Le jour et la nuit du croyant : la demande de pardon

« Ce sont les endurants, les véridiques, les obéissants, ceux qui dépensent [dans le sentier de Dieu] et ceux qui implorent pardon juste avant l’aube. » (1)

Dans la nuit, pendant que les gens dorment, soyons avec notre Seigneur, faisons-Lui nos doléances ; et la plus grande des doléances à Lui faire, est au sujet de nous-mêmes !

Si le Prophète, paix et salut sur lui, demandait pardon à Dieu plus de 100 fois par jour, alors que Dieu lui avait tout pardonné…de combien de demandes de pardon aurons-nous donc besoin, nous ?

D’après Anas, que Dieu l’agrée, le Prophète, paix et salut sur lui, a dit : « Dieu a dit : Ô fils d’Adam ! Tant que tu M’invoques et que tu as espoir en Moi, Je te pardonne ce qu’il y a en toi et n’en tiens pas compte. Ô fils d’Adam ! Si tes péchés atteignaient le niveau des cieux puis tu Me demandes pardon, Je te pardonne et n’en tiens pas compte.
Ô fils d’Adam ! Certes si tu viens à Moi avec l’équivalent de la terre remplie de péchés mais que tu Me rencontres sans M’avoir rien associé alors Je te rencontrerai avec autant de pardon »
. (2)

La demande de pardon, une des œuvres les plus importantes

Elle est l’une des œuvres les plus importantes du jour et de la nuit du croyant : elle est l’un des dhikr (souvenance de  Dieu) du renouveau et du changement car elle renouvelle la foi, la développe, la renforce et la protège de ce qui peut la toucher.

L’Islam est une miséricorde et le repentir (tawba) est la porte de cette miséricorde pour les insouciants et les pécheurs. Le 1er pas vers le Retour à Dieu est le repentir sincère.

Le croyant doit renouveler son repentir à chaque moment, car le Prophète, paix et salut sur lui, a dit : « Ô gens ! Repentez-vous à Dieu ! Certes, je me repens à Lui moi-même cent fois par jour » (3)

Le repentir c’est le retour, le pardon c’est d’effacer le péché ; il ne suffit pas de l’effacer, mais on ne doit plus le commettre : c’est pour cela que la demande de pardon est une des étapes du repentir (avec le regret, l’arrêt du péché et la réparation des préjudices causés).

La base du repentir est la demande de pardon, car on reconnait le péché pour lequel on demande le pardon de notre Seigneur ; si le Serviteur se purifie avec l’eau du repentir, celle-ci le lie aux repentants : une gorgée de cette eau lui fait goûter la douceur de la foi, et il en prend de plus en plus jusqu’à ce son âme repousse toute idée de commettre le péché, que la demande de pardon et l’Eveil total soient ses compagnons quotidiens dans chacune de ses actions, petite ou grande…

L’Homme doit demander pardon à Dieu pour beaucoup de choses, même pour ses pensées : en effet, elle doit nous accompagner et nous ne devons pas la délaisser, ne serait-ce qu’un petit moment.

Comment demander pardon à Dieu ?

Si le Prophète, paix et salut sur lui, demandait pardon à Dieu plus de 100 fois par jour, alors que Dieu lui avait tout pardonné…de combien de demandes de pardon aurons-nous donc besoin, nous ? Le croyant demande pardon à Dieu, de manière abondante, au dernier 1/3 de la nuit, en utilisant les formules rapportées, et spécialement celle considérée comme étant la meilleure.

La demande de pardon signifie qu’on demande le pardon du Pardonneur, l’Indulgent Exalté soit-Il : il y a plusieurs formules pour ce faire, dont notamment celle dite « la meilleure formule ». Observons cette formule et ce qu’elle contient d’humilité, de regret, d’aveu, de manifestation de la faiblesse humaine, de reconnaissance de la Miséricorde divine et de recherche de la protection de Dieu :

Il a été rapporté de Chaddad Ibn Aws que le prophète, paix et salut sur lui, a dit : « La meilleure formule d’imploration de pardon consiste à ce que le serviteur dise : « Ô Allah ! Tu es mon Seigneur, nulle divinité ne mérite d’être adorée si ce n’est Toi, c’est Toi qui m’as créé et je suis Ton Serviteur.  Je suis soumis à Ton Pacte et Tes promesses autant que je le peux. Je cherche refuge auprès de Toi contre le mal que j’ai commis, je me rends devant Toi avec les bienfaits dont Tu m’as comblé et je me rends devant Toi avec mon péché.  Pardonne-moi, car nul autre que Toi n’absout les péchés ». Le Prophète, paix et salut sur lui, dit ensuite :  « Celui qui fait cette invocation dans la journée, en étant convaincu, et meurt dans la même journée, avant le soir, fera partie des gens du paradis, et celui qui la dit de nuit, en étant convaincu, et meurt avant l’arrivée du matin fera partie des gens du paradis ». (4)

Parmi les formules rapportées, il y a une formule générale : Ibn Omar, que Dieu l’agrée, rapporte : « Nous entendions le Messager de Dieu (paix et salut sur lui) dire jusqu’à cent fois dans une seule assemblée : Seigneur ! Pardonne-moi et accepte mon repentir. Tu es le Très Miséricordieux, Celui Qui agrée le repentir (rabbi ighfir lî, wa tub `alayya, innaka anta at-tawwâbo ar-rahîm). » (5)

Telle est la formule, qu’en est-il du moment le plus propice pour la demande de pardon ?

Lorsqu’on parle de la demande de pardon, il faut savoir qu’elle a un moment privilégié : « ce sont les endurants, les véridiques, les obéissants, ceux qui dépensent [dans le sentier de Dieu] et ceux qui implorent pardon juste avant l’aube. » (6)

Cependant, le jour et la nuit du croyant est tout entier le moment pour la demande de pardon car nos péchés pleuvent comme la pluie, nous faisons des péchés jour et nuit : nous devons donc continuellement demander pardon à Dieu.

La demande de pardon ne s’arrête pas à sa prononciation avec la langue uniquement !

Les gens de Dieu en ont fait le pivot de leurs actions et de leurs mouvements, ils ont fait de leurs meilleures actions la preuve de leur repentir à chaque moment et la preuve de la véracité de leur retour à Dieu.

Les bonnes œuvres effacent les mauvaises

Cette demande de pardon ne doit pas être uniquement orale ; mais chaque action par laquelle nous recherchons le pardon de Dieu devient une demande de pardon.

D’après Abou Dharr Joundoub ibn Jounâda et Abou ‘abd ar-Rahmân Mou’âdh ibn Jabal, que Dieu les agrée, l’Envoyé de Dieu, paix et salut sur lui, a dit : « Prémunis-toi envers Dieu où que tu sois. Fais suivre la mauvaise action d’une bonne action, celle-ci l’effacera. Comporte-toi avec les gens en faisant preuve d’une haute moralité » (7)

Dieu dit : « Et accomplis la prière aux deux extrémités du jour et à certaines heures de la nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. Cela est une exhortation pour ceux qui réfléchissent. » (8)

C’est pour cela que la Parole Bénie (la ilaha illa Allah) fait partie de la demande de pardon, car elle est la meilleure des œuvres.

Et comme nous l’a enseigné le Prophète, paix et salut sur lui, la prière sur lui fait partie de la demande de pardon. Il y a ces paroles de l’imam Chaarawi, paix à son âme, qui dit : « l’une des significations de la prière sur le Prophète, paix et salut sur lui, c’est la demande de pardon. »

Dieu dit : « Nous n’avons envoyé de Messager que pour qu’il soit obéi par la permission de Dieu. Si, lorsqu’ils ont fait du tort à leurs propres personnes, ils venaient à toi en implorant le pardon de Dieu et si le Messager demandait le pardon pour eux, ils trouveraient, certes, Dieu, Très Accueillant au repentir, Miséricordieux. » (9)

C’est comme si les effets de notre prière sur le Prophète, paix et salut sur lui, nous revenaient, par le pardon de Dieu. La prière sur le Prophète, paix et salut sur lui, provient de nous et revient vers nous !

 La demande de pardon est une tradition des Prophètes et Messagers, paix sur eux

Elle est l’outil auquel ont recours les amis de Dieu et les pieux à chaque moment et dans chaque situation, l’outil par lequel ils expriment leur humilité et par lequel ils se rapprochent de Dieu, par lequel ils s’élèvent sur les sentiers des cheminants, par lequel ils illuminent leurs cœurs et éclairent leurs tombes ; c’est l’outil par lequel ils corrigent leur parcours vers Dieu, et par la demande de pardon, ils reçoivent leurs subsistances, les dons et la miséricorde de Dieu.

La demande de pardon donne des fruits et laisse des traces !

Dieu dit : « J’ai donc dit : « Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Pardonneur, pour qu’Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes, et qu’Il vous accorde beaucoup de biens et d’enfants, et vous donne des jardins et vous donne des rivières. Qu’avez-vous à ne pas vénérer Dieu comme il se doit, alors qu’Il vous a créés par phases successives ? » (10)

Nous obtenons beaucoup de bienfaits et de mérite par la demande de pardon, mais nous devons la faire avec le cœur présent et non la faire froidement !

L’imam Abdessalam Yassine, paix à son âme, a dit : « les péchés du croyant sont ses souvenirs ».

Quand nous demandons pardon à Dieu, demandons Sa protection contre satan le lapidé, commençons par la sourate al Fatiha et récitons : « Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Pardonneur » (11)

C’est un ordre de Dieu, et nous sommes Ses Serviteurs obéissants : c’est une obéissance pour laquelle on sera récompensés, avant d’être récompensés pour le dhikr et la demande de pardon.

Ensuite demandons pardon à Dieu, avec humilité, en manifestant notre faiblesse devant Lui, et en nous rappelant nos péchés, petits ou grands : « Seigneur ! Pardonne-moi et accepte mon repentir. Tu es le Très Miséricordieux, Celui Qui agrée le repentir ».

Imaginons qu’une personne connaît nos péchés et qu’elle est capable de les divulguer devant les gens, on lui demande et on la supplie de ne pas le faire…et cette personne ne connait de nos péchés et de nos mauvaises actions que ce qui en est apparent… Que dire alors de Celui qui sait tout, qui connait nos secrets et nos pensées ! Nous devons Lui demander de nous préserver, de ne pas divulguer nos péchés aux autres humains…et encore plus de ne pas les divulguer le jour de la Résurrection !

C’est ce qui donne à la demande de pardon la saveur de la supplication, et nous met dans une position d’humilité car la tristesse est la clé des cœurs comme l’a dit le Prophète, paix et salut sur lui : D’après Ibn ‘Abbâs, que Dieu l’agrée, le Prophète, paix et salut sur lui, a dit : « Je vous recommande la tristesse nostalgique car c’est la clef du cœur : affamez et assoiffez votre égo. » (12)

Le Prophète (paix et salut sur lui) était souvent triste, sa tristesse était dans son cœur. De même, le cœur du croyant doit être triste car il n’y a pas de joie pour le croyant en dehors de la Rencontre avec Dieu Exalté soit-Il : « Dis : «[Ceci provient] de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent » (13)

La véritable joie sera lors de la Rencontre avec Dieu, c’est pour cela que le croyant doit demander pardon pour les manquements qui mettent un voile entre lui et son Seigneur.

« Tout ce qui vous a été donné [comme bien] n’est que jouissance de la vie présente ; mais ce qui est auprès de Dieu est meilleur et plus durable pour ceux qui ont cru et qui placent leur confiance en leur Seigneur » (14)

Nous demandons à Dieu de nous compter parmi ceux qui demandent Son pardon au dernier tiers de la nuit, ceux qui demandent Son pardon jour et nuit, et par différentes formes de Rappel.

Nous demandons à Dieu d’accepter notre demande de pardon ; Rabi’a al ‘Adawiya, paix à son âme, était passée près d’une personne qui demandait pardon à Dieu, et elle lui dit : « ta demande de pardon nécessite une demande de pardon ! », car elle était faite froidement et sans la présence du cœur.

Nous ne voulons pas que notre demande de pardon ait besoin d’une demande de pardon, mais qu’elle soit vraie et acceptée !

(1)    Coran : verset 17, sourate La Famille d’Imran

(2)    Rapporté par Tirmidhi

(3)    Rapporté par Mouslim

(4)    Rapporté par Boukhari

(5)    Rapporté par Abou Daoud

(6)    Coran : verset 17, sourate La Famille d’Imran

(7)    Rapporté par Ahmad, ad-Darimi et at-Tirmidhi

(8)    Coran : verset 114, sourate Houd

(9)    Coran : verset 64, sourate les Femmes

(10) Coran : versets 10-14, sourate Nouh

(11) Coran : verset 10, sourate Nouh

(12) Cité par Tabarânî

(13) Coran : verset 58, sourate Younes

(14) Coran : verset 36, sourate ach-Choura (la Consultation)

 

D’après la vidéo de Mounir Regragui : يوم المؤمن وليلته 8 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page