Décembre 2013 : Mois où la lutte contre l’islamophobie est à l’honneur

0
513

Au mois de décembre 2013 eurent lieu divers évènements, en vue d’informer sur le phénomène de l’islamophobie, ses différentes manifestations, et de discuter des mesures à mettre en œuvre pour le combattre. Différents acteurs associatifs et politiques ont pris part à ces évènements, synonyme de prise de conscience partagée sur l’ampleur grandissante de ce phénomène en France.

Voici dans l’ordre, les évènements se rapportant à la lutte contre l’islamophobie en France courant décembre :

Le 7 décembre 2013 : « La marche pour l’égalité et contre le racisme. 30 ans après, le combat continue ! »

Le Samedi 7 décembre 2013 à Paris, eut lieu une manifestation nationale de commémoration des 30 ans de la marche pour l’égalité et contre le racisme, communément appelée  « marche des beurs ». Cette manifestation, organisée par « Le Collectif national Egalité des droits-Justice pour tou-te-s » avait pour slogan « Egalité, justice, des droits pour tous ».

Cet évènement commémore la marche qui est partie de Marseille le 15 octobre 1983, suite aux crimes racistes, aux violences policières, et à une campagne électorale marquée par la xénophobie et l’idéologie sécuritaire. Cette marche fut le prolongement des luttes menées depuis quelques années par les travailleurs immigrés, pour réclamer l’égalité des droits.

La particularité de cette marche de commémoration, fut que la lutte contre l’islamophobie, en tant que nouvelle forme de racisme, fît partie des axes revendicatifs du collectif organisateur de cet évènement.

Les 12 et 13 décembre 2013 : « Journées d’études internationales – Enjeux et débats autour de la reconnaissance de l’islamophobie en Europe et aux Etats-Unis. »

Le CADIS (Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologiques), en collaboration avec l’université de California-Berkeley et l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), ont organisé à Paris à partir du 12 décembre deux journées d’études internationales autour de la reconnaissance de l’islamophobie en Europe et aux Etats-Unis.

Cet évènement bilingue (Anglais/Français) a connu la participation d’acteurs mondialement connus pour leur lutte contre l’islamophobie, comme Hatem Bazian et Ramon Grosfoguel de l’Université de California-Berkeley, ainsi que des intervenants de différents pays à l’échelle internationale.

Plusieurs thématiques et problématiques liées à l’islamophobie furent débattues lors de cet évènement. Il s’agit du premier évènement de cette envergure, dédié à la lutte contre l’islamophobie, organisé à Paris

Le 14 décembre 2013: « Le forum international contre l’islamophobie. »

Cet évènement organisé à la bourse de travail de Paris a rassemblé plusieurs personnalités connues dans le tissu associatif et politique, tel que Tariq Ramadan (Professeur à l’Université d’Oxford), Ismahane Chouder (Participation et Spiritualité Musulmanes), Pierre Tartakowsky (Ligue des Droits de l’Homme), ou encore Ramon Grosfoguel (Université de California-Berkeley) et Houria Bouteldja (Parti des Indigènes de la République).

Cette journée a débuté par une table ronde, animée par Ismahane Chouder, sur le thème : « Où en sont les réflexions politiques et scientifiques sur l’islamophobie ? ». Puis les participants se sont répartis sur 4 ateliers de travail :

– « Comment lutter contre l’instrumentalisation du féminisme et de la laïcité ? »

– « Quelles réponses locales aux agressions islamophobes ? »

– « La loi, instrument de domination ou moyen d’action au service des victimes d’islamophobie ? »

– « Comment répondre à l’islamophobie d’en haut ? »

Ce forum a fait salle comble dans la bourse de travail, preuve que la question de l’islamophobie est mobilisatrice d’un public très intéressé, surtout avec les actualités que connaît la France en la matière.

Décembre 2013 : Débats autour du rapport sur l’intégration

Le mois de décembre a également été celui des débats et discussions, sur toutes les tribunes médiatiques, du rapport sur l’intégration remis par le groupe de travail « Connaissance – reconnaissance » au gouvernement de la République.

Ce rapport, tant controversé, a offert une analyse de la situation de l’intégration en France. Il conclût avec quelques suggestions qui permettraient à la France de réussir le pari de l’intégration. Parmi les suggestions de ce rapport, figure la ré-autorisation du port de voile dans l’école publique. Rappelons que cette interdiction fut à l’origine de la mobilisation de plusieurs associations, contre le sentiment et les actes d’exclusion, que subissent certaines filles de confession musulmane, suite à l’adoption de cette loi en 2004.

 

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.