Chère femme, future épouse

0
1177

Je t’offre ces quelques conseils que je souhaite bienveillants et utiles pour toi. Qui que tu sois, où que tu sois, j’espère que cet écrit trouvera écho en toi et te permettra de préparer au mieux ce moment important qu’est la vie de couple. Je n’ai pas la prétention de dire que j’ai raison sur tout et que tous mes conseils t’apporteront des réponses et solutions le jour où tu seras face à une difficulté. Ceci n’est que le partage d’une modeste expérience, de lectures et de discussions que j’écris avec la plume de mon cœur.

Tu es à la veille de ce grand jour que tu as tant attendu, tu l’as espéré et peut-être même durant des années et peut-être que comme nous toutes, tu l’as idéalisé ! Le plus grand jour de ta vie, le plus beau tu l’espères, tu te vois vêtue de blanc au bras du prince charmant, tu es sur un petit nuage, tu vas enfin devenir l’épouse de celui que Dieu a choisi pour toi dans cette vie comme compagnon de route, soutien, « seconde moitié ».

Le mariage, cette institution qui nous octroie la moitié de la foi comme nous l’enseigne notre noble Messager, paix et salut sur lui : « Lorsque le serviteur se marie, il a certes complété la moitié de sa religion alors qu’il craigne Dieu pour l’autre moitié ». (1)

Ce lien des cœurs et des corps, cette nouvelle vie qui te fait te sentir enfin complète. Un moment important que tu as préparé durant des mois, tout est enfin prêt : liste des invités, lieu de la cérémonie, tenue pour te faire rayonner, buffet et repas commandés et tout le stress à gérer… Pleine de belles intentions dans le cœur, la gratitude et la reconnaissance envers Dieu se lisent sur ton visage. Tu es sur un petit nuage et ne voudrais jamais en redescendre, la vie semble s’être arrêtée, le monde te semble étincelant peut-être autant que la robe des mille et une nuits qui t’attend pour le jour J. Le mariage est une étape importante de ta vie, ta joie et ton bonheur incommensurables ont tout lieu d’être et je te dirais même d’en profiter et de les faire durer aussi longtemps que possible, fais-en profiter ceux qui t’entourent, toi qui débordes d’amour et de paix en ces jours heureux que tu vas célébrer. Tu t’apprêtes à faire entrer dans ta vie, un homme que tu connais peu, même si tu penses le connaître… d’ailleurs connait-on réellement les autres ? Est-ce que l’on se connait vraiment soi-même ? La vie à deux te réservera de très jolies surprises, d’intenses bonheurs et joies mais te fera également porter une lourde responsabilité ! Y as-tu déjà songé ?

Le mariage comme nous l’expose Dieu dans le Saint-Coran est un pacte solennel qui unit deux personnes devant Lui : « Comment le prendriez-vous après que vous vous êtes donnés l’un à l’autre, et qu’elles conclurent avec vous un pacte solennel !(2) » Il te faudra honorer ce pacte et faire preuve de patience même lorsque tu t’en sentiras dépourvue, je dirais même surtout lorsque tu t’en sentiras dépourvue. Tu deviendras épouse, confidente, associée, partenaire, amante, amie, pilier de ton foyer… Chaque jour, tu devras relever des défis et puisqu’on ne naît pas épouse, tu apprendras à le devenir. Parfois, tu seras étonnée de tes capacités à surmonter les « désagréments » de la vie à deux, souvent tu seras fière de toi pour avoir su gérer une situation, un conflit ou avoir été cette oreille attentive vers qui il viendra se réfugier lorsque cela n’allait pas, à l’image du noble Messager, paix et salut de Dieu sur lui, venu après la première révélation se confier et trouver du réconfort auprès de son épouse Khadija que Dieu l’agrée. Il n’est pas allé voir un compagnon ou un membre masculin de sa famille, non ! Il, paix et salut de Dieu sur lui, se tourna vers son épouse qui a su avoir les bons réflexes, les bons mots. Pris de peur, le bien-aimé de Dieu se réfugie près de son épouse et voici avec douceur ce qu’elle lui dit pour le réconforter… : « Réjouis-toi ! répondit Khadîja, certes jamais Dieu ne te plongera dans l’ignominie car tu maintiens tes liens de parenté, tu ne dis que la vérité, tu soutiens les faibles, tu donnes aux indigents, tu héberges les hôtes et tu viens en aide aux éprouvés »

Quelle belle manière a eu notre mère Khadija, que Dieu l’agrée de réconforter son époux, de le valoriser, de lui redonner confiance et d’éloigner la peur de son cœur ! Sois ainsi dans ces moments de doutes, de peurs, de craintes et d’incertitudes car oui, si en général, les hommes montrent peu leurs sentiments, cela ne veut pas dire qu’ils en sont dépourvus. S’il se confie, accueille ses confidences avec sagesse et sans jugement, s’il est plutôt de ceux qui ne savent pas exprimer ce qu’ils ressentent alors fais en sorte de respecter son silence et d’être présente par ta douceur sans jamais l’obliger à parler si cela lui est difficile. Parfois cela sera aisé et puis parfois tu n’y arriveras pas mais cela n’est pas grave tant que tu continues à faire de ton mieux. On dit souvent qu’il n’existe pas de parents parfaits, c’est ainsi aussi qu’il n’existe pas d’épouse parfaite !

Efforce-toi de devenir meilleure, de te dépasser, de faire de ton foyer un havre de paix, ne t’attarde pas trop sur ses défauts, il ne sera sûrement pas au quotidien le prince charmant que tu espérais, mais sommes-nous réellement les princesses des récits que, petit, on lui contait ? Pense à parfaire ton caractère, à ennoblir ton comportement et à calmer les incompréhensions et conflits par la douceur, il te faudra t’armer pour cela de la plus grande des armes : ta foi en ton Seigneur. Il sera toujours là pour écouter tes doutes, tes craintes et tes peines. Ta pratique, ta foi, les invocations, ta relation au Seigneur des créatures t’aideront à préserver ta relation aux créatures et donc ta relation avec ton époux.

Tu arrives dans sa vie avec ton histoire, ton vécu, ton parcours, tes blessures, tes peines et tes joies… Tu arrives dans sa vie avec le schéma que tu avais en tête de ce que serait une belle vie de couple et plus tard une magnifique vie de famille, parfois on s’en approche et d’autres fois, nous en sommes si loin ! Ne compare jamais votre couple aux autres couples, prends garde à ce que l’on te dit, aux conseils que l’on te donne, tu sais ces fameuses personnes qui te conseillent de « ne pas te laisser marcher sur les pieds », « de t’affirmer », « de ne pas le laisser te dicter ta façon de dire ou de faire » … 

Avant même d’être mariée, on crée en toi une envie de te révolter… n’écoute pas, ne prends que les bons conseils de ceux qui t’aiment et qui te veulent du bien ! 

Efface le schéma que tu avais imaginé pour vivre l’instant présent et faire avec ce que tu as, avec ce que Dieu t’a donné. Apprends la gratitude, contente-toi de peu, ne demande pas à vivre au-dessus de vos moyens et ne laisse jamais, au grand jamais l’argent vous déchirer ! Respecte-le, admire-le, conseille-le pour Dieu… Vois en lui un cœur et un être créé par Dieu et fais confiance à Celui qui subvient à nos besoins pour s’occuper des questions matérielles, tout est écrit, tout est destiné, nulle raison de faire des questions matérielles un point de conflit.

Regarde-le chaque jour avec des yeux admiratifs et fais-lui sentir comme il est un bien dans ta vie, apprends à valoriser même si tu n’as jamais été toi-même valorisée, apprends à l’aimer même si tu n’as pas reçu d’amour, fais-lui confiance et évite les suspicions qui n’amènent rien de bon, laisse-lui sa place de « chef de famille » et sois la meilleure associée qui soit. Respecte-le, même dans tes plus grandes déceptions, peines ou colères, ne t’autorise jamais à dire des paroles vexantes juste pour le blesser et le rabaisser, et interdis que dans votre couple la violence, les insultes, le manque de respect aient leurs places ! Le dialogue et la communication doivent être ta devise et sache respecter ses silences et sa fuite lorsqu’il en a besoin même si cela te fait mal, il finira par te revenir mais ne le force pas. Honore ses parents et ne dis jamais de mal d’aucun membre de sa famille. Aide-le à garder un lien fort avec ses parents, avec ses frères et sœurs et famille élargie, crée des ponts entre lui et ceux avec qui ils pourraient être en froid s’il te fait comprendre qu’il aimerait renouer les liens !

Sois vraie, authentique, ne le trompe jamais et ceci dans toutes les sphères de la vie, ne le trahis pas, ne lui mens pas, sois sincère envers lui, véridique, fiable… Protège son foyer et ses biens telle la bergère qui protège son troupeau, prends un temps pour l’observer et pour voir ce qu’il aime, sois attentive à ce qu’il déteste et éloigne-t’en ! Rappelle-lui Dieu lorsqu’il L’oublie, accompagne-le sur le chemin de la vie, tiens-lui la main lorsqu’il tombe sur le chemin vers Dieu, par amour pour lui, par amour de Dieu. Fais preuve d’empathie lorsqu’il rentre épuisé, sois silencieuse lorsqu’il se fâche pour ne pas envenimer les choses, ne montre pas de joie lorsqu’il traverse un deuil ou une épreuve difficile mais partage sa tristesse. Accueille-le avec un beau sourire lorsqu’il rentre, embellis-toi pour lui, attends le moment propice pour lui parler de ce qui te chagrine ou de tes difficultés. Sache pardonner, sache tourner la page, ne lui rappelles pas ses défauts et manquements, fais-le sourire et aide-le à devenir chef de famille et futur père, il a besoin de toi tout comme tu as besoin de lui, sois là….

La vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille, tu le découvriras mais il est certain que les bonnes intentions d’avant le mariage, les invocations notamment celles de protections, la sagesse, la patience et l’effort peuvent faire durer les sentiments et t’aider à surmonter bien des épreuves. N’attends pas de lui qu’il te rende heureuse, il est limité, il n’a pas ce pouvoir, tu sais le bonheur ça se crée à deux, tu sais le bonheur on se le donne à soi-même à travers la gratitude, la reconnaissance envers Dieu et le pouvoir de savourer tous les bienfaits et tous les petits moments de la vie. Tu sais, on continue toutes après plusieurs années à essayer d’améliorer les choses, à garder la bonne entente et la cohésion familiale et cela demande des efforts durant toute une vie, durant toute la vie commune et non seulement durant les premiers mois.

Qui que tu sois, où que tu sois, que ta vie conjugale soit au-delà de toutes tes espérances, que ton mariage soit béni.

Avec toute mon amitié et ma sympathie.


1) Hadith rapporté par Tabarani
2) Sourate 4, verset 21.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.