Ma belle-mère et moi

5
3501

Les histoires de famille sont très souvent complexes et difficiles. Parmi elles, certaines plus que d’autres demandent des efforts de part et d’autre afin de vivre en paix.

Si la vie de couple n’est malheureusement pas un long fleuve tranquille, la vie avec belle-maman peut aussi avoir son lot de tracas. « Amies, rivales ou voire ennemies » la relation varie selon les caractères de chacune, les intentions et les degrés de piété.

Cette relation peut parfois être tellement conflictuelle qu’elle pousse au divorce. L’époux pris au piège entre deux femmes peut, parfois, arriver à une décision radicale lorsque les choses s’enveniment, ou alors l’épouse traitée injustement par sa belle mère et n’ayant aucun soutien de son mari décide de claquer la porte pour ne plus jamais revenir.

Comment devrait être notre relation avec belle maman ? Comment gérer les conflits avec elle et comment devrions-nous nous comporter pour que tout se passe au mieux ?

Je ne détiens malheureusement pas les réponses à toutes ces questions mais mon humble expérience et mes discussions avec des amies seront une base pour cet article.

La rivalité entre belle mère et bru est contée dans bon nombre de livres ou illustrée dans beaucoup de productions cinématographiques. Elle est présente dans beaucoup de sociétés et cultures comme si la seule forme de relation pouvant exister entre une belle mère et sa bru était une relation de force.

Notre éducation religieuse ainsi que notre pratique et notre foi devraient faire de nous des brus qui réfutent cette forme de relation, qui maîtrisent leurs égos et qui ne laissent pas au diable la place pour s’immiscer dans leurs relations.

Pour commencer, il est bon de se souvenir de ce verset Coranique : « […] et ton Seigneur a décrété : N’adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère : si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi; alors ne leur dis point : « Fi ! » et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses.»[1]

Si nous essayons d’appliquer cette recommandation envers nos parents, nous devrions en tant que bru aider nos époux afin qu’ils l’appliquent envers leurs parents. Les parents, et la maman essentiellement, nous élevèrent avec difficultés et sacrifices. En devenant adulte, il est important d’être là pour eux en étant doux et à leur service. Se marier et quitter le domicile familial ne doit pas nous faire oublier que nos parents sont un chemin pour arriver à l’agrément de Dieu exalté Soit Il.

Dieu, exalté soit Son nom, nous demande d’être bienveillante et aimable envers nos parents et de gagner notre Paradis à travers notre comportement envers eux et cela s’applique aussi pour nos époux. Vouloir pour son époux le Paradis est certainement l’une des formes d’amour les plus saines qu’il soit. En lui recommandant la bonté envers ses parents, en l’incitant à leur rendre service et en lui rappelant de prendre de leurs nouvelles, nous contribuons ainsi à faire vivre le verset Coranique ci-dessus.

En tant que musulmanes, chères sœurs, nous devrions éclairer toutes nos relations à la lumière de la Révélation et de la Tradition prophétique. Tout d’abord avant même de nous marier, les intentions qui nous animent doivent être saines et cette fatalité de la belle mère rivale ne doit pas exister dans nos cœurs et nos esprits.

Épouser un homme ou une femme c’est aussi épouser sa famille. En me mariant, je prends un lot et si l’homme que j’ai choisi me convient, il se peut que sa famille et ici plus précisément sa mère ne soit pas du tout à mon goût. Ne pouvant en changer, il vaut mieux que j’apprenne à faire avec et que je vois le bon côté des choses.

Quelques conseils pour une meilleure relation belle et bru

Voici quelques conseils issus de discussions et d’expériences autour de moi qui je l’espère pourront aider les femmes à vivre harmonieusement avec leurs belles mères :

1-Souvenez-vous qu’avant de vous épouser, votre conjoint a reçu la tendresse, l’amour et la douceur d’une autre femme que vous. Et si vous aimez des qualités en votre époux, n’oubliez pas que cette femme qui est sa mère y est sûrement pour quelque chose ! La relation qui les unit est forte et ne disparaitra pas parce que vous entrez dans sa vie. S’il vous arrivait de ressentir de la jalousie, sachez que celle-ci n’a pas lieu d’être et que chacune d’entre vous a une place privilégiée dans son cœur, elle est juste différente !

2-Si parfois les remarques de belle-maman vous pèsent et vous dérangent, demandez-vous si vous les accepteriez venant de votre propre mère, si la réponse est oui alors faîtes un effort pour satisfaire belle maman tant que celle-ci ne vous demande pas de désobéir à Dieu.

3-Belle maman peut parfois vous infantiliser et cela vous agace. Vous vous sentez femme et épouse mais elle ne vous met pas au même pied d’égalité qu’elle. Quoi que vous fassiez, vous restez pour elle, la femme de son fils et vous n’avez pas assez d’expériences dans la vie pour arriver à sa hauteur. Prenez ses conseils tant que ceux-ci sont bons et fondés. Sinon, soyez diplomate et ne lui tenez pas tête. Vous pouvez dire oui sur quelques points pour ensuite faire ce qui vous semble bon dans votre foyer.

4-Voir le sourire de votre mère lorsque vous lui rendez service ou lorsque vous lui offrez un cadeau, vous remplit de bonheur ? Apprenez à le faire naturellement pour belle-maman, votre époux et elle vous en seront très certainement reconnaissants.

5-Vous avez votre propre conception de l’éducation des enfants et votre belle-mère a la sienne. Si vous êtes en désaccord, discutez et expliquez lui les raisons pour lesquelles vous n’êtes pas d’accord. Il faudra ici aussi faire preuve de diplomatie. Si le sujet n’est pas très important, apprenez à faire plaisir à belle-maman en suivant son conseil. Si par contre, cela va à l’encontre de vos convictions et qu’en suivant son avis, vous pensez faire du mal à vos enfants, ne vous y pliez pas. Et si la discussion avec elle ne suffit pas, vous pouvez demander à Mr. d’intervenir avec douceur et bonté auprès de sa mère pour avoir le dernier mot.

6-Apprenez à laisser passer des remarques ou petits gestes sans importance, ne prenez pas trop à cœur tout ce que peut dire ou faire belle-maman. Dans les relations de famille, souvenez-vous que le diable est présent et qu’il fera tout pour semer la zizanie. Ne lui laissez aucune chance !

7-Ne rapportez pas la moindre de vos vexations à votre époux. Cela pourrait l’agacer. Apprenez à régler seule vos différends avec belle-maman par le dialogue et la discussion.

8-Si les choses ne se passent pas bien malgré tous vos efforts, si belle-maman vous fait volontairement du mal et que la situation devient invivable, écourtez les visites chez elle mais ne rompez pas les liens. Expliquez à votre époux que vous préférez prendre un peu de distance pour que les choses se passent mieux et encouragez-le à continuer ses visites sans vous.

9-Le dernier conseil que je ferai sera pour les époux ! Si Dieu, exalté soit Son nom, vous recommande la bonté envers vos mères, Il vous demande aussi d’être juste. Laissez votre épouse régler ses différends avec votre mère et évitezde vous interposer au risque de blesser l’une ou l’autre tant que le sujet n’est pas important. Mais, si le désaccord touche des points essentiels de votre vie conjugale ou parentale, sachez intervenir pour calmer les choses. Et si malgré tous les efforts de votre épouse, vous voyez des comportements injustes et volontairement méchants envers elle, sachez dire que vous n’êtes pas d’accord ! Être bon et aimable envers ses parents, ne veut pas dire accepter l’injustice et rester sans rien faire. Votre épouse doit faire des efforts pour que les choses se passent bien mais il ne lui est pas demandé de tout accepter sans rien dire. Si elle est traitée sans aucune considération par votre famille et n’a plus aucun soutien de votre part, il se peut qu’à la longue, elle se fatigue et que votre relation en soit profondément touchée !

 


[1] Coran : Sourate 17, verset 23

 

5 Commentaires

  1. Sim aleikoum,

    Ma belle mère veut vivre chez moi….
    Je suis mariée à son fils unique elle n a pas d autres enfants, pas de mari, pas de travail, elle a élevée son fils seule dans la difficulté mais mashaAllah son fils à tout réussi grace à elle, études, travail, etc.
    Et mnt que son fils est parti elle est abandonnée et se victimise bcp.
    Nous la visitons 3x semaine nous lui laissons nos enfants, parfois dormir, mais elle se plaint tout le temps. Elle a donné son préavis pour quitter son appartement vide trop grand et froid et elle est chez nous 5x semaine et parfois chez sa soeur. Tout le monde autour de nous nous dit qu elle veut vivre avec nous.

    Que me conseillez vous?
    Barakallahoufikoum

  2. Aleykoum salam chère sœur

    Une maman avec un fils unique âgée et qui vit dans un logement grand et froid a sûrement besoin de chaleur humaine et de se sentir en sécurité!

    Je pense qu’il ne faut pas écouter les gens négatifs et discuter avec votre mari pour voir comment trouver une solution qui conviendrait à tout le monde!

    S’il vous est difficile de vivre avec elle sous le même toit pour n’importe quelles raisons pourquoi ne pas lui trouver un petit logement très proche de chez vous afin qu’elle se sente plus proche de vous tout en ayant chacun son chez soi!

    A mon humble avis, si c’est une femme au caractère facile qui a besoin de son fils et de vous, vivre sous le même toit peut être tenté si elle en fait la demande!

    Elle a élevée son fils seule et a sacrifiée beaucoup sûrement, aujourd’hui elle a besoin de lui et de vous, ne lui tournez pas le dos, ne la rejetez pas!

    Que Dieu vous facilite

  3. Selem à vous:

    Les conseils sont à prendre en considération mais moi dans mon cas je suis pris au piège.
    Ma mère m’a souvent fais le reproche que : ma femme ne se levait jamais pour lui proposer à boire ou à manger pendant le repas ou hors repas.
    Actuellement ma mère ne veut pas revenir chez moi car elle ne se sent pas la bienvenu.
    On ne doit pas choisir entre sa mère et son épouse cependant si un choix devait être pris, ce sera ma mère car on en a qu’une.. Si vous avez des conseils je suis preneur.

    Qu’Allah Vous facilite. Amin

  4. Salam aleykoum Rayane

    Votre question est complexe dans le sens où l’on ne peut analyser une situation sans avoir tous les éléments pour bien conseiller!

    Cependant, pourquoi parler de choix? Oui, on ne devrait jamais avoir a décidé entre sa femme et sa mère ni entre son époux et sa mère, son père ou tout autre membre de sa famille d’ailleurs!

    Si votre maman ne se sent pas la bienvenue chez vous, demandez gentillement à votre épouse d’essayer de lui rendre visite, lui faire un petit cadeau,  » réparer la relation » en y mettant chacun du sien!

    Si votre épouse n’est pas injuste envers votre mère ne vous mettez pas en tête que s’il y avait un choix à faire, ce serait votre mère!

    Décidez qu’il n’y aura aucun choix à faire et qu’elles doivent elles-mêmes trouvaient des solutions!

    A mon humble avis, la position la plus sage qu’un époux puisse avoir lorsqu’il y a discorde entre sa mère et son épouse est de rester neutre et de demander à ce qu’elles en discutent ensemble et trouve des solutions!

    Demandez vous de votre côté ce que vous pouvez faire pour que chacune aille vers l’autre! Mais c’est à elles de faire le premier pas!

    Vous êtes au milieu de tout cela est ça n’est pas évident, j’imagine! Les invocations restent votre plus grande force 😉

    Si vous essayez de prendre partie pour l’une ou l’autre, vous vexerez celle que vous ne défendez pas!

    A chacune d’entre elle de faire des efforts!

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.