Prophète (Paix et Salut de Dieu sur Lui) pour en profiter pleinement. Se faire plaisir avec des repas en famille lors de la rupture n’est pas un mal en soi, si nous n’exagérons pas, que nous privilégions les aliments sains et si nous ne passons pas des heures en cuisine ou dans les supermarchés en oubliant que le sens premier est celui de l’adoration, du pardon, de la relation à autrui et des liens avec nos familles !

Préparer un programme spirituel

L’approche du mois de Ramadan devrait nous pousser à élaborer un programme où lecture du Coran, prières, veillées, visites, aide aux nécessiteux, séances d’évocation de Dieu et invocations se mêlent pour faire de nos journées de jeûne un ressourcement où chaque seconde, chaque minute est pensée pour se rapprocher de Dieu. Notre programme doit être réalisable et individuel, en effet partir sur un programme complexe et mettre la barre trop haut nous démotivera et nous empêchera de le réaliser. Le programme doit prendre en compte nos conditions de travail, de vie de famille, nos obligations envers ceux qui sont à notre charge mais nous devons planifier les choses ne serait-ce que mentalement pour avoir une vue claire de ce que nous aimerions réaliser durant ce mois.

Les jours passent vite, les années s’écoulent, nous ne savons si nous vivrons ce Ramadan ou celui de l’année prochaine, mettons toutes nos belles et bonnes intentions pour faire de ce mois, un moment privilégié entre nous et Celui qui nous a créés, entre nous et les créatures qui nous entourent… Accueillons le mois béni de la meilleure des façons et profitons de chaque instant pour recharger nos batteries. Nous souhaitons à toute la communauté musulmane de France et d’ailleurs, un mois de Ramadan vivant et ressourçant.

(1)     Hadith rapporté par Boukhari

(2)     Coran : Sourate Az-Zoumar, verset 53

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom