Dans le cœur des pèlerins : Une quête de la vérité

1
159

Un voyage, un témoignage, des sentiments propres à chacun et une histoire aussi divers que la différence qui peut exister entre les pèlerins. Notre sœur Daoula nous raconte son voyage, ses expériences vers les terres saintes.

Au-delà des actes d’adoration ce fut pour moi un voyage intérieur très profond où mon Être, ma Fitra (prime nature) se sont libérés de moi-même. Ce fut au-delà des rites, une quête de la VERITE.

Le pèlerinage à la Mecque est le 5ème pilier obligatoire de notre exceptionnelle religion. Mais en réalité il représente bien plus. Il s’agit d’un cadeau, d’un parcours initiatique pour le croyant en QUÊTE de la VÉRİTÉ et à la recherche de la Face de Dieu.

Mais en réalité il a représenté bien plus. Ce fut pour moi une mise à l’épreuve de toutes mes valeurs, de mes croyances et de mon EGO…

Ces moments d’Hyperconscience répondent à un besoin de tout être humain : revenir à sa Fitra, sa patrie Originelle, revenir à « l’e-sens-ciel », à l’Unique, à Lui, à Dieu.

Accompagnée de mon mari, nous avons vécu ce voyage du cœur différemment avec un socle commun.

Durant cette période, comme si nous étions hors du temps, Dieu nous offre l’opportunité de découvrir une autre réalité du monde, que celle du quotidien, du travail, de la course au temps, aux loisirs ou à l’argent. Il nous apprend à aimer avec Patience, endurance et persévérance, afin d’accueillir avec sérénité Sa Récompense.

Dieu nous montre là-bas, qu’il existe une autre façon de vivre ensemble, EN HARMONİE AVEC LES AUTRES : un vivre-ensemble où le RESPECT et l’ALTÉRİTÉ prédominent pour former une seule communauté, telle une âme commune.

Dieu par Sa toute Puissance et Son infinie Miséricorde, nous donne les moyens de nous éveiller à Sa création, pour la contempler, la méditer dans les délices du silence, mais aussi avec l’autre dans sa différence. Il nous offre les réponses que nous cherchions au fond de nous-mêmes.

Ce fut aussi la rencontre de notre prophète bien aimé Mohammed (paix et salut sur lui), pour apprendre de lui, s’en inspirer et le prendre comme modèle de vie.

Plus qu’une philosophie de vie qui a transformé nos comportements : le Hajj nous a offert la possibilité de changer notre vie, d’agir différemment envers soi-même pour préparer la vie d’après.

Dieu, par Sa grandeur, nous a offert une chance de parfaire notre morale, de faire différemment et de corriger nos actes et nos erreurs. Ce fut une invitation à se réformer. Mais aussi à s’engager dans des actions utiles, qui ont du sens pour soi, pour ses proches, pour l’Autre, pour les Autres, et donc pour l’Humanité.

Car, rappelons-le, le but ultime étant bien la dévotion et la SATISFACTION DE DIEU.

Préparation du voyage

Se préparer spirituellement, physiquement et psychologiquement est nécessaire pour espérer déceler, une fois là-bas, les mystères de la Foi.
Nous nous sommes donc préparés avec d’anciens pèlerins et les futurs pèlerins au travers des randonnées spirituelles, des partages d’expériences autour de réunions cultuelles permettant de s’entre-connaître pour construire et tisser ensemble des liens solides de fraternité.

Choisir une agence dont l’encadrement spirituel est au centre de leur préoccupation a été non négociable pour moi, car une fois sur place c’est cet encadrement qui fait la différence dans la compréhension des messages de sagesses de ce pèlerinage. Mais pas que… !
Car de retour en France, cet encadrement est maintenu et il permet de raviver la flamme de notre foi lorsque la « la vie ici bas » souhaite reprendre ses droits.

Le départ

Ce fut également l’expérience du détachement…Dieu nous saupoudre tout au long du voyage de cette forme de liberté à travers le DETACHEMENT de la vie d’ici-bas.
Cela a commencé dès le départ, lorsque nous avons quitté notre cocon, nos familles, nos enfants, nos foyers, nos biens, notre travail, nos loisirs et nos manquements …

Arrivée à la Mecque

Arrivée dans cette terre aride, loin des miens et de mes enfants, je ne ressens plus de manque…
Me voilà arrivée dans ce lieu béni qu’est la Mecque où nous nous approchons vers la Kaaba sur le rythme de la Talbya. A ce moment-là plus rien n’a d’importance, ce qui me paraissait vital devient secondaire, et l’urgence de l’essentiel nous appelle…

La découverte de la Kaaba

A la vue de la Kaaba : Mon être se renverse. Aimantée par sa force et ses mystères, c’est sans réfléchir que mon cœur intègre le mouvement de la foule et me guide vers l’incroyable tawaf, ce tour du monde en 7 tours où s’entremêlent tous les visages de l’Humanité…

Voici encore une leçon de sagesse que Dieu nous enseigne : seules Ses Lois, Ses Règles sont adaptées à ce monde pour y maintenir l’ordre, la justice et la sécurité.

C’est en tant qu’êtres spirituels, liés et reliés, et vêtus de la même manière que nous tournons autour du centre de l’univers… au rythme d’invocations et de demandes de pardon.

L’enseignement du Sa’y

Le say, est un rite qui nous enseigne les bienfaits du tawakkoul ( s’en remettre a Dieu) à travers l’épreuve de notre mère Hajar : Seule, à parcourir une longue distance entre Safa et Marwa en invoquant sans relâche Dieu pour abreuver d’eau son enfant …

Ce rite m’a appris le réel lâcher-prise en Dieu : abandonner de mauvaises croyances et en prendre d’autres cohérentes avec notre foi en ne s’attachant qu’à Lui et en Sa juste récompense comme l’a été la source de Zamzam.

1 commentaire

  1. Un joli récit merci pour votre témoignage. J’ai particulièrement aimé ce passage que je trouve poétiquement bien écris :

     » Ce tour du monde en 7 tours où s’entremêlent tous les visages de l’Humanité…  »

    Magnifique !

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.