La violence psychologique au sein du couple

Lorsque l’on parle de violence conjugale, l’image des « femmes battues » nous vient directement à l’esprit. Des coups pouvant être quotidiens et réguliers, donnés pour un oui ou pour un non. Des coups que des milliers de femmes subissent chaque jour de par le monde.

Il existe des violences dont on parle peu mais dont les cas sont pourtant très nombreux. Une violence qui n’est pas physique vécue par de très nombreuses femmes et même parfois par les hommes. Les témoignages des hommes subissant les violences conjugales sont peu nombreux car il est difficile pour un homme de parler d’un sujet aussi délicat.

La violence conjugale n’est pas seulement physique mais peut aussi exister d’une façon plus ou moins grande sur le plan psychologique. Le (a) croyant (e) se doit d’avoir un comportement de douceur, de tendresse, d’affection et de miséricorde envers les humains alors s’il lui est demandé d’être ainsi avec les gens qui l’entourent, que dire alors du comportement qu’il doit avoir envers celle (celui) qui partage sa vie et qu’il ( elle) a pris pour épouse (x) devant Dieu dans un engagement solennel, qui est celui des liens sacrés du mariage ?

La définition de la violence conjugale est la suivante : « la violence conjugale (ou violence domestique) est la violence exercée par un des conjoints sur l’autre, au sein d’un couple. Elle s’exprime par des agressions physiques, psychologiques, sexuelles, des menaces ou des contraintes, qui peuvent aller jusqu’à la mort. » (Wikipédia)

Pendant longtemps les écrits concernant le mariage en Islam se basaient seulement et longuement sur les droits et devoirs de chacun. Si ce sont des points importants que chaque futur marié se doit de connaître, il est également important de comprendre que le mariage ne peut être basé que sur cela en oubliant que le principal moteur d’un couple sera la relation d’amour, de bienveillance, de miséricorde, de partage, de compassion, de don de soi… Qui permettra une relation épanouie et saine où nul ne cherche à « écraser ou à soumettre » l’autre.

La violence physique est le lot de nombreuses femmes et la violence psychologique plus subtile existe aussi dans les foyers des croyants qui cherchent pourtant à atteindre le Paradis.

Combien  sont nombreuses ces femmes qui chaque jour s’entendent dire ou sous-entendre que si elles ne sont pas contentes, elles peuvent rentrer chez leurs parents ! Paroles extrêmement violentes à entendre. Ceci n’est-il pas de la violence conjugale ?

Combien sont nombreuses ces femmes qui chaque jour doivent se plier aux exigences d’un homme sous la contrainte sans qu’elle n’ait le droit à la parole ! Situation extrêmement violente à vivre. Ceci n’est-il pas de la violence conjugale ?

Combien sont nombreuses ces femmes qui chaque jour doivent étouffer leurs sentiments et les enterrer au plus profond d’elles-mêmes car elles n’ont pas le droit d’exprimer leurs mécontentements ni leurs désaccords ! Sentiment extrêmement violent à vivre. Ceci n’est-il pas de la violence conjugale ?

Combien sont nombreuses ces femmes qui chaque jour vivent dans l’humiliation et le rabaissement ? Etant chaque jour obligée de fournir encore plus d’efforts envers un époux ingrat et éternellement insatisfait. Situation épuisante et violente. Ceci n’est-il pas de la violence conjugale ?

Combien sont nombreuses ces femmes qui chaque jour vivent dans la peur de voir leurs conjoints s’emporter et hausser le ton voire même pire: se mettre en colère au point d’en arriver peut-être un jour à lever la main sur elles? Ceci n’est-il pas de la violence conjugale ?

L’islam base le mariage sur une relation de confiance, de respect de l’autre (de ses idées, de ses besoins, de ses émotions et sentiments…), d’entraide, de tendresse et de douceur !

Se servir de sa force sur un être fragile comme la femme n’est pas le comportement du croyant qui veut atteindre l’excellence. Se servir de son rang de chef de famille pour écraser son épouse, avoir sur elle le dessus, la pousser à perdre sa personnalité, sa confiance en elle et son autonomie n’est pas l’Islam, décidément pas l’Islam !!!

Une épouse a besoin de se sentir en sécurité auprès de son époux, se sentir reconnue dans ses émotions, ses sentiments, ses besoins affectifs. Être valorisée, choyée et aimée. Le prophète (paix et salut sur lui) n’a cessé de recommander de bien traiter l’épouse, n’a-t-il pas dit : « Le meilleur d’entre vous est celui qui est le meilleur avec sa femme et je suis le meilleur avec mes épouses »

Celui qui recherche à imiter le prophète (paix et salut sur lui) refuse la violence conjugale, la condamne et la combat. Il voit en la femme, un être à protéger et non un être à écraser. Il voit en la femme, un être qui le complète et non un être qu’il soumet. Il voit en la femme, un être à respecter et non un être à violenter d’une quelconque manière.

Il voit en toutes les femmes des être précieux et en sa femme, un don et un cadeau de Dieu !

Nous disons « non » aux violences faites aux femmes peu importe qui elles sont et peu importe la nature de ces violences. Nous portons la foi, nous portons le message et c’est pour cela que nous sommes de tous les combats !

7 commentaires

  1. Combien de femmes… Combien de femmes … Combien de femmes …

    Je dirais aussi combien d’hommes… car si la violence physique est l’un des traits de l’homme, la violence psychologique et le chantage affectif est l’un des traits de la femme …

    و الله أعلم

  2. Je suis tout à fait d’accord avec vous Ho et c’est bien là le grand défi! Il est temps que les hommes prennent la parole sur ces sujets là et écrivent sur la violence qu’ils vivent au sein de leurs couples. L’auteur est une femme qui parle d’un point de vue de ce qu’elle voit ou à vécu…. De plus, au début de l’article, il est bien cité que ces violences existent aussi chez les hommes… Espérons que des articles voient le jour pour que nous comprenions la violence psychologique vécue par les hommes!

    1. Bon, les 2 là-haut, arrêtez de vous voiler face !!!
      On parle EN MAJORITÉ de violence faites aux femmes, car EN MAJORITÉ ce sont les femmes qui subissent. Les textes parlent d’eux-mêmes !!!
      Je suis désolé de vous le dire comme ça, mais je suis en colère d’entendre ce genre de choses. Les hommes subissent aussi, je ne vais pas dire le contraire, jen connais, mais cela veut dire qu’il ont la patience et qu’il ont le pouvoir de changer leur femmes sans chantages ou autres….
      Je suis moi-même victime de violence conjugale, depuis 15 ans par des coups et blessures, insultes, humiliations à la maison et en public… mais je reste à cause des 3 enfants. Il m’oblige a avoir le 3ème enfant alors que j’ai refusé à cause des problèmes.
      Maintenant les enfants subissent.
      Je ne dit que tous les époux sont mal, mais que:
      – la majorité des violences viennent des hommes
      – La plupart des mentalités arriérées viennent des hommes (campagnes ou autres)
      – et la majorité qui subissent toutes ces violences et ces trouble psychique sont des femmes.
      – Une étude faite sur 100 femmes, on a déchiffré au moins 90/100 femmes battues (les musulmanes sont les plus concernées)
      – Une étude sur 100 hommes, nous montre 10% de cas rares et non troublantes.

      Merci pour votre compréhension.

  3. Ca me fait mal aux coeur pour ces soeur qui vive ca au quotidien ces hommes sont faibles d’esprit e sont sans aucun courage et car il est clair que face a un homme de sa tranche d’age il ferai pas le quart de ce qu’il fait a sa femme c’est honteux
    Ce sont des epreuves que DIEU nous guide et nous pardonne

  4. Paix à vous tous quelque puisse être votre sexe.
    Franchement, la guerre des sexes, yen a ras le bol!
    Quand ce n’est pas le sexe, c’est l’ethnie, quand ce n’est pas l’ethnie, c’est le drapeau, quand ce n’est pas le drapeau, c’est la génération, quand ce n’est pas la génération, c’est le pays, quand ce n’est pas le pays, c’est la pigmentation cutanée, c’est l’ossature corporelle, la corpulence, la couleur des cheveux, la couleur des yeux, la classe sociale, le corps professionnel, j’en passe, j’en passe, j’en passe encore et toujours…
    Franchement ras le bol !
    Au moins vous, Khadija, vous abordez le sujet, vous le mettez sur la table!
    C’est déjà ça !
    Que Dieu Agrée !
    Maintenant, on va commencer par vous reprochez d’être qui vous êtes, en l’occurrence ici, être femme incapable de se mettre à la place d’un homme.
    N’importe quoi !
    Sérieusement, faut arrêter les mecs, ou sinon, faîtes comme Khadija, publiez des articles.
    Au moins ça, ça aura peut-être le mérite d’engager un dialogue constructif qui pourra se révéler utile par la suite pour les uns comme pour les autres.
    Tout est fait pour diviser et monter le Fils d’Adam, Paix à Adam, l’un contre l’autre.
    Ras le bol !!!
    Là, on ne parle que de la dimension intra-humaine.
    Il y a aussi le conflit qui nous oppose avec tout le reste de la Création (le climat, la météo, les animaux, les végétaux etc, etc, etc..).
    Dieu a créé la Création et la mise à notre service et regardons ce que l’on en fait…
    Dieu a honoré l’être humain et regardons comment nous le traitons…
    Quelle que soit la nature de la violence en question (physique, verbale, psychologique, comportementale, considérationnelle , sociale, professionnelle, financière, etc, etc, etc… ), quel qu’en soit son auteur, quelle que soit l’appartenance de celui-ci (sexuelle ou autres…) , quelqu’en soit le destinataire (y compris à l’encontre de soi-même), NORMALEMENT, elle ne nous est pas permise.
    Auto-protection, résistance légitime proportionnée, éventuellement…
    Gardons tout de même à l’esprit qu’il nous est vivement recommandé de dépasser la rancœur subie et de pardonner.
    En revanche, la violence et/ ou l’agression, quelle qu’en soit la forme, l’aspect, elles, NORMALEMENT, nous n’y avons pas le droit!
    Dieu Sait Mieux Évidemment.
    Notre problème à tous, à moi le premier malheureusement, réside dans la perditivité de notre égo malsain qui tend à pencher vers le mal et à nous rabaisser en permanence.
    Ce n’est pas notre ami, lui !
    Il peut parfois nous faire sortir de nous-mêmes et nous rendre pire que des animaux!
    On ne doit pas l’écouter lui, il veut notre perte ou, tout du moins, il n’est pas conscient de ce vers quoi il nous entraîne !
    Dieu nous A Honoré mais nous nous déshonorons nous-mêmes et dans le même temps, nous ne cessons de déshonorer l’autre en permanence.
    C’est ça notre problème!
    Notre problème c’est NOUS !
    Nous devons changer!
    Nous devons nous transformer!
    Nous devons nous transcender!
    Nous devons nous purifier!
    Si nous voulons nous sauver, si nous voulons espérer le meilleur, pensons nous réellement en avoir nous le choix !?
    Pas de mon point de vue!
    Dieux Sait Mieux Évidemment.
    Dieu Aime celui qui se purifie !
    Tant que nous laisserons notre petit égo tyrannique nous dicter sa loi et nous entraîner toujours plus vers le bas, nous nous perdrons !
    Je dis ça, moi, mais je suis peut-être pire que vous !
    Cela dit, il faut quand même le dire HAUT ET FORT !!!
    Nous devons implorer Dieu afin qu’Il nous Aide et qu’Il nous Purifie, Exalté et Glorifié Soit Son Nom!
    Dieu Sait Mieux Évidemment.
    Invocations svp !

  5. Paix à vous Mme Imane.
    J’espère que vous vous sortirez du calvaire que vous vivez actuellement.
    Que Dieu vous Aide et vous Soulage !
    Juste pour revenir sur l’étude que vous citiez, le taux de 90% de femmes interrogées vivant en couple se déclarant être battue par leur conjoint me semble tout de même un peu exagéré.
    Tous les hommes ne sont pas d’affreux individus violents et patibulaires Dieu Merci !
    Dieu Sait Mieux.
    Peut-être faudrait-il examiner la provenance de l’échantillon interrogé et voir où celui-ci a été prélevé (foyer de femmes battues ?).
    Par ailleurs, quel que soit le taux réel en question, aucune violence de qui que ce soit envers qui que ce soit n’est acceptable PAR PRINCIPE et ce, totalement indépendamment de la proportion que pourrait prendre ce fléau.
    Courage !
    Ne restez pas comme ça.
    Dieu Sait Mieux.

  6. Moi je vis des violences psychologique tous les jours et même des fois il lève la main sur moi mon mari me traite comme une étrangère j’ai aucun respect et aucune valeur pour lui je suis sa femme il travail pour nos besoins moi et mon fils, pour lui c’est une réussite parceque on manque de rien ( manger, habiller) mais moi personnellement je cherche juste un peut de la tendresse et de la doceur car je l’aime beaucoup et j’ai pas envie de divorce et aussi je veux pas que mes enfants grandissent loin de leur père

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer