Ramadan, ce miracle

0
276

Chez moi le ramadan est très attendu, il est préparé toute l’année et c’est un signe de joie lorsqu’il arrive, il règne une ambiance unique lors de ce mois-ci.

Au collège, certains élèves sont admiratifs, d’autres éprouvent de la pitié envers nous, ils « ne pourraient pas », en effet ça leur paraît énorme de ne rien manger, ni boire toute une journée ; pourtant c’est devenu habituel pour nous.

J’aimerais dire une fois pour toutes que le ramadan n’a rien d’une corvée et encore moins d’une souffrance, au contraire je me sens avantagée ; à mes yeux plus les efforts sont fournis, plus on est récompensé. De plus si le ramadan est fait correctement tous nos péchés sont pardonnés.

Mes journées, mon travail ne changent pas énormément, à part justement que mes amies m’offrent plus d’intention. Je travaille parfois même plus pour profiter de mon temps libre et j’apprécie le temps que je passe entre midi et deux avec les autres jeûneurs.

Je prends, tôt le matin, le repas le plus important qu’est le petit-déjeuner, puis je reprends des forces le soir, et bien plus que je ne le devrais. En réalité je ne rate que le déjeuner alors je ne suis pas «vidée».

Certains n’ont même pas la chance d’avoir ces deux repas par jour. Le ramadan nous permet de nous mettre à leur place et nous prouve que ce n’est pas impossible, que l’ « on peut ». On est affamé car on mange avec les yeux, le nez et la bouche, demandez à n’importe quel jeûneur, on prévoit de manger tout le frigo, le soir on ne mange qu’une assiette, on regrette le lendemain et ainsi de suite …

Aujourd’hui nous vivons dans une société de consommation, si l’on a un peu de temps on mange, on pense constamment à ce que l’on va manger sans s’en rendre compte. Durant le ramadan on s’en rend compte et on  essaye de ne pas y penser, de dépasser donc cette addiction.

Le jeûne est une manière de se soigner, de s’autoguérir, c’est actuellement une thérapie étudiée (aux résultats très positifs) appelée parfois « désintoxication ».

Je rappelle souvent que le ramadan n’est pas obligatoire aux personnes malades, aux enfants, aux femmes enceintes ou qui allaitent, aux personnes âgées et handicapées…Il n’a rien de cruel.

Le ramadan est pour moi une occasion de s’améliorer dans n’importe quel domaine car il nous donne du temps et des chances. J’ai par exemple pu participer à un jeu de piste organisé par le centre Echanges au centre-ville de Strasbourg et nous avons par ce biais distribué des colis alimentaires (préparés préalablement) aux plus démunis. Le ramadan est ainsi un moyen de se réunir.

Alors bien sûr on se sent fatigué en fin de journée mais pourquoi pas étant donné les bienfaits. Je vois donc la fin du ramadan comme une renaissance physique, spirituelle et peut-être mentale car en sortant du ramadan on essaye tous d’être meilleurs ; une triple manière de guérir. Pour moi le ramadan est et restera un miracle.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.