Ramadan et moi…

0
622

Le mois de Ramadan est enfin là, nous ressentons tous une joie de l’accueillir. Il se passe quelque chose de spécial dans la communauté lorsque ce mois béni arrive.

Pour ma part, je le vis comme une pause dans le temps. Je suis plus calme, je me sens plus apaisée. Il représente pour moi un mois de partage et d’amour et j’essaye de le vivre de cette façon et de véhiculer autour de moi ces valeurs. C’est un mois très familial qui me permet de revoir des personnes que l’on ne voit pas souvent durant l’année. 

Toutefois pour être honnête, le jeûne n’est pas quelque chose de très simple. On a faim toute la journée, quand le soir arrive on a mal au ventre parce qu’on a trop mangé. C’est une chose que nous devons travailler, je pense que les personnes plus âgées ont peut-être plus de maturité et de sagesse sur ce point-là, alors que nous les jeunes avons un grand appétit à l’heure de la rupture du jeûne. Heureusement qu’après nous allons prier les prières de la nuit (Tarawih) et c’est donc plus simple pour digérer, on reste actifs et l’on va à la mosquée pour vivre une des plus belles ambiances qui soient.

Quand je jeûne, je sens que mon corps fait une cure, j’ai la sensation qu’il se détoxifie, s’assainit. Je me sens plus proche de Dieu durant ce mois, notamment grâce à la prière de Tarawih.

Pour l’organisation, c’est plutôt compliqué la première semaine pour trouver son rythme. Je ne suis pas quelqu’un de très matinal, comme beaucoup de jeunes, je pense …  du coup je ne me lève pas pour le souhour (repas de la nuit). Du fait que le Ramadan en ce moment est au printemps, les journées sont longues et cela crée une sorte de décalage, comme on mange tard, on dort plus tard également. Il y a moins de sommeil mais ça ne fait rien on s’adapte.

Avec les cours, le fait de ne pas boire et manger donne de temps en temps des maux de tête mais c’est supportable.  Du coup pour le programme : Je me lève vers 7h00 pour aller en cours, à 12h je rentre comme je ne mange pas, cela me laisse du temps pour apprendre quelques versets du Coran, j’essaye d’avoir un programme spirituel à mon niveau et réalisable avec mes études ! Ensuite je retourne en cours jusqu’à 18h. C’est à ce moment-là que le rush commence. Tout s’enchaîne, je dois réviser parce que les examens approchent, prendre ma douche, ranger ma chambre, aider les parents à préparer l’Iftar (repas du soir).  Puis arrive l’heure de la prière du Maghreb qui signifie aussi le coucher du soleil et donc l’autorisation de pouvoir manger et boire, tout le monde est joyeux on va enfin pouvoir passer à table.

A la fin de la journée et durant les week-ends, nous avons la chance dans notre ville, d’avoir énormément d’activités pour tous les âges. C’est pour moi les moments bénis de Ramadan que j’aime vivre : la prière du soir à la mosquée et les week-ends les iftars collectifs, les conférences, mosquée By Night. Beaucoup de jeunes comme moi y assistent et l’on essaye souvent de participer à l’organisation des différentes activités à la mosquée. On se sent responsables, unis, soudés et la fraternité se sent encore plus fort à ces moments-là, on vit le vrai partage et la joie.

Parfois après Tarawih, nous allons au restaurant pour manger une glace avec les copines et les parents. Je sais que tous ces moments bénis à la maison comme à la mosquée gravent en moi des souvenirs indélébiles dont je me souviendrai toute ma vie. Le mois de Ramadan apporte plein de bons souvenirs bercés de fous rires et de joie.

A tous, je souhaite un excellent mois de Ramadan.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.