Lettre ouverte : sportive et voilée !

4
834

Depuis quelques jours maintenant, une polémique qui ne devrait pas avoir lieu enflamme notre «  pauvre France ». Cela faisait bien longtemps que l’on n’avait pas entendu parler des femmes musulmanes, il aura fallu que la marque Décathlon émette le souhait de commercialiser un «  hijab running » pour ouvrir une porte fermée depuis un petit moment.

On aurait envie de passer à côté de ces polémiques tellement elles sont ridicules, arriérées, inutiles… La France est tellement loin de certains pays qui ont dépassé depuis bien longtemps ces discussions stériles et chaque fois que l’on pense avancer, voilà qu’un nouveau sujet nous montre que notre pays est toujours bien en retard. On pourrait en rire si cela n’était pas si «  malheureux ».

Alors oui, on aurait envie de passer à côté de ces polémiques, mais je pense que finalement si l’on veut faire taire notre voix, plus que jamais nous nous devons de nous faire entendre par la plume, par la voix, de tout cœur, avec amour même si d’autres aimeraient que nous cédions à la haine. Avec amour parce que Dieu est amour et qu’Il veut que celles et ceux qui portent la foi musulmane, portent l’amour et la paix.

Je prends donc ma plume pour toutes ces femmes voilées que l’on soumet, ces femmes voilées que l’on voudrait enfermer… Parce que oui, d’une certaine façon nous le sommes, soumises et enfermées mais pas à des époux, à des pères, à des hommes, non ! Mais à des lois, des diktats, des polémiques plus pesantes les unes que les autres.

Ouvrez donc vos cœurs comme le font toutes ces merveilleuses femmes voilées que vous avez autour de vous. Ouvrez donc vos cœurs et vos regards sur la beauté intérieure de ces combattantes, de ces merveilleuses âmes. La soumission ne vient pas de là où vous le pensez ! La majorité des femmes musulmanes en France le sont par conviction et sont heureuses, chaque jour que Dieu fait, de vivre « leurs libertés »! Entendez donc leurs voix et voyez au-delà de leurs voiles. Aimantes, endurantes, heureuses et épanouies, elles sont des centaines à vivre en total accord avec les lois de la République et de la laïcité qui, rappelons-le encore, permet à chacun de croire ou pas, de pratiquer une religion ou pas… Ces femmes profitent pleinement de la vie et ne demandent qu’à être « en paix »! Elles sont des centaines à pratiquer un sport individuel ou collectif. Oui, oui ! Nous n’avons pas attendu le « hijab running » pour courir, danser, faire du basket, de la gymnastique… voire même pour certaines du foot !

Pour ma part, il y a 6 ans, je découvrais le sport qui me convenait et en suis devenue complètement accroc. Je pensais commencer un sport qui entretiendrait mon corps mais j’y ai découvert tellement plus ! J’y ai découvert des valeurs exceptionnelles, des femmes formidables ! Plus d’une cinquantaine de femmes de toutes confessions, origines, couleurs se rassemblaient pour se dépasser, se faire du bien, souffler de leur quotidien bien chargé. Nous avons tissé des liens que le sport crée et qui me marqueront à jamais. Des fous rires, des sourires, des encouragements, des applaudissements…. Une union des cœurs dans un effort intense du corps. Merveilleux !

Le sport unit et réunit alors que la haine et l’étroitesse d’esprit détruisent. Pendant toutes ces années, je n’ai senti ni rejet, ni jugement, ni haine. Ces femmes ont toutes compris le bonheur de vivre ces instants intenses de dépassement de soi dans la gaieté et le partage.

Je me souviendrai toujours d’une des participantes qui s’étonnait de voir dans une salle de sport des femmes musulmanes si investies, pleines de vie et pleines de joie. Elle m’expliquait que n’ayant jamais côtoyé auparavant de femmes musulmanes, elle avait une image totalement erronée de la réalité. Il est triste de constater qu’il y a encore beaucoup de personnes que l’on « endoctrine » avec cette fameuse image de la « pauvre femme musulmane soumise et malheureuse »! Tellement loin de ce que vivent réellement les femmes musulmanes.

Ceux qui refusent que des grandes marques commercialisent des vêtements permettant aux femmes musulmanes de faire du sport selon leur éthique, leurs valeurs, leur vision de la liberté sont tellement loin des valeurs de tolérance, d’union que le sport permet. Ceux qui cèdent, face aux pressions, en annulant la commercialisation des vêtements destinés aux femmes musulmanes, sont très loin des valeurs du sport. Le sport est un moyen formidable d’aller vers les autres, de faire des rencontres, de se connaitre, de se rapprocher !

Deux fois par semaine, je rencontre dans cette salle de sport non pas des musulmanes, des chrétiennes, des athées, des juives… mais des femmes tout simplement, d’incroyables femmes éprises de sport, d’efforts, de dépassement de soi. Des femmes qui, croyez-moi, se fichent complètement de savoir ce que portent les autres participantes. Ces femmes ont compris les valeurs fortes du sport qui font apparemment défaut à beaucoup de personnes haineuses et rageuses.

Où sont donc les fervents défenseurs des droits de l’Homme, de la liberté ? Où sont donc les fervents défenseurs de la femme lorsqu’on refuse à une femme de confession musulmane l’entrée dans une salle de sport parce qu’elle porte un voile ? Son entrée à la piscine, ou tout simplement l’accès à la plage parce qu’elle porte un burkini ? Où êtes-vous donc chers défenseurs des droits des femmes lorsqu’on refuse le droit à une femme musulmane de chanter dans une émission télé parce qu’elle porte un turban ? Le droit d’être responsable syndicale à une étudiante parce qu’elle porte un voile ? Quelle hypocrisie ! L’un s’offusque de la condition de la femme obligée de porter le voile et l’autre est totalement silencieux face aux injustices que subit la femme que l’on voudrait dévoiler.

Vous soumettez, vous bafouez les droits des femmes musulmanes ! Vous imposez et vous piétinez nos droits ! Mais plus fortes que jamais, nous sommes là, debout et nous le resterons. Rien, ni personne ne nous empêchera jamais de marcher, de sauter, de danser, de courir et même de voler ! Ouvrez vos cœurs, vos regards et vos esprits, peut-être alors que vous serez aussi heureux que le sont ces milliers de femmes qui ont choisi de leur plein gré de porter le voile. Ôtez donc le vôtre, vous y verrez peut-être un peu plus clair !

4 Commentaires

  1. Bravo Khadija je reconnais là ta plume douce et tranchante, qui exprime tellement bien ce que nous vivons et ressentons… Heureuse d’avoir pu partager avec toi ces moments intenses de sport qui nous ont unis dans un but unique… Le partage et le bien-être

  2. Il y a le voile que ces femmes ont choisi
    Et le voile qui à été imposé, fixé, agrafé sur les yeux et les esprits de ceux qui se contentent de la vision du monde qu’on veut bien leur donner plutôt que de se faire leur propre idée leur propre jugement en s’informant et en interrogeant ces femmes parmi le commun des mortels,
    qui par leur pudeur et leur simplicité font débat partout et tout le temps…
    C’est fou… Mais le monde est fou me direz vous ?…
    Seuls quelques fous sont « ok » pour vivre ensemble et passer au dessus de ce qui fait leur différence.
    Où ont les « copines féministes  » pour défendre des femmes qui veulent une tenue pour s’éclater dans un sport ??
    Bref.
    Le monde est fou… Et tout le monde s’en fou…❤

  3. Paix à vous Mme Khadidja. Je ressens bien la frustration que vous exprimez face à cette entrave qui est faite à la manifestation de liberté de conscience que tout(e) citoyen(ne) a pleinement le droit de revendiquer en République Française. Cela étant dit, peut-être faut-il distinguer l’instrumentation politique perpétrée par une certaine classe dirigeante d’une part, du reste de la population française d’autre part, qui dans sa grande majorité ne voit en la femme voilée qu’un être humain comme un autre ou, tout au pire, une victime d’on ne sait quel obsurantisme sexiste qui soit. Peut-être faut-il continuer à se présenter à l’autre, présenter sa démarche, ses motivations spirituelles afin que celui-ci accède à une certaine compréhension objective depassionnée de la réalité et ne se laisse plus berner par quelque malveillant qui soit. Peut-être faut-il passer de la dénonciation systématique et revendicative à l’auto-presentation de soi et de sa démarche. Peut être faut-il faire preuve de plus de partage vis-à-vis de l’autre afin que celui-ci réalise de ses propres yeux dans quelle méprise on essaie de l’embobiner. Peut être faut-il rassurer l’autre et lui dévoiler toute son humanité parce qu’à la finale c’est bien au nom d’une certaine vision de cette dernière qu’on refuse à certaines femmes le droit de l’être (humaine). Peut être que si l’opinion publique prenait réellement conscience des motivations de chacun, cette fameuse classe dirigeante serait dans l’obligation de trouver d’autres bouc-émissaires pour rallier à elle un électorat dont elle est déconnectée depuis trop longtemps. Dieu Sait Mieux.

  4. Peut-être que la proximité du quotidien a finalement plus d’impact sur l’opinion de l’entourage immédiat que n’en n’exerce réellement l’appareil médiatico-politique refermé sur lui-même, vivant dans sa petite bulle artificielle et discredite depuis longtemps aux yeux de tous. Dieu Sait Mieux.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.