Bâtir des cœurs dans les mosquées

0
317

De plus en plus autour de nous, nous voyons des mosquées sortir de terre ou être rénovées pour certaines d’entre elles. L’époque des caves ou des petites pièces où la communauté musulmane priait est désormais révolue. Les jeunes musulmans, et moins jeunes d’ailleurs, qui contribuent à la société française refusent d’avoir des lieux de cultes indignes de leur foi !

Ces mosquées sont des lieux de paix, de recueillement et de prières, des lieux d’apprentissages, de rencontres et d’échanges. De plus en plus, elles sont construites en prenant en compte l’architecture des habitations des pays dans lesquels se trouvent les musulmans qui lancent ces nobles projets.

De belles mosquées, grandes et spacieuses sont un défi à relever mais quels autres défis devons-nous aujourd’hui relever au sein de nos mosquées ? Comment doivent-elles être ? A quoi doivent-elles ressembler, mais surtout comment doivent être ces hommes et ces femmes qui portent ces murs ?

La mosquée, bien plus que des murs !

Animés d’intentions nobles, munis de leur courage, de leur persévérance et de leur confiance en Dieu… Les musulmans de France font un travail remarquable pour que leurs enfants et petits-enfants aient des lieux de cultes dignes de ce nom. Des lieux qui ouvrent leurs portes aux concitoyens de toutes confessions et qui œuvrent chaque jour que Dieu fait pour plus de proximité entre les peuples et entre les générations.

Il faut souvent des centaines de milliers d’euros, des milliers d’heures de travail et une dose incalculable d’invocations et de patience pour faire sortir de terre un lieu de culte digne de ce nom. Comme sont remarquables ces hommes et femmes qui relèvent ce défi ! Toutefois, il existe un défi encore plus grand à relever au sein de notre communauté qui est celui de bâtir des Hommes aux cœurs unis et soudés pour que les murs des mosquées ne soient pas engloutis dans un océan d’égoïsme, d’individualisme ou d’ego surdimensionné ! Notre challenge à tous est d’emplir nos cœurs d’amour, de clémence, de douceur et de les peindre des couleurs les plus pures et les plus éclatantes pour que nous bâtissions ensemble une communauté éduquée, unie, soucieuse de son devenir après la mort !

En effet, dans combien de mosquées flambant neuves sommes-nous déjà entrés en y ressentant des conflits d’intérêts, l’envie de prise de pouvoir, le manque d’éducation et de projets communs ? Dieu merci, il existe énormément de lieux de cultes portés par des Hommes ! Des croyants humbles, modestes et unis qui œuvrent ensemble main dans la main pour le même but. Des cœurs bâtis sur l’amour en Dieu ayant un projet commun et une méthode bien définie pour ne laisser aucune chance aux égos et aux désordres que l’on peut parfois trouver entre les croyants.

L’éducation spirituelle pour bâtir nos cœurs !

Il est important, pour construire une communauté soudée et forte, de donner une place plus qu’essentielle dans nos mosquées mais également en dehors de celles-ci à l’éducation spirituelle. Nos cinq prières quotidiennes, la lecture du Saint Coran, le jeûne du mois de ramadan, l’évocation de Dieu, les invocations… sont autant de temps forts pour renforcer notre foi et nous élever à des hauts degrés près de Dieu. Si l’éducation spirituelle passe par ces nombreuses stations, elles sont encore plus fructueuses lorsque nous vivons ces stations spirituelles au sein de notre communauté, ensemble, côte à côte et non pas chacun de son côté ! S’asseoir avec son frère, avec sa sœur et s’encourager à avancer. Trouver des moments pour être ensemble et évoquer Dieu comme un seul cœur. L’éducation spirituelle est la solution pour bâtir nos cœurs et notre communauté, elle est la solution pour que nous bâtissions des murs solides d’amour, de tendresse, d’affection entre les croyants et entre les humains d’une manière plus vaste !

Vivre la bonne compagnie au sein d’un groupe est la voie. A l’image du noble Messager de Dieu (Paix et Salut sur Lui) qui arriva à Médine et fit construire la première mosquée tout en construisant en même temps, une communauté de croyants forte ! Une communauté de frères soucieux les uns des autres et nourrissant un amour pour Dieu et en Dieu qui leur permit de dépasser bien des difficultés.

Si je n’aime pas mes frères et sœurs, si je n’éduque pas mon ego avec eux, si je ne pense pas à eux et à ce que je peux faire pour eux, il se peut fort bien que dans la mosquée me vienne l’envie de prendre une place plus importante que celle qui m’est due. Il se peut qu’au sein de la mosquée flambant neuve, je m’approprie les lieux comme étant les miens parce que j’ai contribué d’une façon ou d’une autre à sa construction ! La mosquée faite de murs et de briques doit refléter en son sein l’amour, l’union, le respect… On ne doit y trouver ni conflits d’intérêts, ni haussement de voix ni querelles des cœurs.

Quelle méthode pour y parvenir ?

Il n’y a pas de voie plus sûre pour construire une communauté de croyants forte et solide que la « voie prophétique ». Une voie claire, réfléchie et pensée pour le bien de tous les croyants. On ne peut penser atteindre des objectifs et arriver à des résultats sans méthode, tout le monde s’accorde sur cela. Toutefois, toutes les méthodes ne se valent pas et toutes les méthodes ne peuvent donner de fruits si elles ne sont pas bénies et agréées de Dieu le Très-Haut.

Il nous faut trouver cette méthode, trouver ces gens qui l’ont déjà expérimentée et qui en ont ressenti les infinis bienfaits ! Nos mosquées seront dignes de ce nom, non pas lorsqu’elles seront de plus en plus spacieuses, belles et grandes mais bien lorsque la communauté aura trouvé la méthode qui porte ses fruits et qu’elle restera unie dans une éducation spirituelle quotidienne qui aide à la « maitrise » de nos egos pour que chaque croyant se sente en famille, porteur d’un projet commun pour le bien de l’humanité.

Des mosquées tournées vers la société 

Deshommes et femmes ayant bâti leurs cœurs et ayant acquis une certaine éducation spirituelle ne pourraient s’arrêter à mi-chemin. La voie prophétique les poussera sur un sentier semé d’embûches et de difficultés et il leur faudra toute une vie de labeur pour prétendre aux hauts degrés du Paradis. C’est là que le travail commencera réellement ! Une mosquée, une communauté de fidèles qui n’est pas tournée vers les autres, vers la société, qui n’est pas éprise de justice et de droits pour tous aurait sans doute manqué à ses devoirs ! Le rôle des mosquées n’est pas seulement la célébration des prières mais c’est aussi un lieu où l’on discute et pense à la société dans laquelle nous vivons.

Une spiritualité, une participation ! Une éducation spirituelle, un combat contre les injustices. Le cœur fort d’un Homme croyant bâti sur un modèle prophétique ne peut se taire face aux injustices, ne peut manquer de se soucier du bien-être des autres mais surtout ne peut rester passif sans contribuer à changer le monde afin qu’il soit meilleur.

Construire des murs que porteront des hommes et des femmes éduqués spirituellement, qui participent à leur société pour plus de justice dans le monde, tel est le plus grand défi pour nous tous !

Sommes-nous prêts à le relever ?

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.