Être une femme au foyer épanouie

0
465

Notre société actuelle nous renvoie l’image des personnes hautement diplômées et actives comme étant la norme. Appelant à toujours plus de compétitivité, la concurrence fait rage. Nous vivons une période où nous ne sommes que par ce que nous détenons, par les diplômes que nous avons, par l’expérience professionnelle qui est la nôtre.  Nous devrions tous et toutes être à l’extérieur pour travailler et gagner notre vie. C’est ainsi qu’être mère ou père au foyer n’est pas toujours un statut valorisé et bien vu.

Est-il possible d’être épanouie tout en étant au foyer? Et s’il existait une autre vie que celle du travail pour être épanouie et heureuse tout en étant chez soi la plupart du temps?

Les femmes qui choisissent de rester chez elles pour éduquer leurs enfants et s’occuper de leurs foyers ont des journées longues et chargées.Malgré cela, il peut arriver de se sentir inutile et peu valorisée. Etre mère au foyer est un travail à temps plein et s’il est vrai que ménage, repas, lessive, rangement… sont autant de tâches qui lorsqu’elles sont répétées  quotidiennement peuvent vite nous épuiser, c’est aussi un travail noble et tellement utile à ceux qui vivent avec nous, encore faut-il que nous en prenions conscience!

Tout d’abord, je pense qu’il est important de se demander pourquoi nous décidons de rester chez soi, quelles intentions nous animent ? Pour qui et pourquoi ai-je fait ce choix? On ne peut être épanouie si l’on n’est pas en total accord avec soi. Parfois, il faut faire des choix et parfois la vie nous les impose mais dans tous les cas, il faut revoir nos intentions, peser le pour et le contre dans une situation bien précise et savoir accepter qu’à un moment donné de ma vie, je ne peux plus vivre de la même façon. C’est ainsi que devenir mère demande certains “ sacrifices” qui, lorsqu’ils sont bien compris et acceptés, finissent par devenir “ un plaisir”.

Loin de moi l’idée de culpabiliser les mères qui travaillent et mettent leurs enfants chez la nounou, à la garderie ou à la crèche, cet article n’a nullement pour objectif de comparer ou de dire qu’être mère au foyer est la meilleure chose à faire mais d’aider celles qui, comme moi, ont eu à un moment donné le sentiment de ne pas être utile à notre société.

Toute période de notre vie aura ses hauts et ses bas, que nous soyons à l’intérieur de chez nous ou que nous occupions un poste élevé dans la société. Aucune situation n’est amenée à durer, c’est ainsi qu’être mère au foyer est une période de notre vie. Si nous avons pris la décision de nous occuper de nos enfants à temps plein alors autant faire notre travail de la meilleure des manières, espérant par là la récompense divine et essayant chaque jour de nous perfectionner dans notre domaine. Nos enfants grandiront et rien n’empêche celles qui veulent aller ou retourner sur le marché du travail de le faire si c’est ce qu’elles souhaitent.

En attendant comment s’épanouir en faisant autre choses que nos tâches ménagères?

Suivez- moi pour quelques conseils que j’ai pu mettre en pratique et qui apportent tellement à notre esprit, notre foi et notre corps.

Voici quelques conseils :

1-Chaque chose que nous faisons doit être accompagnée d’une bonne intention.

L’intention est le socle de chacun de nos actes et projets. S’occuper de donner une bonne éducation à nos enfants, passer du temps avec eux, leur permettre de s’épanouir, de devenir des êtres croyants et pieux mais aussi des citoyens exemplaires est un projet noble et beau. Il faut le voir et le vivre ainsi! De même faire en sorte que le foyer soit accueillant, propre, sain et organisé dans l’espoir d’une récompense divine recentre le but de notre vie et notre finalité, les choses sont plus motivantes et gratifiantes lorsqu’elles sont faites pour Dieu. Peu importe la valorisation que l’on nous donne ou pas, nous savons pourquoi et pour Qui nous faisons les choses…. Alors faisons-les avec le sourire.

2-La lecture : être mère au foyer ne signifie pas n’être que mère, faudrait-il lorsque nous décidons de rester chez soi arrêter de nous cultiver, nous instruire, apprendre, s’enrichir? Inscrivez-vous à la bibliothèque et lisez. Non seulement, c’est un très bon moyen d’enrichir nos connaissances mais des enfants qui voient leurs parents lire, les imiteront sans aucun doute! 3-Se balader, méditer Être au foyer ne devrait jamais rimer avec flemmarder, bien au contraire! Si nous avons du temps pour nous, cela n’est pas pour rester entre quatre murs. Sortir faire une balade et méditer, marcher seule ou accompagnée, voilà de quoi prendre une bonne bouffée d’oxygène. L’épanouissement personnel passe aussi par tous ces moments que l’on s’octroie avec nous-mêmes au milieu de la nature. Chaque fois que nous le pouvons : sortons! 4-Faire du sport Devrions-nous rester chez soi et passer notre temps à grignoter, prendre du poids et ne plus prendre soin de nous? Cela n’est sûrement pas la meilleure chose à faire. Inscrivez-vous au sport. L’activité sportive déclenche la sérotonine et la dopamine, hormone du bonheur et du plaisir, alors foncez! Ne vous privez pas de faire un sport collectif ou individuel qui vous épanouit, vous fait vous sentir bien, entretient votre corps et votre esprit pour passer un moment agréable loin des murs de votre maison. 5-Fréquenter les assises de la foi Vous trouverez très certainement près de chez vous une assise de la foi. Le groupe est une forteresse qui protège de bien des maux. Ne restez pas seules pour avancer dans votre cheminement spirituel, recherchez autour de chez vous des assises où pendant un moment le temps s’arrête, les soucis se dissipent, la miséricorde nous enveloppe et la sérénité nous entoure. Les assises de la foi à hauteur d’une fois par semaine voire plus permettent de s’épanouir, d’apprendre des choses, d’avancer dans l’apprentissage du Saint Coran, de se donner des conseils utiles sur notre rôle de mère mais également sur tous les sujets de notre vie quotidienne et sur notre éthique musulmane. Ne vous en privez pas! 6-Fréquenter les mosquées Nous avons tous une mosquée dans notre ville ou à proximité, s’y rendre pour des cours d’arabe ou de Coran, des conférences ou pour la prière recentre dans le tumulte de la vie, le but ultime qui est le nôtre : atteindre l’amour de Dieu. Nous avons du temps alors profitons-en pour fréquenter ces lieux apaisants, ressourçants, inspirants. Il est certain que nous ferons dans ces endroits de belles rencontres qui nous permettront de grandir, de nous éduquer, d’évoluer, de cheminer… Ouvrez les portes des mosquées et profitez de tout ce qu’elles nous apportent. 7-Formation à distance Peu importe le sujet qui vous passionne, il existe un nombre important de formations à distance. De plus en plus d’écoles permettent aujourd’hui de travailler à distance, de chez soi, pour enrichir ses connaissances dans différents domaines; attention tout de même à bien choisir son école et à comparer les prix qui sont parfois exorbitants. Ces écoles délivrent souvent des certificats et ne sont pas diplômants, ils apportent des connaissances mais ne sont pas toujours reconnus par l’Etat. Renseignez-vous bien si vous voulez une formation qui vous ouvre plus tard les portes de l’emploi! Si vous voulez vous enrichir personnellement d’un point de vue religieux, sachez que nombreux instituts ont mis en place des cours à distance avec plusieurs modules dans différentes thématiques. Renseignez-vous et foncez si tel est votre désir, le bonheur et l’épanouissement passent par la connaissance et le savoir. 8-La famille et les amies De temps en temps ,passer voir un membre de notre famille ou des amies est un bon moyen de faire une chose utile et agréable dans notre quotidien mais également de se rapprocher de Dieu. Les liens de parenté et leur importance sont connues de tous. Nous avons toutes un être à aimer, à chérir, à chouchouter, que cette personne soit membre de notre famille de sang ou de cœur, rendre visite aux autres apporte beaucoup à soi-même. Sans oublier les malades, les nécessiteux, les personnes seules. Nous avons tellement à apporter à ceux qui ont besoin de chaleur humaine, trouvons ces personnes et réchauffons leurs cœurs! 9-Devenir aumônier vous pouvez si vous le souhaitez-vous rapprocher des aumôniers de votre ville en passant par les hôpitaux proches de chez vous. Beaucoup de gens malheureusement ne reçoivent jamais de visite durant leurs séjours plus ou moins longs à l’hôpital. Vous pouvez devenir aumônier et ainsi passer du temps avec des gens malades et seules. 10-Prendre soin de soi : être mère au foyer ne devrait jamais nous faire oublier que nous sommes également femmes. Prendre soin de soi en se faisant plaisir par un achat utile qui nous fait plaisir, un tour chez le coiffeur, une nouvelle tenue ou une sortie au restaurant entre amies permet d’avoir plus d’estime de soi, de se sentir plus confiante et de se sentir épanouie et heureuse. Chaque fois que vous en ressentez le besoin, de façon raisonnable et réfléchie, faites-vous plaisir en vous chouchoutant, c’est certainement le meilleur moyen d’avoir de l’énergie pour s’occuper des autres. 11-Mon dernier conseil s’adressera à tous les hommes qui liront cet article sachez remercier et valoriser le travail que votre épouse fait au quotidien pour permettre que vos enfants soient encadrés et heureux, que votre foyer soit rangé et organisé et que vos estomacs soient pleins. Rien n’est plus important pour une femme au foyer que de sentir la joie et le bonheur dans les yeux de ceux qu’elle aime. Reconnaître les efforts de votre épouse, c’est donner de l’importance à ce qu’elle fait et l’aider à continuer avec le sourire à vous faire plaisir.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.