Ne serais-je pas un serviteur reconnaissant ?

0
605

Cet article est publié en guise d’introduction à la chronique « Ne serais-je pas un serviteur reconnaissant »

Parmi les innombrables bienfaits de Dieu sur Ses serviteurs, il y a certes celui de nous offrir des moments de purification et de retour à Lui. Des moments spirituels d’une rare beauté, des moments forts pour se ressourcer et se rapprocher de Son amour et de Son pardon. Il y a dans le mois béni de Ramadan, mille et un bienfaits pour qui veut en profiter, mille et un bienfaits pour qui regarde avec le cœur. Mais en sommes-nous réellement conscients ? En sommes-nous reconnaissants ?

Combien d’autres bienfaits de Dieu avons-nous ? Et si nous prenions le temps durant ce mois béni pour en énumérer quelques-uns, pour les compter, pour les ressentir, les vivre et créer en nous la gratitude ?

Deux attitudes diamétralement opposées sont constatées dans le Coran face aux bienfaits en général. Se satisfaire au profit de son égo, ou faire acte de reconnaissance envers le Généreux.

L’approche recherchée dans cette chronique ne s’inscrit pas dans la vantardise et l’éloge du bien-être personnel. « Quant à l’homme, lorsque son Seigneur l’éprouve en l’honorant et en le comblant de bienfaits, il dit : ‘’Mon Seigneur m’a honoré’’. Mais par contre, quand Il l’éprouve en lui restreignant sa subsistance, il dit : ‘’Mon Seigneur m’a avili’’» (1).

L’approche visée tente de faire valoir l’attitude prophétique qui consiste à user des bienfaits comme un atout pour le cheminement et la purification de l’âme. Dieu dit dans ce sens : « Ô famille de David, œuvrez par gratitude »(2). Ou encore le sens retrouvé chez le Prophète, paix et salut sur lui, lorsqu’il veillait les nuits en prière au point que la peau de ses pieds se fendillait. « Pourquoi fais-tu cela, ô Messager de Dieu, alors que Dieu t’a absous de tous tes péchés passés et à venir ? » lui dit son épouse Aïcha, que Dieu l’agrée. Il répondit : « Ne serais-je pas un serviteur reconnaissant ? » (3).

La gratitude est ainsi une intention et une motivation avec laquelle on fait bonne œuvre.

C’est dans cet objectif et en ce sens que nous vous invitons, à travers cette chronique, à un voyage au cœur de la gratitude pour se souvenir ensemble que nous sommes riches de tellement de cadeaux, riches de tellement de dons divins.

Des bienfaits mondains aux bienfaits spirituels, faisons ensemble ce voyage qui fera, nous l’espérons, naître en nous la gratitude, à l’exemple de notre cher Prophète, paix et salut sur lui.

L’embarquement pour ce voyage béni, durant ce mois béni vient de commencer ! Bon voyage et très bon Ramadan à tous.

(1) Coran : L’aube, V15
(2) Coran : Saba, V13
(3) Hadith rapporté par al-Boukhari et Mouslim

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.