Le lâcher-prise

1
858

Le lâcher-prise est une façon de ne rien attendre, ne rien vouloir ni désirer excessivement, savoir aller au-delà de l’attachement. C’est le contraire du contrôle.

Si nous sommes préoccupés par un problème particulier et que nous y pensons de manière obsessionnelle, il occupe notre esprit et gâche notre quotidien.

Le lâcher-prise consiste à revoir notre façon de penser afin d’aborder le sujet de manière différente et laisser les évènements prendre place plus naturellement, sans vouloir se les approprier et vouloir les dominer.

Lorsque l’on a compris que l’on ne peut ni changer le cours des choses ni les autres mais seulement changer notre façon de les percevoir, nous sommes prêts pour le lâcher-prise.

Le principe est donc de savoir abandonner un désir extrême, une attente, une volonté d’obtenir ou de réaliser dans un état d’esprit excessif. Il ne s’agit en aucun cas de baisser les bras, mais d’aborder les évènements avec confiance.

L’être humain est ainsi fait, il a toujours besoin de contrôler car de cette manière, il se sent fort. Lorsqu’il ne contrôle plus, il a peur. Peur du regard des autres, peur de ne pas être à la hauteur, peur de faire des erreurs et surtout peur d’être dominé.

Le lâcher-prise, c’est aussi une sorte d’acceptation de soi, reconnaître que l’on a des limites et accepter ce qui est ici et maintenant. Nous oublions souvent ce qui est présentement et avons besoin de contrôler ce qui aurait pu être ou devrait être.

Apprendre à se détacher est essentiel. Etre attaché réduit par définition la liberté, donc l’épanouissement. C’est en quelque sorte une source de souffrance.

Le lâcher-prise permet de pouvoir aller au-delà des attachements. D’un point de vue affectif, cela ne signifie pas que nous ne devons plus aimer mais aimer dans la liberté de l’autre. C’est une façon de ne pas être possessif.

C’est un « amour véritable » qui apparaît. Je pense que « l’amour vrai » est celui qui permet d’aller au-delà de tout « emprisonnement » de l’être afin de le laisser s’épanouir en toute liberté et d’acquérir sa propre indépendance.

Faire preuve de détachement n’est pas de l’indifférence, bien au contraire, c’est reconnaître l’existence de l’autre. Nous pouvons ressentir une réelle affection et des sentiments profonds. C’est tout simplement une façon d’aimer sans être dépendant.

Source : https://batinote.wordpress.com/2014/07/14/le-lacher-prise/

1 commentaire

  1. le lacher prise est tellement une chose importante que je suis etonné de voir que cette article est lu que 350 fois. La volonté de vouloir tout controler est vraiment destructeur est pousse à beaucoup de contradiction religieuse. Confiance en dieu juste des sebebs serieux et le reste c »est dieu qui connait l’issue de nos choix.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.