Marche du 10 novembre à Paris: nous dirons STOP à l’islamophobie !

5
1003

Depuis bien trop longtemps, les musulmanes et les musulmans en France sont la cible de discours venant parfois de « responsables » politiques, d’invectives et de polémiques relayés par certains médias, participant ainsi à leur stigmatisation grandissante.

Depuis des années, la dignité des musulmanes et des musulmans est jetée en pâture, désignée à la vindicte des groupes les plus racistes qui occupent désormais l’espace politique et médiatique français, sans que soit prise la mesure de la gravité de la situation.

Depuis des années, les actes qui les visent s’intensifient : qu’il s’agisse de discriminations, de projets ou de lois liberticides, d’agressions physiques de femmes portant le foulard, d’attaques contre des mosquées ou des imams, allant même jusqu’à la tentative de meurtre.

L’attentat contre la mosquée de Bayonne le 28 octobre en est la manifestation la plus récente et les services de l’Etat savent que la menace terroriste contre les lieux de cultes musulmans est grande.

Il a fallu que cette violence jaillisse aux yeux de tous, à travers l’humiliation d’une maman et de son enfant par un élu RN au conseil général de Bourgogne Franche Comté, pour que tout le monde réalise ce que des associations, des universitaires, des personnalités, des syndicats, militants et au-delà, des habitants, dénoncent à juste titre depuis des années :

L’islamophobie en France est une réalité. Quel que soit le nom qu’on lui donne, il ne s’agit plus ici de débats d’idées ou de critique des religions mais d’une forme de racisme explicite qui vise des personnes en raison de leur foi. Il faut aujourd’hui s’unir et se donner les moyens de la combattre, afin que plus jamais, les musulmanes et les musulmans ne puissent faire l’objet de tels traitements.

L’affiche officielle de la marche du 10 novembrePuisque les discours et déclarations d’intention ne suffisent plus, parce que l’heure est grave, le 10 novembre à Paris nous marcherons pour dire :

– STOP aux discours racistes qui se déversent sur nos écrans à longueur de journée, dans l’indifférence générale et le silence complice des institutions étatiques chargées de lutter contre le racisme ;

– STOP aux discriminations qui visent des femmes portant le foulard, provoquant leur exclusion progressive de toutes les sphères de la société ;

– STOP aux violences et aux agressions contre les musulmanes et les musulmans, qui se retrouvent progressivement déshumanisés et stigmatisés, faisant d’eux des terroristes potentiels ou des ennemis de l’intérieur ;

– STOP aux délations abusives jusqu’au plus haut niveau de l’Etat contre des musulmans dont le seul tort serait l’appartenance réelle ou supposée à une religion ;

– STOP à ces dispositifs de surveillance de masse qui conduisent à une criminalisation pure et simple de la pratique religieuse : les conséquences, notamment pour des salariés licenciés et des familles déstabilisées sont désastreuses et ne peuvent plus être tolérées. Cette criminalisation se fait au détriment des libertés fondamentales et des principes les plus élémentaires d’égalité censés guider notre pays.

Nous, musulmans ou non, disons STOP à l’islamophobie et nous serons nombreux pour le dire ensemble le 10 novembre prochain à Paris.

Nous appelons toutes les organisations, toutes les associations, tous les collectifs, toutes les fédérations de parents d’élèves, tous les partis politiques, toutes les personnalités, tous les médias, toutes les personnes solidaires à se joindre à cet appel solennel et à répondre présent à la marche du 10 novembre prochain. 

Il en va des libertés fondamentales de tous. Il en va de la dignité et de l’intégrité de millions de concitoyens. Il en va de notre unité à tous, contre le racisme sous toutes ses formes qui, aujourd’hui, menace une nouvelle fois la France.

Signataires :

Cet appel a été initié par Madjid Messaoudene (élu de Saint-Denis); Le Collectif contre l’islamophobie (CCIF); Le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA); Le Comité Adama; La Plateforme L.e.s Musulmans; L’Union communiste libertaire (UCL); L’Union Nationale des Etudiants de France (Unef); Taha Bouhafs (journaliste).  

Abdel Hamid Sébastien (Journaliste et Comédien); Abou Anas Nader (Nader Abou Anas ); Acheriaux Corinne (Conseillère Municipale Génération.s de Cébazat); Achikhan Hatim (Gérant d’entreprise); Achmaoui Youcef (Imam, enseignant); Achou (productrice); Action Antifasciste NP2C; Aissa Abdi Yamina (Militante associative); Akroum Torya (Cheminote Gilet Jaune de Rungis ); Alami Aida (journaliste); Alimi Arie (Avocat); Al-Matary Sarah (Universitaire); Amirshahi Pouria (directeur de la publication de Politis); Amokrane Salah (Militant Toulouse); Angeli Verveine (Union syndicale Solidaires); Annoot Pierric (membre du Conseil national du PCF); Aou Karim (Ancien Conseiller Municipal de Villeurbanne (Génération.s); Assbague Sihame (Journaliste et militante); Association Abysinnie; Association des Musulmans du Val de Bièvre AMVAB (Tahar SLIMANI); Association Emergence (Jehan Lazrak-Toub); Association Femmes Pluriel; Association Lallab; Association les Panthères des ministeres; Aubry Manon (Députée européenne, FI) ; Autain Clémentine (députée); Bachare Ihdih (Militant associatif); Bachare Jawad (CCIF); Bagayoko Bally (Adjoint au maire de Saint-Denis); Balibar Etienne (universitaire); Bantigny Ludivine (historienne); Bataray Zerrin (Avocate, Collectif National Génération-s); Baudonnet Enzo (Conseiller municipale Génération.s de Couëron); Bayou Julien (porte parole d’EELV); Bechieau François (Secrétaire national MDP); Belattar Yassine (Humoriste); Ben Ahmed Foued (président du CAC 93); Ben Mohamed Feïza (Journaliste et militante antiraciste); Ben Moussa Nadia (Adjointe au maire FI à Villeneuve Saint Georges); Ben Yakhlef Mohamed (Elu FI à Villeneuve Saint-Georges); Benali Abdelghani (Professeur, théologien ); Benbassa Esther (Sénatrice EELV de Paris); Benlagha Farid (Producteur); Bentounsi Amal (militante); Besancenot Olivier (NPA); Bessaha Smaïl (militant CGT Musée de l’histoire de l’immigration); Beynel Eric (porte-parole de l’Union Syndicale Solidaires); Bock Michel (Maire adjoint honoraire Génération.s de Guyancourt); Bompard Manuel (Député européen FI) ; Borie Mathieu (Secrétaire Fédéral SUD-Rail); Borrits Benoît (essayiste militant); Bosler Alice (Coordinatrice nationale des Jeunes Génération.s); Bouamama Said (sociologue); Boudi Nabil (Avocat Paris); Bouhafs Taha (Journaliste); Boumediene Thiery Alima (avocate); Bouriachi Philippe (EELV Orly); Boursier Philippe (professeur); Bousekkine Sabrina (Emergence Blanc-Mesnil ); Boussenna Abdelmonaïm (Imam de la mosquée de Roubaix); Boutault Jacques (Maire EELV du 2 ème); Braemer Nicolas (Pôle exécutif, Collectif National Génération.s ); Braihim Marwa (Avocat à la Cour de Paris); Brakni Youcef (Militant antiraciste); Brioudes Monique (militante associative); Brossat Ian (Conseiller PCF de Paris); Bussiére Sophie (Secrétaire EELV Pays basque); Canadas Jérôme (Avocat à la Cour de Toulouse ); Canals Thierry (retraité rédacteur de la lettre panache salvetois); CCIF; Celikk Nassira (lutte.islamophobie@outlook.com); Cerveaux Non Disponibles; CGT-Cite Nationale de l’Histoire de l’Immigration; Chaibi Leïla (députée européenne (LFI)); Chakil Omarjee (Imam); Chalal Hania (Présidente d’Étudiants Musulmans de France (EMF)); Charbonneau Hugues (producteur); Chouder Ismahane (militante féministe antiraciste); Cohen Pierre (Ancien Maire de Toulouse, Génération-s); Collectif Aggiornamento histoire-géographie; Collectif contre l’islamophobie aux Pays Bas; Collectif Générations Spontanées contre le racisme et l’islamophobie; Collectif gilet jaune rungis; Collectif Irrécupérables; Collectif Le Seum; Collectif OEIL; Comité Adama; Comité Vérité et Justice 31; Contassot Yves (Conseiller de Paris, Génération-s); Cormand David (secrétaire national d’EELV); Cormont Jessy (socilologue); Couradin Isabelle (Membre du Collectif National de Génération.s ); Crinon Monique (féministe antiraciste); Daoud Emmanuel (avocat Barreau Paris); Dayan-Herzbrun Sonia (sociologue); De Cock Laurence (Enseignante); De Haas Caroline (militante féministe); De Lagasnerie Geoffroy (Philosophe); Debah Samy (professeur d’histoire et géographie); Delphy Christine (féministe); Dhorasoo Vikash (footballeur); Diallo Rokhaya (journaliste); Diawara Sadia (producteur); D’Imlazene Elias (Fondateur Islam et Info); Djezri Saïd (Association culturelle des musulmans de Vigneux); Dos Santos Henver (Consultant); Dr Deroche François (UNMFF); Du Roy Ivan (redacteur en chef Bastamag); Duquerroir Simon (militant LFI); Eh Bai (Le parti); Eljay Rachid (Imam, conférencier ); Elsa Faucillon (Députée); Ennasri Nabil (docteur en science politique); Ensemble !; Errammach Mohamed (Journaliste); Errammach Youssef (Élu à Bois le Roi); Ettaouzani Mustapha (Président de L’union des associations Musulmanes de l’orléanais); Ettazaoui Driss (Elu de Dreux); ExcluSolidaires (Rachid Maoui); Eychennes Thibaud (Membre du Collectif National de Génération.s ); Fassin Eric (sociologue); Faure Teo (Membre du Collectif National de Génération.s ); Faye Gael (Artiste); Fianso (Artiste); Filoche Léa (Conseillère de Paris, Génération-s); Fiquet Claire (Elue à Gennevilliers); Firar Zhor (militante associative); Fondation Copernic; Fonte Julien (syndicaliste FSU Territoriale 93); Fontenelle Sebastien (journaliste); FSU (Federation syndicale unitaire); FUIQP Paris Banlieue; Fumigene Magazine; Galoul Moussa (éducateur spécialisé); Garrigos Geneviève (féministe et militante des droits humains); Geisser Vincent (politologue); Gennero Christine (militante à Montauban); Geoffroy Elias (Coresponsable EELV Alfortville); Geoffroy Eric (Islamologue); Germain Cécile (Professeur); Ghilas Mohand (Elu à Bezons); Giachino Lisa (journaliste); Gilets Jaunes de Rungis; Gleizes Jérôme (conseiller de Paris EELV); Gondard-Lalanne Cécile (porte parole de l’Union syndicale Solidaires); Grande Mosquée de Saint-Ouen-sur-Seine (Le Recteur); Gresh Alain (journaliste); Grimaud Frédéric (conseiller municipal Martigues); Groupe Parlementaire LFI (Jean-Luc Mélenchon, Clémentine Autain, Ugo Bernalicis, Eric Coquerel, Alexis Corbiere, Caroline Fiat, Bastien Lachaud, Michel Larive, Daniele Obono, Mathilde Panot, Loic Prud’Homme, Adrien Quatennens, Jean-Hugues Ratenon, Muriel Ressiguier, Sabine Rubin, François Ruffin, Bénédicte Taurine); Grzybowski Samuel (Fondateur de Coexister); Guene Faiza (auteure); Guenif Nacira (Professeur université Paris 8); Guerchi Amelle (Avocat à Marseille ); Guerci Michelle (journaliste); Guhl Antoinette (maire-adjonte EELV Paris); Guittard Pascal (Conseiller municipal Génération.s de Cébazat); Gumpel Georges (UJFP); Guy-Alain Bembelly (Blogueur); Hadadi Kaddour (Artiste); Hamadi Nora (journaliste); Hamelle Anthony (publicitaire); Hamon Benoît; Hardy Hélene (EELV NPDC); Hauray Capucine (Conseillère municipale Génération-s de Trignac); Hazan Eric (éditeur); Hirsch Robert (militant antiraciste); Houdouin Gilles (Ensemble!); Hugues Laurence (élue écologiste à Paris); Ibn Yacoub Moussa (Humanitaire); Ingar louqman (SAIRVIRE); Iquioussen Othmane (Imam); Iriart Jean-Claude (élu Bayonne); Ismaïl Les Bleuets Marseille (Imam); Issahnane Djamal; Issehnane Sabina (économiste); Jacquemain Pierre (Rédacteur en chef de Regards); Jacquin Adelaîd (Avocat Paris); Jad; Jellel Chadli (Sociologue); Jérôme Martin (Cercle des enseignants laïques, prof dans le 93); Joubert Anne (Collectif National de Génération.s ); Juanico Régis (Député Génération.s de la Loire); Kaki M’hamed (RMCP); Kanouté Almamy (Activiste); Kazib Anasse (Sud Rail); Kekenbosch Thomas (Membre du Collectif National de Génération.s ); Kempf Raphael (Avocat à la cour de Paris); Khalfa Pierre (Fondation Copernic); Kho Lanta Mohamed (humanitaire); Khyar Walide (champion d’europe de judo); Kleiche Abdessalam (Responsable de la Commission Transnationale à EELV); Kribi-Romdhane Hella (Conseillère régionale d’Ile-de-France et conseillère municipale de Massy, Génération.s); La Plateforme L.E.S Musulmans; La Plateforme L.e.s Musulmans; Labssi Mornia (Syndicaliste cgt au ministère du travail); Lahmer Annie (conseillère régionale EELV); Lajili Nasser (Elu à Gennevilliers); Lamy Stéphanie (militante féministe); Lancelin Aude (Journaliste et Fondatrice de QG le média libre); Larabi Soukaïna (Membre du Collectif National de Génération.s ); Larrere Mathlide (Historienne); Larzillière Capucine (élue FI à Montreuil); L’Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie – L’ACORT; Lazrak-Toub Jehan (Fondatrice du W(e)Talk Event, women empowerment event); Le Boloch Yvan (artiste); Le Cercle des enseignant-es laïques; Le Cour Grandmaison Olivier (historien); Leclerc Patrice (Maire de Gennevilliers); Leday William (Conseiller municipal Génération.s de Villeneuve-la-Garenne); Lelandais Sandrine (Membre du Collectif National de Génération.s ); Lepers Elliot (directeur de l’ONG ~ le mouvement); Levallois Nathalie (France insoumise); Levy Laurent (militant antiraciste); Longatte Mathieu (Bonjour Tristesse); Louis Edouard (Écrivain); Lucas Benjamin (porte parole Génération.s); Luce Mélanie (Présidente de L’UNEF); Lundy Roxanne (porte-parole Generation.s); Madelin Bénédicte (Militante associative); Maiga Kadidia (STOP À L’ISLAMOPHOBIE!); Makhloufi Amel (Militante); Mami Tarek (Journaliste Directeur Radio ); Mamode Ahmad (Enseignant coranique); Manceron Gilles (historien); Marcot Fabien (graphiste); Markovitch Julien (militant associatif); Marliere Philippe (politiste); Martin Myriam (Conseillère Régionale d’Occitanie (Ensemble-FI)); Martinez Philippe (secrétaire général de la CGT); Marty Christiane (militante féministe); Mathieu Alain (syndicaliste CGT TEFP); Mayoufi Naziha (La Plateforme L.es. Musulmans); Mechtouh Sorayah (Membre du Collectif National de Génération.s ); Mekki-Raouhani Souheila (Dirigeante RH); Melllouli Akli (adjoint au maire de Bonneuil); Mélusine militante féministe et antiraciste; Mermé Henri (Ensemble !); Meryem Chabouni (Révolte décoloniale); Messaoudene Madjid (Elu Saint-Denis); Metin Umit (L’ACORT); Meziani Zakia (Identité plurielle); Miloudi Hanane (Emergence Blanc-Mesnil); Mohamed Jimmy (medecin et chroniqueur TV); Mohid Hafida (Professeur de langues); Molard Mathieu (rédacteur en chef de Street Press); Monod Claire (Conseillère régionale IdF Génération.s); Monville Bénédicte (Conseillère Régionale d’Ile-de-France (écologiste-LFI)); Moolan Zaïnab (Stop islamophobie); Morder Robi (juriste); Moreea Salim (Cir); Muhammad Marwan (auteur et statisticien); Mwiza Jessica (Militante antiraciste ); Nadot Sébastien (député); Nait-Daoud Imane (Citoyenne Française); Natanson Dominique (UJFP); Niang Mame-Fatou (Maîtresse de Conférence (Carnegie Mellon University)/Réalisatrice); Nouveau Parti anticapitaliste (NPA); Oberlin Christophe (Chirurgien); Océan (Comédien); Okba Hamza (RMCP); Omar Ouabbou (Avocat bateau de Paris); Omarjee Younous (député européen.); Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM); Pas Sans Nous (National); Patel Anass (Solidr); Pelissier Jean-Francois (porte-parole d’Ensemble!); Pelletier Anne-Sophie (députée européenne (LFI)); Pelletier Willy (sociologue); Perisse Swann (YouTubeuse et Humoriste.); Peu Stéphane (député (PCF)); Pillaud-Vivien Pablo (journaliste); Plenel Edwy (Journaliste); Poirout Dominique (Conseiller municipal Génération-s de Rezé); Poncet Bruno (Secrétaire Fédéral SUD-Rail); Poupin Christine (NPA); Poutou Philippe (NPA); Press Street (média indépendant); Pronesti Audrey (Journaliste); PSN / AC LE FEU (Mohamed Mechmache); PSN 27 (Malika Chebli); PSN 30 (Khemiri Amina); PSN 45 (Mohamed Rhoulam (Président De  Convergence À La Source), Hubert Bouquet ); PSN 49 (Djamel Blanchard); PSN 69 (Moknache Mounir Ali ); PSN 83 (Abdelilah Aziz); PSN 83 (Younsi Soufiane); PSN 93 (Bénédicte Madelin); PSN 95 (Cac Evo-Ibra Yapi, Diallo Selle); Quirante Gael (Syndicaliste Sud PTT 92); Rahni Ali (Educateur et animateur radio); Raifaud Sylvain (Maire adjoint EELV du 10éme Paris); Ramdane Abdelkarim (Elu à Strasbourg); RAMS rassemblement des musulmans de senart 77 (Abderrahmane Abdelaziz); Rassemblement des Associations Musulmanes du Val de Marne RAM94 (Karim Benaïssa); Rassemblement Des Musulmans de Pessac (Ridouane Abdourahmane); Regards; Regol Sandra (porte parole EELV); Révolution permanente; Reyhan Dilnur (Sociologue); Riffi Yassine (conseiller municipal); Rivoire Julien (syndicaliste); Rodrigues Jérôme (Gilets Jaunes.); Romagnan Barbara (Enseignante et femme politique); Romero Roberto (Conseiller régional d’Ile de France, Génération.s); Roumier Théo (syndicaliste et libertaire); Saïd Abdallah Badroudine (auteur et réalisateur); Salingue Julien (docteur en science politique); Samary Catherine (militante altermondialliste); Sana Eros (directeur de publication de Bastamag); Sas Eva (Ancienne députée EELV); Sciamma Céline (réalisatrice); Seck Aissata (Adjointe à la Maire de Bondy); Selmi Ahlem (psychologue clinicienne); Serne Pierre (Conseiller régional Porte parole de Génération.s); Sibony Michele (UJFP); Simon Patrick (Membre revue Mouvements ); Sire-Marin Evelyne (magistrate et ex présidente du syndicat de la magistrature); Slaouti Omar (Enseignant); Slimani Laura (Conseillère municipale et metropolitaine Generation.s de Rouen); Smain (Comedien); Stanisiere Philippe (membre du bureau exécutif EELV); Suffern Stephen (Avocat barreau de Paris ); Sy Leïla (Réalisatrice et Directrice Artistique); Taibi Azzédine (Maire de Stains); Taillé-Polian Sophie (Sénatrice Génération-s); Talpin Julien (sociologue); Taoufiqi Ilhame (journaliste); Terchi Aissa (militant antiraciste à Clichy); Thomas Isabelle (Collectif National Génération-s); Thomassin Sylvine (Maire de Bondy); Tin Louis-georges (Etat de la Diaspora africaine, Premier Ministre); Tissot Sylvie (sociologue); Torbey Ludo (cofondateur de Osons Causer); Touihri Aida (journaliste); Toussaint Marie (députée européenne); Traoré Assa (Militante); Troadec Pascal (Adjoint au Maire de Grigny); Trouvé Aurélie (porte-parole d’Attac); UJFP; Union communiste libertaire (UCL); Union des Associations Musulmanes de Seine-et-Marne UAM 77 (Boudjema Hammache); Union des Associations Musulmanes de Seine-Saint-Denis UAM 93 (M’Hammed Henniche); Union syndicale Solidaires; Urgence notre police assassine; Vallee Shahin (Economiste); Verges Françoise (Politologue); Vergiat Marie-Christine (militante associative et députée européenne de 2009 à 2019); Verrière Grégoire (Coordinateur national des Jeunes Génération.s); Vérrière Grégoire (Coordinateur National des Jeunes Générations); Vidal Dominique (historien); Véron Laelia (Universitaire) ; Vonthron Stéphane (militant des quartiers populaires de Lille); Zafari Sophie (syndicaliste); Zenasni Nabil (militant France Insoumise); Zlotowski Rébecca (réalisatrice); Zouak Sarah (co- fondatrice de Lallab)

5 Commentaires

  1. Paix et apaisement chers frères et chères sœurs.
    Est il possible de distinguer l' » Islamophobisme »( idéologie phobogène visant à terrifier artificiellement le profane de la notion « d’Islam »)
    et « l’Islamophobiste » (promoteur(ice) de l’Islamophobisme) d’un côté, de l' »Islamophobie » (terreur artificielle qu’inspire l' »Islamophobisme » à sa victime) et l' »Islamophobe » (personne otage de son islamophobie) de l’autre?
    Peut on également commencer à parler d’anti-islamisme ?
    Face aux mécanismes complexes mis en œuvre et s’opérant ici, n’ éprouvons nous pas la nécessité de recourir à une terminologie plus précise et plus fidèle afin de mieux appréhender ceux-ci?
    En effet, ce recours pourrait permettre à la fois d’identifier les différents facteurs de production du phénomène mais aussi permettre de mieux situer la place des différents acteurs présents dans l’observance de celui-ci.
    Ainsi, fort de cette perspicacité retrouvée et nouvellement exprimée, il deviendrait envisageable de proposer des alternatives plus efficaces et plus adéquates que la simple dénonciation systématique événementielle à laquelle on a recouru jusqu’à présent.
    En effet, force est de constater que celle-ci se montre certes neutralisante momentanément mais malheureusement totalement stérile durablement.
    Il n’ y a qu’en abordant le problème dans toute sa complexité, que l’on pourra légitimement espérer résoudre celui-ci.
    Dieu Sait Mieux.

  2. Salam.
    C est une honte de voir que certains hommes politiques comme melanchon essaie de recuperer nos votes en se disant solidaire avec les musulmans.
    Regardons certaines de ses interventions ou on constate qu il n est pas un soutien pour les femmes musulmanes voilées.
    Ne perdons pas la memoire.et ne l oublions pas au prochaine élection.
    Aucun meritd nos votes.

    • Paix à toi cher frère.
      Considères tu que l’abstention, elle, mérite le tien de vote ?
      Envisages tu de voter blanc comme c’est possible aussi, ou considères tu que rester à la marge de l’expression votatoire est plus judicieux et participe pleinement de ton expression, de ton appartenance, de ton existence citoyenne ?
      Vaut il mieux s’abstenir totalement de sa participation politique lorsque l’on ne se sent pas entièrement et parfaitement représenté ou peut on envisager, dans l’attente d’une future meilleure représentation de ses idées, de prendre parti pour celui ou celle qui en semble le moins éloigné?
      Si le « totalement » n’existe pas, doit on pour autant renoncer au « partiellement » pour se résigner fatalement au « nullement représenté « ?
      Sérieusement, n’ y en a t-il pas marre de cette auto-marginalisation vis à vis du système?
      Faut il rappeler que dans certains endroits encore aujourd’hui, des personnes meurent ou sont enfermées pour avoir voulu exprimer un peu trop ouvertement leurs idées?
      Ici, ce droit existe, il n’est peut-être pas parfait, certes, mais il a le mérite d’exister lui au moins.
      Peut on se montrer aussi ingrat à son égard?
      Peut-on vraiment lui cracher au visage ainsi en revendiquant son « boycott », et si oui, qu’espère t-on qu’il se passera par la suite si cette tendance s’accentue ?
      Disparition de la sollicitation et de l’approbation votatoire ?
      On choisira encore plus « pour nous » mais « sans nous »?
      Instauration du rapport de force comme dans les régimes totalitaires ?
      Ces éventualités existent elles aussi, nous en croyons nous réellement à l’abri ?
      Personne ne soutient dans ce propos que le système et l’offre politique proposés actuellement sont parfaits, mais tout de même, ne peut on pas au moins exprimer ses positions ne serait-ce que partiellement?
      Peut on réellement envisager de construire durablement un projet commun qui tiendrait compte de tous si certains d’entre nous imposent le « tout » ou « rien »?
      En restant ainsi volontairement à la marge du système, pense t-on réellement que celui-ci viendra un jour nous demander spontanément notre avis?

  3. Le « faire sans » n’est plus envisageable aujourd’hui.
    Les uns doivent « faire avec » les autres et vice-versa et c’est peut-être mieux ainsi…
    Dieu Sait Mieux.

  4. Pour revenir à l’exemple de M. Melenchon ici cité mais qui peut concerner aussi d’autres personnes que lui et Dieu Sait qu’elles sont nombreuses elles aussi.
    Quelles représentations psychologiques convoque le voile islamique chez l’autre?
    A quoi l’associe t-il consciemment ou pas ?
    Pourquoi ?
    Comment expliquer une telle méprise, une telle incompréhension, un tel malentendu ?
    La mobilisation populaire répond elle réellement aux questions posées ici?
    Qu’est-ce qui participe ainsi à cette perception faussée de celui-ci (je parle ici de TOUS les facteurs sans exception de cette méprise y compris ceux pour lesquels on porte peut-être aussi une lourde part de responsabilité, soyons un peu sincères avec nous-mêmes et avec eux aussi, il n’y a que par cette voie que le salut viendra. Dieu Sait Mieux)?
    Tout a t-il été réellement mis en œuvre pour lever les ambiguïtés, les malentendus et aider ainsi l’autre à mieux appréhender la démarche entreprise ?
    Où sont les femmes dans cette histoire ?
    On ne les entend jamais alors qu’elles sont tout de même les premières concernées.
    Plutôt que d’attaquer sans cesse l’appareil mediatico-politique, n’avons nous pas pu envisager une seule seconde que ceux-ci ne faisaient peut-être que relayer certaines craintes partagées par un grand nombre de nos concitoyens qui parfois, au vu du rang auquel ont été reléguées les femmes musulmanes dans certains pays, les éprouvent peut-être à juste titre?
    Ne réalisons nous pas aujourd’hui que, contrairement à hier, un pouvoir politique ne peut plus se permettre d’être en total décalage avec son opinion publique, son électorat, tout comme un appareil médiatique ne peut plus non plus l’être vis-à-vis de son audimat ?
    Après la chute du mur de Berlin, après la fin de la bipolarité idéologique mondiale, avec l’avènement de la mondialisation, avec la mobilité internationale des populations de plus en plus fréquente, avec la connection au reste du Monde qu’offre Internet aujourd’hui, considérons nous toujours que ce sont les medias classiques et le pouvoir politique qui faconnent l’opinion publique ou envisageons nous plutôt que, peut-être, le rapport de cause à effet s’est depuis inversé ?
    Sommes nous réellement conscients du Monde qui nous entoure ou continuons nous encore, au contraire, à analyser l’exercice de ses mécanismes au travers de logiciels surranes et depuis longtemps révolus?
    Sommes-nous vraiment présents à la réalité d’aujourd’hui ?
    Sommes nous également présents aussi à l’autre afin de lui expliquer et de lui détailler les différents enjeux des démarches que nous entreprenons ?
    Sommes nous réellement présents à lui aussi, où que celui-ci se trouve, pour lui tendre la main et l’inviter à venir nous rejoindre dans notre quête commune?
    Sommes nous vraiment les Gens du Dépôt et y faisons-nous réellement honneur ?
    Faisons-nous réellement preuve de témoignage devant le reste de l’Humanite ou nous contentons nous simplement de gémir puérilement et de nous appesantir sur nous-mêmes de l’incompréhension de l’autre face à notre témoignage peut-être encore trop maladroit ?
    Dieu Sait Mieux et Dieu Tranchera.
    Que Dieu nous Aide !

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.