Transmettre des valeurs à nos enfants

0
209

Il est important pour les parents croyants, dont la quête est Dieu, de transmettre les préceptes de l’Islam à leurs enfants. C’est ainsi que dès leur plus jeune âge, nous leur apprenons la croyance en un Dieu unique et comment il nous faut suivre le bien-aimé prophète (paix et salut de Dieu sur lui) dans toutes les actions de notre quotidien, aussi minimes soient-elles, tel que le simple fait de manger, de dormir, de sortir, de s’habiller… Nous leur expliquons la façon de faire et leur apprenons les invocations qui sont liées à chacune de ces actions. De même à un certain âge, nous leur apprenons comment faire la prière, nous les invitons à jeûner le mois du ramadan, nous sommes près d’eux pour qu’ils avancent dans l’apprentissage du saint Coran et nous avons à cœur qu’ils apprennent la biographie de notre bien-aimé prophète, la vie des compagnons et autres illustres hommes et femmes ayant marqué l’histoire des musulmans.

Tant de bonnes et nobles intentions qui méritent d’être saluées, toutefois il est assez regrettable de voir que si nous sommes à cheval sur les principes et piliers de notre foi, nous pouvons parfois être négligents quant à la transmission de valeurs tout aussi importantes et qui font justement la valeur du musulman : la politesse, les règles du vivre-ensemble, le respect, les petits mots magiques à prononcer, apprendre à présenter des vœux, rendre visite, arriver à l’heure, se tenir à table, vivre en public… sont autant de choses à acquérir dès le plus jeune âge par ceux qui portent la foi !

Quel mauvais spectacle que celui de petits enfants prononçant des gros mots et que les parents ne reprennent pas, quel triste spectacle que celui de parents qui eux-mêmes en profèrent de façon naturelle et sans aucune gêne. Des enfants qui se tiennent mal à table, qui ne disent pas « s’il te plaît » lorsqu’ils souhaitent quelque chose, qui ne prononcent pas le mot « merci » et qui, lorsqu’ils rencontrent quelqu’un, ne disent pas « bonjour ».

Quelles sont les valeurs de l’Islam que nous transmettons à nos enfants si nous faisons abstraction de cette courtoisie et de cette politesse qui devraient être importantes pour nous ?

Le langage utilisé avec nos enfants est le modèle que nous leur donnons, si nous souhaitons qu’ils soient polis et courtois encore faut-il que nous le soyons nous-mêmes ! Lorsque nous entrons chez nous et retrouvons nos enfants : aller les embrasser, leur dire bonjour et prendre le temps de s’intéresser à eux, leur demander de nous apporter quelque chose ou d’effectuer une tâche en disant « s’il te plaît », et n’avoir de cesse de leur dire « merci » est le secret afin qu’ils développent eux aussi ce langage et qu’ils aiment ces petits gestes tendres …

Egalement le fait d’exprimer le pardon par des mots et reconnaître nos torts. Bousculer son enfant malencontreusement devrait être suivi d’un pardon, avoir eu un moment de colère non justifié envers lui devrait toujours être suivi d’une demande de pardon.

C’est dans la cellule familiale que les enfants apprennent à communiquer et dialoguer parce que c’est le premier lieu d’apprentissage du vivre-ensemble. Il nous faut être à cheval sur ces petits mots magiques essentiels qui font la noblesse des âmes. Refuser que nos enfants usent de la violence verbale et physique pour régler leurs petites chamailleries. Comment accepter que nos enfants frappent l’un sur l’autre et se disent des méchancetés lorsque nous souhaitons leur apprendre les valeurs de la foi qui ne sont que « paix » ?

En même temps que l’apprentissage des rituels de notre foi, il nous faut leur inculquer la profondeur de ces rites à faire avec amour et par amour de Dieu. Quelles valeurs ont ces rites s’ils ne sont pas faits par des êtres polis, respectueux, courtois ? Inculquer la douceur, la tendresse, la politesse envers les autres et refuser de faire de nos enfants des brutes qui n’ont aucun savoir-être.

L’Islam est le bon comportement, il faut nous attacher à la transmission de valeurs universelles de politesse et de respect et cela aussi fortement que l’envie de transmettre à nos enfants la prière, le jeûne ou les Paroles de Dieu…

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.