Les recettes du ramadan (1/2)

0
759

Quelques semaines avant le ramadan nous ressentons, dans nos cœurs et à l’extérieur, comme un air frais et apaisant qui vient se déposer sur notre monde. Le croyant aime ce mois, l’attend ardemment, s’y prépare convenablement et le reçoit dignement.

Les discussions autour de ce mois béni se font plus fréquentes, certains posent des jours de congés pour vivre pleinement cette grande station spirituelle, des lectures sur ce moment de purification sont recherchées, nos lieux de cultes s’embellissent et se parfument pour recevoir les nombreux fidèles qui fréquenteront plus régulièrement la mosquée.

Mais c’est aussi pour beaucoup d’entre nous, notamment chez la gent féminine, l’occasion de préparer son carnet de recettes. Le mois du ramadan devient alors : le mois pour tester de nouveaux plats ! Ressortir les ustensiles de cuisine et faire plaisir à nos papilles !!! Manger en quelques heures, ce que nous n’avons pas mangé en une journée, élaborer des plats qu’une famille de vingt personnes pourrait avaler alors que nous sommes parfois moins de dix dans nos foyers !

S’il n’est pas interdit de faire de belles tablées et de passer des moments agréables en famille autour d’un bon repas, il est toutefois essentiel de se souvenir du vrai sens du ramadan. Recentrer les étapes importantes qui font la réussite de ce mois béni, se préparer à les mettre en place et les faire vivre au sein de notre communauté mais également en dehors avec toutes les créatures de Dieu exalté soit Son Nom.

Nous vous proposons donc aujourd’hui pour ce mois de Ramadan 2019, une recette exceptionnelle. Elle ne vous fera pas grossir physiquement mais nous pensons qu’elle peut grâce à Dieu faire grandir notre foi, notre relation au Seigneur des Univers et notre proximité avec les autres.

Une recette à la portée de tous et qui ne coûte pas beaucoup d’argent. Elle ne demande en effet que belles intentions, efforts et persévérance. Prêts à tester cette nouvelle recette avec nous ?

Alors, allons-y !!!

Faire un état des lieux

Tout d’abord, prenons un grand cœur, vous savez celui qui bat chaque jour dans nos poitrines et que malheureusement nous malmenons. Celui qui renferme la lumière qui devrait nous permettre d’être connectés à Dieu mais que nos sentiments négatifs, l’amour de ce bas-monde et l’oubli de la vie dernière obscurcissent ! Regardons au fond de lui en profondeur, voyons comme il y a des zones qui ne peuvent laisser pénétrer la lumière, faisons un état des lieux et agissons maintenant !

Clarifier et présenter les plus belles intentions

En cuisine, il nous faut clarifier les bouillons pour les rendre limpides. C’est ainsi qu’il nous faudra prendre grand soin de clarifier nos intentions et d’en retirer toute envie de plaire à autre que Dieu. Nous vous proposons donc de prendre de belles intentions entre les mains et de les verser délicatement dans ce cœur qui sera alors plus apte à recevoir la lumière du mois de ramadan. Il faudra pour cela un grand bouquet de sincérité, une pincée d’authenticité, une botte de véracité pour que ce mois soit jeûné uniquement et seulement pour l’Unique digne d’être adoré.

Nettoyer le récipient et développer le pardon 

En cuisine le terme développer est utilisé lorsque nous parlons d’une pâte contenant de la levure que l’on met à  » pousser  » à température ambiante. C’est ainsi qu’il nous faut nettoyer le récipient, le rincer avec la pluie de demandes de pardon, les larmes et les sanglots du repentir et le retour sincère à Dieu. Pour cela nous développerons la demande de pardon et verserons sur nos cœurs les formules que nous a léguées notre bien-aimé Prophète (paix et salut de Dieu sur lui). Nous prendrons notre cœur d’une main et en retirerons toutes les rancunes, les rancœurs et haines à l’aide de l’Istighfar et des invocations.

Si ce cœur n’est pas assez propre, nous ne pourrons jamais aspirer à vivre les bonnes recettes du ramadan. S’il le faut, prenons le téléphone et demandons pardon à ceux que nous avons blessés ! Mettons notre fierté de côté et osons demander pardon pour vivre le mois béni du ramadan sur de nouvelles bases, tout d’abord pardon à Dieu pour nos manquements et péchés mais également aux autres avec qui nous sommes en froid ou à qui nous aurions fait volontairement ou pas du mal ! Les relations aux autres nous font avancer ou nous freinent dans notre relation à Dieu exalté soit Son Nom. C’est un obstacle au cheminement que de ne plus adresser la parole aux autres, un nuage sur nos têtes que de tourner le dos aux autres, une ombre sur le tableau que de rester fâché avec les autres !

Pétrir son ego

Lorsque nous souhaitons réaliser du pain, des gâteaux, pâtisseries ou viennoiseries, il nous faut prendre du temps pour réaliser la pâte. Le pétrissage de cette dernière sera l’une des clés de la réussite de notre recette. Au même titre, il nous faut durant le ramadan, pétrir notre ego et ne lui donner aucune chance de prendre le dessus et d’annuler notre jeûne.

Pétrissons cet ego, domptons-le et contrôlons cette partie de nous qui durant des mois a pris plus de place que ce qu’elle mérite. C’est le mois du contrôle de soi qui est venu nous rendre visite et qui entre dans notre merveilleuse recette. Ne nous mettons pas en colère, évitons et fuyons les polémiques. Restons courtois en toutes circonstances peu importe le prix à payer, un mot de trop et voilà que notre recette risque de tomber à l’eau ! Pétrir son ego est une étape que l’on doit faire durant toute la recette, durant tout le mois du ramadan, durant toute notre vie !

Donner vie à la prière

Seulement après cette étape, nous pouvons continuer notre recette spéciale ramadan.

Nous passerons donc aux délicieuses effluves que dégagent les prières obligatoires et surérogatoires. Respirons profondément et ressentons toute la grandeur du Seigneur des Cieux, de la Terre et de l’Univers devant Qui nous nous présentons. Chaque génuflexion et chaque prosternation doivent être vécues avec nos cœurs et nos âmes ! C’est un mois de rappel, de retour à Dieu, un mois de prières… Mettons dans nos recettes une dose illimitée de prières qui parfumeront nos plats du ramadan bien plus que toute autre épice venue des quatre coins du monde !

N’oublions surtout pas d’y ajouter les senteurs et arômes qu’apportent les délicieuses prières de la nuit ! Ces moments de calme et de sérénité qui nous donnent l’impression que le temps est suspendu, que le monde est en paix. La prière de nuit du mois du ramadan est un ingrédient incontournable à toute réussite ! Sans elle, notre plat est fade, sans goût, sans douceur. Mettons dans notre plat de grandes cuillères de veillées nocturnes et de prières de nuit !

Renouer avec le coran

Nul mois de ramadan ne peut se vivre sans une relation proche et intense avec le Coran. Nos lèvres qui récitent les saints versets du Coran abreuvent nos cœurs de paix, de lumière, de miséricorde et de clémence divine. Sentez-vous ce goût qu’affectionnent nos papilles ? Abusons de cet ingrédient sans limites. Le mois du ramadan est le mois où est descendu le Coran, il est un ingrédient essentiel à la bonne réussite de ces instants de purification profonde. Que ce soit la nuit ou le jour, il nous faut avoir un programme de lecture bien défini, auquel nous nous tenons. Le Coran fera goûter à nos cœurs des fragrances, des parfums, des goûts… jusqu’à alors insoupçonnés !

A suivre…

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.