L’écriture, tout un art !

0
445

Petits nous apprenions à l’école à écrire ! On nous expliquait que cela nous servirait dans notre quotidien tout comme lire, compter, connaître les grandes dates de l’Histoire, se repérer dans l’espace…

Certes, on nous apprenait la manière d’écrire correctement sans fautes d’orthographe, disserter, synthétiser, résumer, raconter un récit … mais on ne nous apprenait pas l’art de l’écriture, cet art qui fait qu’un texte prend vie, qu’il nous emporte, nous faisant oublier le lieu et le moment où nous sommes. Ces textes qui font couler nos larmes ou qui nous font éclater de rire, nous transportent, nous transcendent, nous interrogent, nous changent… Mais peut-on réellement apprendre l’art de l’écriture ? Avons-nous tous la capacité d’être de bons auteurs ? Comment développer sa plume et s’améliorer ?

Écrire ou lire des mots n’est pas qu’une histoire d’apprentissage automatique sans aucune émotion. Ecrire, c’est poser des mots, caresser les lettres et les ressentir sous ses doigts, donner vie à chacun et lui accorder une place privilégiée. Ecrire sur le papier blanc des lettres de couleurs, faire épouser les lettres les unes avec les autres, former des mots donnant une toute autre dimension à une simple feuille de papier… Ecrire, c’est produire grâce à Dieu des miracles !

Manier des mots, c’est manier des cœurs, des esprits, des âmes… Et combien nombreux sont ceux qui l’ont compris et s’en servent pour assouvir un désir de pouvoir, de séduction, trahir ou mentir… Admirable celui qui écrit pour des raisons nobles, peu scrupuleux celui qui écrit pour arriver à des fins non louables. On ne triche pas avec les mots, avec les textes, avec le cœur des gens qui nous lisent. C’est une trop grande trahison que se refusent les auteurs ayant une conscience !

Comme lorsqu’on s’en sert pour parler, les mots sont des vecteurs d’émotions, ils méritent donc d’être utilisés à bon escient, ils provoquent chez le lecteur des émotions positives ou négatives ! De la joie, tristesse, amour, gratitude, reconnaissance, peine, bonheur, espoir ou désespoir…

Manier les mots pour écrire est un réel enrichissement non seulement pour les autres mais avant tout pour soi-même ! Cela apporte tellement d’écrire et on ne le sait que lorsqu’on commence à écrire, prenant conscience de tout ce que cela nous apporte. Cela peut être vraiment libérateur et être une réelle thérapie pour qui souffre et veut poser ses peines au travers des mots. Des mots que l’on pose comme pour marquer à jamais ce que l’on ressent ! Marquer à jamais ce qui est au fond de nous, crier notre bonheur, notre amour ardent, notre rage ou notre colère !

Entrer en contact avec une personne via des courriers, entrer en contact avec des âmes dans un texte  » connecté », une prière « écrite » ou des mots d’amour et de tendresse « échangés » !

Écrire, c’est se connecter aux autres mais surtout à soi, à ce que l’on ressent, à ce que notre cœur n’ose dévoiler, ce que notre âme ne peut expliquer, ce que nos yeux ne peuvent dire autrement que par les larmes. Écrire ses blessures, ses craintes, ses doutes, ses angoisses, écrire la douleur de la séparation, écrire le bonheur d’une rencontre, écrire l’amour, l’espoir…. Une thérapie mot après mot qui aiderait à guérir nos maux… fabuleuses expériences ! 

Lorsque l’on écrit avec sincérité, avec son cœur, que dis-je ? Avec ses tripes ! Peu importe ce que cela donnera comme résultat mais il est certain que l’on en profitera pour se faire du bien à soi-même mais également aux autres ! Poser des mots par l’écriture, c’est poser ses maux et ses blessures ! 

Ce que l’on écrit devrait toujours être en adéquation avec nos valeurs, avec ce que l’on ressent ou avec ce que l’on tend à devenir ! S’il me semble que pour certains l’art de l’écriture est un véritable don, je reste persuadée que l’on peut tous écrire de belles choses et améliorer notre rapport à l’écriture pour la sublimer, la magnifier et lui faire porter notre  » personnalité » !

Allons donc ensemble découvrir des petits conseils pour améliorer sa plume.

Lire, encore et toujours 

La lecture est une des clefs pour entreprendre d’écrire, un passage obligé ! Aucune plume ne peut se parfaire sans la lecture. En effet, cette dernière permet de découvrir de nouveaux styles, de nouvelles structures de phrases, des tournures poétiques. Cela permet de se cultiver, de s’enrichir, de s’ouvrir à d’autres horizons. Plus on lit, plus on ouvre son esprit à la connaissance et au savoir. Nous aurons ainsi des thématiques plus larges que nous pourrons aborder ! En bref, lire c’est élargir sa culture générale et donc avoir plus de raisons de vouloir partager avec les autres ce que nous découvrons de notre monde et de ses mystères.

La poésie quant à elle ou les textes à forte « émotions » développent chez nous une certaine sensibilité, une certaine subtilité de la langue française, des nuances et une profondeur ! Loin des textes scientifiques ou « informatifs », la poésie et les textes qui provoquent en nous toutes sortes d’émotions réveillent nos sensibilités, nos fragilités, notre humanité…

« La lecture est à l’esprit ce que l’exercice est au corps. » De Joseph Addison

Ecrire très souvent

Tout le monde peut écrire sur différentes thématiques et de différentes façons ! Chacun a une plume bien à lui qui le représente ! Plus on écrit, plus on s’écrit et plus on maîtrise sa plume et la développe. C’est comme le sport, au début nous faisons 1km de course à pied en finissant à bout de souffle et puis un peu plus jour après jour jusqu’à courir des kilomètres sans difficulté mais surtout en y prenant plaisir. Plus on écrira, plus vite on aimera cela et on s’améliorera. C’est en s’entraînant que l’on devient expert.

Souvent, les débutants se demandent sur quoi ils vont bien pouvoir écrire ! Eh, bien si l’on commençait par écrire sur soi, ce que l’on vit, son entourage, des expériences de vie… ? Parfois, j’entends que parler de soi est égocentrique ou que cela n’est qu’un moyen de se mettre en lumière et parler de soi ! Et pourtant, là est l’un des secrets pour écrire. Il est bien plus aisé d’écrire et de mettre une  » âme » sur un texte qui parle d’un vécu, de ressentis, d’expériences que notre cœur a connues ! Combien de textes lisons-nous qui sont dénués d’émotions parce que l’auteur lui-même ne pouvait en dégager quoi que ce soit, soit parce qu’il trompait ses lecteurs soit parce que ce dont il parlait n’avait jamais habité son cœur ! 

Écrire sur nos expériences, espoirs, craintes, visions du monde en y apportant poésie, profondeur, cœur et âme est une belle façon d’échanger, d’apprendre des autres, de se guérir de certains maux et d’apporter aux autres des conseils, des expériences et parfois même d’apaiser des cœurs ! Écrire sur soi, sur son histoire touchera sûrement d’autres lecteurs qui vivent les mêmes choses, c’est un incroyable geste d’amour et de soutien ! Généreux don du cœur, généreux don que l’on peut offrir pour échanger sur des thèmes universels que vivent tant de personnes… Nous pouvons ensuite écrire sur différentes thématiques de société, spiritualité, famille… Dès lors que le sujet nous parle alors parlons-en !

Nous pouvons écrire en tenant un journal intime, en créant un blog, une page sur les réseaux sociaux ou même sur un simple cahier qui portera les secrets de nos cœurs. On peut écrire pour soi tout comme on peut écrire pour être lu. Dans tous les cas, écrire souvent, très souvent aide à devenir de meilleurs « écrivains » !

« L’écriture, toute écriture, reste une audace et un courage. Et représente un énorme travail. »De Michèle Mailhot

Se relire ou se faire relire en toute humilité

Les fautes d’orthographe, de syntaxe, les tournures de phrases qui sonnent faux, les fautes de grammaire… sont inévitables mais c’est en se relisant plusieurs fois et en se faisant relire que nous les minimiserons ! Lorsque nous écrivons nous voyons notre texte avec notre regard ! Il est impératif d’avoir un regard extérieur pour s’améliorer, un regard bienveillant mais un regard objectif ! Pas facile lorsque nous mettons tout notre cœur dans un texte de s’entendre dire qu’il est « moyen », voire « mauvais » pourtant il le faut ! Et pour cela, il faudra mettre sa fierté de côté pour accepter. Choisir avec soin les personnes qui nous corrigeront et nous apporteront des conseils pour améliorer notre ébauche est important. On ne livre pas nos maux à quiconque nous croisons, c’est une part de nous et il nous faut remettre notre texte entre des mains sincères, honnêtes qui recherchent à nous aider et à nous élever.

Dès que ces personnes de confiances sont trouvées, n’hésitez pas à leur confier vos textes et à discuter avec elles sur le contenu, la forme et le fond, cela permet d’ailleurs de créer encore plus de liens avec ces personnes, c’est donc à faire « sans modération » !

« Lire est doux ; relire est – quelquefois – plus doux encore. » D’Emile Faguet

Accepter les erreurs et textes médiocres pour cheminer vers plus d’excellence

Si l’on attend le bon moment, le bon endroit, les bons textes, le bon récit, le déclic… il se peut que nous passions des années sans jamais oser passer à l’action et commencer à écrire. Il faut donc se lancer et accepter de faire des erreurs, accepter d’écrire des textes qui lorsque nous les relisons ou que nous les faisons relire nous déçoivent et nous paraissent médiocres. On ne peut parfaire sa plume sans quelques difficultés, un peu comme monter et tomber de cheval, trébucher, se relever, recommencer… Il faut commencer par des brouillons pour espérer un jour produire une œuvre d’art. Patience, sagesse, humilité, confiance en soi et en Lui, endurance et persévérance doivent être nos compagnons.…

Tous nos textes ne seront pas exceptionnels, tous nos textes ne plairont pas… Mais en y mettant tout notre cœur, notre âme et notre plus grande sincérité, il se peut qu’un jour enfin jaillisse de nos doigts un texte qui touche les cœurs, qui parle à d’autres personnes qui vivent les mêmes situations. Peut-être qu’avec de la persévérance, un de nos textes fera éclater de rire les lecteurs ou qu’ils seront au contraire émus aux larmes… Ecrire, c’est donner du bonheur, écrire c’est éveiller des sentiments parfois enfuis… C’est un don du cœur que nous pouvons tous faire si l’on s’en donne les moyens, le temps et l’énergie.

Participer à des ateliers et/ou concours d’écriture

De nos jours, il existe beaucoup de façons de travailler sa plume. En complément de tous les conseils cités ci-dessus, il y a le fait d’assister à des ateliers d’écriture ou de participer à des concours d’écriture.

Participer à un concours d’écriture est un vrai défi pour savoir si sa plume plaît et si nos textes peuvent intéresser les lecteurs sans jamais oublier que la première personne pour laquelle nous écrivons est notre propre cœur. Se dépasser en prenant le temps d’écrire un texte que l’on met en compétition, que l’on offre en sachant pertinemment que d’autres auteurs fourniront un texte également, peut-être meilleur que le nôtre est une expérience à vivre. Ce texte que l’on met en compétition est réfléchi, relu, corrigé, amélioré, cela prend du temps, de l’énergie et lorsqu’on le soumet, c’est un peu comme si nous l’avions « enfanté ». Que l’on gagne ou pas les concours d’écriture auxquels nous participons, aucun regret à avoir, l’expérience vaut le détour et les efforts. Je vous la recommande fortement !

Les ateliers d’écriture quant à eux se trouvent dans différentes villes de France et sont un bon moyen de se confronter au regard « critique » d’une personne compétente, un vrai challenge à vivre pour se dépasser sur des thématiques imposées et cela en un temps court et défini.

Il existe sûrement d’autres manières de parfaire sa plume ; le plus important, dès lors que nous souhaitons sauter dans le vide en se rattachant à notre plume, est de ne pas hésiter. La peur, les craintes, la honte de produire des textes « moyens » ou « sans intérêt » doivent être dépassés. Ecrivez pour vous, trouvez votre plume et faites-vous confiance à vous et à elle !

 « Le récit n’est plus l’écriture d’une aventure, mais l’aventure d’une écriture » De Jean Ricardou

Bienvenue à tous dans l’aventure.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.