Commerce céleste

0
503

Face à l’Appel de Dieu, l’entêtement des Hommes est farouche, persistant. On a pourtant tout essayé : la promesse, l’avertissement, l’exposition des signes, les miracles, alors, peut-être que ce joker fonctionnera : le business lié à l’attraction mondaine…

Le commerce avec Dieu ? Blasphème diront certains ? Non, argument coranique, invitation du haut des cieux à une transaction bénéfique. Dieu nous prend par les sentiments, notre amour de ce bas monde

Pour toute transaction commerciale, on retrouve un vendeur et un acheteur, le vendeur se trouve favorisé car il se rémunère sur les bénéfices de cette vente. Seulement ici, c’est l’acheteur qui est gagnant.

Voilà le deal que vous propose Dieu : vous le vénérez, vous gérez la planète, vous faites en sorte que la droiture se répande, et que l’injustice s’éteigne. Dès lors, vous aurez droit à deux salaires : la garantie de vous nourrir, de vous vêtir, de vous abriter. Le deuxième salaire, éternel celui-là, vous ne sauriez l’imaginer tant il est élevé. Un séjour tout compris où tout ne sera que plaisir et bonheur.

La promesse de Dieu apparait comme un oasis dans un désert. Tu te croyais inutile, voilà que Dieu t’offre un bon prix. Tu es déçu des hommes, tu t’es fait escroquer et voler et trahir, voilà Celui qui ne trahit jamais te donner Son engagement. Alors que certains vendent leur âme au diable, Dieu te propose de te racheter une conduite, ceci jusqu’à ton dernier souffle.

Mais, pour mettre un terme à la marchandisation, pour aller au-delà d’une relation commerciale, pour agir par plaisir plutôt que par intérêt, Dieu, exalté soit Son Nom, nous invite à adhérer de notre plein gré à Son sentier, Sa voie. Et par conséquent, Il en devient notre plus sûr Garant (Wali), Fournisseur (Razzaq) et Client (Tawab), tout à la fois…

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.