Cher homme, futur époux

0
555

Cette lettre succède à une autre que j’ai écrit récemment aux femmes, futures épouses, pour essayer à mon échelle d’apporter quelques conseils qui me semblaient importants et judicieux pour la réussite de la vie de couple.

J’écris cette fois à ton cœur, entends toute la douceur dont je veux faire preuve et ne pense pas que je te sermonne, que je te réprimande ou te dicte ton comportement… Des conseils de cœur à cœur juste pour réfléchir ensemble, tous ensemble et devenir meilleurs. La vie de couple ne saurait être réussie sans effort des deux côtés, vous êtes deux parties distinctes, il y a toi, il y a elle et il y a votre couple. Et dans chaque nouvelle expérience de la vie, nous avons besoin des conseils des autres, je t’offre donc les miens avec bienveillance et sympathie en espérant qu’ils te soient utiles.

Tu es à l’aube d’un grand changement dans ta vie, tu vas devenir époux et tu es heureux. Tu regardes ta future épouse avec des yeux aimants, tu sais ce regard est pour elle le plus beau des cadeaux que tu puisses lui faire, ce regard lui donne des ailes et extrait d’elle le meilleur de ce qu’elle est ; alors durant toute votre vie conjugale pense à poser le plus souvent possible ce regard sur elle, ce regard de l’amour que l’on voudrait faire durer toujours. Tu entres dans sa vie pour l’arracher à sa famille, ses amies, son quotidien, parfois l’arracher au lieu où elle a grandi, efforce-toi de l’aider à passer ce moment difficile, chaque épouse verse avec sa famille de chaudes larmes car c’est difficile pour elle de les quitter. Ne pense pas que ces larmes signifient qu’elle n’est pas heureuse de lier sa vie à la tienne, non ! Ces larmes sont joie et tristesse dans un cœur qui est le sien, dans un même jour heureux et triste à la fois….

Fais preuve de douceur, de tendresse et de patience, vois ce lien qui vous unit comme une plante à arroser, prends soin de ses sentiments, respecte-les et arrose son cœur de belles paroles, de compliments et de valorisation car les femmes y sont sensibles. Essaie même si tu ne sais pas le faire, tu sais un petit message laissé près de son oreiller avant de partir, un petit post-it dans un endroit de la maison ou un petit sms pour lui dire qu’elle est importante pour toi et que tu l’aimes. Ce sont des carburants qui l’aideront à toujours te donner le meilleur d’elle-même. Tu n’es ni faible, ni ringard lorsque tu fais cela, tu participes juste à faire de votre relation, de votre foyer un havre de paix. Tu sais la virilité n’est pas dans ta force mais dans la douceur que tu lui offres.

Sois un époux tendre, un grand frère à l’écoute, un protecteur fiable, un ami sincère, un amant doux, un confident, un imam qui l’aide sur la voie droite. Valorise-la, aime-la, offre-lui des cadeaux, sois galant… Et que jamais, au grand jamais ta main ne se lève sur elle, tu la briserais si tu le faisais ! Refuse de te servir de ta force pour l’intimider, la menacer, la frapper… Sers-toi de ta force pour combattre ton ego et non pas pour la retourner contre elle. Sois un lion lorsque tu es dehors mais sois doux en sa présence. Un lion fort mais jamais violent, un lion courageux mais jamais menaçant. Souviens-toi de ces paroles prophétiques, toi qui as pris pour exemple le meilleur des hommes : « Le meilleur d’entre vous est celui qui est le meilleur avec sa femme et je suis le meilleur avec mes femmes » (1)

Ne l’humilie jamais ni en privé, ni en public. Ne dis jamais de mal d’elle ni en public, ni en privé ! Aide-la à être une meilleure associée, avant de prendre une décision prends le temps de la concerter tel que nous l’enseigne le Coran : « Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (deDieu). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Dieu, Dieu aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. »(2) Vous êtes deux à décider dans le respect et l’entente !

Ne l’éloigne pas de ses parents. Apporte-lui la sécurité d’un père, la complicité d’un frère, les bons conseils d’un ami, la confiance que tu accorderais à ton associé ! Aide-la à rester sur le chemin de la droiture par tes bons conseils et ton bon exemple. Accepte qu’elle ait en dehors de votre foyer une autre vie, laisse-la et encourage-la à fréquenter les mosquées et les assises de la foi ! Ne fais pas preuve d’une jalousie maladive, aies confiance en elle et ne la néglige pas ! Ne lui interdis jamais de s’instruire, de faire des activités épanouissantes en dehors de votre foyer… Une femme épanouie est une épouse qui rayonne et sourit.

Pense également à mettre en place des activités à deux surtout, lorsque vous deviendrez parents, mets en place des petits rituels qui rapprocheront vos cœurs telles les balades main dans la main, des sorties culturelles que celles-ci soient au théâtre, au cinéma, aux musées, des sorties en tête-à-tête au restaurant, des activités sportives à partager…. Propose-les-lui et montre-lui que passer du temps avec elle est pour toi important. Epanouis-toi également seul dans ce qui est accepté de Dieu et prends garde à ce que tes « copains » ne soient pas plus importants que ton épouse, prends garde à ce que tes sorties soient bénéfiques pour ta foi et ton cœur et donc bénéfiques pour ta relation conjugale. Ta bonne relation à Dieu est la garantie de ta bonne relation aux autres et donc à ton épouse.

Ne pose jamais un regard de désir sur une femme autre qu’elle, jamais ! Elle est et doit être à tes yeux la plus belle et la plus brillante ! Prends garde de ne pas la comparer à tes collègues, sœurs, cousines ou même à ta chère mère, elle n’est aucune d’entre elles, elle est tout simplement elle-même ! Accepte ses défauts et supporte-les comme elle supporte les tiens !

Fais-la sourire dès ton entrée à la maison ! Ne fais pas de reproches sur le dîner « Le Messager de Dieu (paix et salut de Dieu sur lui) n’a jamais critiqué un plat. S’il en voulait il en mangeait, sinon il le laissait et n’en mangeait pas. » (3). Ne critique pas telle ou telle chose qu’elle n’aurait pas faite correctement ! Fais tes remarques avec délicatesse et bienveillance ! Ne lui reproche pas ses manquements, mais aide-la et soulage-la dans ses très nombreuses tâches au foyer !

Améliore ton caractère, devant elle sois doux et non fier, elle n’est pas ton ennemie mais ta meilleure amie ! Lorsqu’elle fait preuve de jalousie ou d’un comportement qui te déplaît en privé ou en public souviens-toi du comportement de la meilleure des créatures : « Le Prophète (paix et salut de Dieu sur lui) était chez l’une de ses femmes et une autre de ses épouses lui envoya un plat contenant de la nourriture. Celle chez qui le Prophète (paix et salut de Dieu sur lui) résidait frappa la main du servant qui portait le plat et celui-ci se brisa. Le Prophète (paix et salut de Dieu sur lui) dit : Votre mère a fait une crise de jalousie. » (4)

Pardonne-lui comme l’a fait l’homme qui est meilleur que toi (paix et salut de Dieu sur lui) et conseille-la avec douceur, aidez-vous mutuellement à devenir meilleurs ! Ne laisse jamais la colère prendre le dessus sur toi et si cela arrive, sors faire un tour, change de pièce ou de position comme nous l’enseigne le prophète de la paix afin de ne pas te laisser submerger et d’arriver à un geste, à des mots que tu regretterais.

Ne t’attends pas à épouser une femme parfaite, remarque que toi-même tu ne l’es pas ! Apprends à ton rythme à te confier à elle, exprime-lui tes sentiments et montre-les-lui. Il faut des preuves d’amour pas juste des mots… Elle n’a peut-être connu aucun autre homme avant toi, fais preuve de délicatesse lorsque vous vous retrouverez pour la première fois en tête-à-tête, suis les conseils prophétiques d’une très grande valeur avant de t’unir à elle, ne la brusque pas, éloignez le diable de vous par ces mots : « lorsque l’un d’entre vous veut avoir un rapport sexuel avec sa femme qu’il dise : Au nom de Dieu, Ô Seigneur ! Protège-nous contre le Diable, et protège ce que Tu nous donnes [l’enfant] contre le diable] ; si un enfant est conçu de ce rapport entre eux, le diable ne lui nuira jamais » (5)

Fais preuve de miséricorde face à ses difficultés. Sois là auprès d’elle dans la maladie, dans la grossesse ou dans la maternité ! Crois-moi ce sont des moments durant la vie d’une femme où la présence, l’écoute et les attentions du conjoint poussent au dépassement de soi ! Comprends ses sauts d’humeurs et ses larmes lors de ses cycles menstruels et de ses grossesses, il est prouvé que les hormones durant ces périodes troublent son esprit et son équilibre psychique. En 1900, le savant Moebius écrivait que : « …tout en n’étant pas une véritable maladie, les menstruations et la grossesse troublent profondément l’équilibre mental et portent atteinte à la capacité de discernement et au sens juridique ».

Ces hormones ont un effet sur le psychique des femmes et à des variations différentes, de gravité plus ou moins forte ! Accompagne-la, ne la sermonne pas, renseigne-toi et lis sur la psychologie des femmes pour mieux comprendre et prendre du recul face à des comportements qu’elle-même subit. Dès que tu auras compris que ce n’est pas contre toi, qu’elle n’y peut rien et qu’elle essaye de faire au mieux avec ses vagues émotionnelles qui viennent se jeter sur son cœur telles les vagues qui viennent frapper les rochers, lorsque tu l’auras compris alors tu seras prêt à prendre du recul et à ne pas t’offenser, ce n’est pas contre toi !

Aide-la afin de créer l’harmonie, la bonne entente, la paix au sein de votre foyer et d’être un couple fort et soudé pour accueillir les petits êtres dont vous serez responsables. N’oublie jamais qu’un couple heureux ne pourra que faire des parents épanouis et donc des enfants heureux dans un foyer où régneront le respect, l’amour, la bienveillance et la douceur et jamais n’oublie d’invoquer Dieu, Il est ta plus grande force, Il est ton plus grand soutien…  Répète cette invocation et prie Dieu de t’aider dans ton rôle de chef de famille qui doit représenter pour toi une responsabilité à assumer et non un moyen d’user de ta force et de la dominer « Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous des guides pour les pieux » (6)

1) Hadith authentique rapporté par at-Tirmidhi, d’après Aicha, que Dieu l’agrée.

2) Coran : Sourate 3, Verset 159

3) (Al-Bukhârî et Muslim)

4) Rapporté par Boukhari

5)  Rapporté par Boukhari, d’après Ibn Abbas

6) Coran : Sourate 25, verset 74

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.