Une histoire d’amour pas comme les autres

Je m’appelle Farida, heureuse maman de six enfants, je suis née à Mulhouse et y vis depuis maintenant 41 ans.

Comment, en quelques lignes, partager avec vous cette incroyable histoire d’amour ? Oui ! Vous avez bien lu ! Une véritable histoire de cœur… entre mon bien-aimé, meilleur ami, mon guide, ma lumière le Saint Coran et moi. Comme dans un couple il y a des hauts et des bas, je l’avoue les bas sont de mon fait et non du sien, il est irréprochable, quand je lui donne mon affection, mon attention il me le rend sans modération ; quand je le délaisse, l’oublie et reviens vers lui il ne m’accueille qu’en plus aimant… Mon Coran… J’espère que toute ma vie et au-delà aussi il restera dans mon cœur, dans mon esprit…

Au départ je n’avais pas cette noble intention de clôturer le Coran, pourquoi ? Je pensais très sincèrement que c’était impossible : je ne savais pas lire une seule lettre arabe donc comment ce miracle aurait pu se produire ? Oui un miracle c’est comme ça que je l’ai vécu. Définition du mot miracle : « fait extraordinaire où l’on croit reconnaître une intervention divine ».  A 100% j’y crois ! Sans la permission de Celui qui peut Tout je n’aurais rien pu faire.

Peu de temps après mon choix de porter le voile, une remise en question s’imposa à moi. J’ai sérieusement commencé à me rendre compte de mes énormes lacunes par exemple lors de mes prières, je ne pouvais réciter que sourate « El Fatiha » et sourate « El Ikhlas » apprises dans mon enfance, rien d’autre… douloureuse et honteuse constatation pour moi, mais Louange à Dieu je me suis lancée dans l’apprentissage de petites sourates au début avec un petit livre du chapitre « ‘Amma » offert par mon cher époux. Il y avait trois colonnes sur chaque page : en arabe, en phonétique et en français. Je me concentrais sur la phonétique et une fois une sourate apprise je récitais seule en cachant avec ma main la colonne en phonétique et en français, mes yeux se posaient donc sur l’arabe et un jour sans aucun effort je me suis mise à déchiffrer les lettres arabes ! Quel fut mon étonnement ?! Gloire à Dieu ! Un premier électrochoc pour moi qui ne voulais pas m’inscrire à des cours d’arabe car trop dur à mon âge et là Mon Seigneur m’offrait ce sublime privilège de lire Sa Parole telle qu’elle fut révélée !

 En 2012 mon mari me poussa à m’inscrire à l’institut du Coran à la mosquée Clémence à Mulhouse et je lui en suis infiniment reconnaissante car sans son soutien je n’aurais pas franchi le pas. J’avais alors 31 ans, francophone, sans aucune notion de tajwid, un déchiffrage approximatif, une prononciation des lettres catastrophique et plein d’autres soucis…Mais louange à Dieu, en une année j’ai pu apprendre sourate « el Baqara », puis la dernière année par la grâce de Dieu, j’ai pu apprendre 23 hizbs. J’ai clôturé le Coran en 2018, sachant que j’ai dû arrêter une année car enceinte de mon 5éme enfant. Donc en 5 ans l’intouchable rêve s’est produit, comment vous dire ? Je vivais avec le Coran, je le récitais à la mosquée, à la maison, dans la voiture, en marchant… toujours un verset en bouche, en tête, il ne me quittait plus. Quel Immense bienfait ! C’était donc cela la saveur exquise dont j’avais entendu parler ? Il faut le vivre pour ressentir pleinement ce sentiment magnifique : être et vivre avec Sa Parole, n’est-ce pas le meilleur moyen de rechercher la proximité de Dieu ? je n’ai pas de mots…

Au fur et à mesure de mon apprentissage, ma lecture se fluidifiait et je me sentais plus à l’aise grâce à Dieu (même si bien sûr j’ai encore de nombreuses lacunes, c’est le travail de toute une vie).

Sans ce cadre (école, professeurs…), je n’aurais pas pu aller si loin. Aujourd’hui encore je ne sais pas écrire en arabe : un objectif futur pour moi. Sachez aussi que je ne suis pas quelqu’un d’organisée, tout ça pour vous dire que tout est possible. Je précise que je me livre à vous sincèrement, à cœur ouvert, sans prétention aucune en étant consciente que tout vient de Dieu et non de ma petite personne. Je vous souhaite à tous, chères sœurs, chers frères de goûter à ce fruit du Paradis.

Les bienfaits sont innombrables : la bénédiction dans le temps (je n’ai jamais réussi à accomplir autant de choses que lors de l’apprentissage du Coran), des rencontres, des liens forts qui se créent avec des personnes exceptionnelles (professeurs, élèves …). Le privilège, pour ma part d’être souvent à la mosquée et de transmettre le peu que j’ai appris. Un réel déferlement de bienfaits également au niveau spirituel, la sérénité et la paix qu’apporte le Coran n’a pas d’équivalent.

Avant de finir, je me permets par l’intermédiaire de ce modeste témoignage, de remercier mes parents, mon époux, mes enfants, ma famille, mes professeures (qui ont fait preuve d’une grande patience !), mais aussi mes frères et sœurs en Dieu qui illuminent mon chemin. Je demande à Dieu de leur accorder à tous Ses Innombrables Bienfaits pour tout l’amour et le temps qu’ils m’ont donnés.

Pour finir j’ai une question pour vous chers/es lecteurs/trices : Qu’attendez vous maintenant pour vous lancer ? Faites l’effort et le résultat appartient à Dieu, vous n’avez rien à perdre. Attendre d’être parfait n’a pas de sens, personne ne l’est. J’en suis la preuve !

Mes conseils : l’invocation qui est un trésor inépuisable. Un cadre, une école, un suivi est indispensable (on ne peut pas se corriger seul). Une compagnie pieuse avec des rendez-vous réguliers. Surtout ne pas se décourager ! Gardez le lien. Combien de fois, honteuse, je me présentais devant mon enseignante sans avoir appris grand-chose ? et malgré cela je repartais de la mosquée motivée et pleine d’espoir grâce aux paroles de mon enseignante qui me disait que même si je n’avais rien appris le fait de venir rester à la mosquée avec des gens de bien ne pouvait être que bénéfique et ce fut le cas.

Celui dont le souci est Dieu en mettant de côté ses propres problèmes, Dieu s’occupera des soucis de cette personne. Lancez-vous et placez votre confiance en Lui Seul.

Lire aussi :

J’ai appris le Coran, toi aussi tu peux

3 commentaires

  1. Salam Aleykoum

    Merci chère Farida… votre témoignage encourage et nous donne le sentiment que oui ! Avec l’aide de Dieu, nous aussi nous pouvons y arriver.

    Très beau témoignage, merci de l’avoir partagé avec nous.

  2. Barak Allah ou fik pour ce témoignage très touchant ! Que Dieu vous récompense et vous accorde le firdaws !
    Encore merci pour ces mots qui nous motivent dans l’apprentissage du coran! ♥️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page