PSM-RA : Donner un nouvel élan à son foyer

0
1539


Le 1er mai est traditionnellement un jour chômé et payé qui célèbre la fête du travail. Pour PSM Rhône, c’était l’occasion de faire le point sur un travail particulier : l’effort apporté par chacun au sein du couple afin de lui apporter la pérennité et la capacité nécessaire pour surmonter les conflits
.

C’est donc en ce jour que nous avons eu la joie et le privilège d’accueillir Karima Chahdi et Mohamed Bahou au centre PSM de Lyon. Ces derniers forment un couple de psychologues chevronnés travaillant tous deux dans un cabinet de psychologie à Villiers Le Bel, dans la région parisienne. Venus spécialement à Lyon pour cette journée complète de formation traitant des conflits conjugaux, les deux intervenants nous ont apporté leur sagesse ainsi que leur expérience à la fois personnelle et professionnelle afin de nous aiguiller quant aux comportements à adopter afin de mieux appréhender les désaccords dans le couple et ainsi éviter de stériles disputes.

 

Le sujet abordé interpelle dans la mesure où la paix et la stabilité au sein du couple sont primordiales en Islam. En effet, Dieu le Tout Puissant dit dans le Noble Coran: « Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. »[1] C’est donc Dieu Lui-même, Al-Hakīm (Le Sage) qui nous demande de faire preuve de sagesse et d’intelligence dans notre vie conjugale. En outre, si le divorce est l’acte licite le plus détesté de Dieu, la sagesse consiste à tout faire pour non seulement l’éviter, mais aussi s’écarter de tout ce qui pourrait nous y mener. Or, les conflits et les désaccords constituent de loin la première cause de divorce. Le fait de s’efforcer à préserver son couple des disputes constitue donc avant tout un acte d’adoration.

La quarantaine de personnes qui ont assisté à cette formation ont attesté par leur présence qu’elles avaient bien compris l’importance de ce thème. Dans une ambiance familiale et fraternelle, l’assemblée comportait des couples comme des célibataires, accompagnés pour la plupart de leurs enfants qui ont profité de la garderie mise en place à cet effet. Après s’être présentés brièvement, les intervenants se sont d’emblée portés garants de règles simples mais efficaces, visant au bon déroulement de la journée : la bienveillance, le non-jugement, le respect, la confidentialité ainsi que la libre-expression étaient ainsi de rigueur. Loin des discours pompeux englués dans un marasme de théories sans fin et sans fond, l’intervention a appelé le public à la participation, à l’échange et au dialogue à travers des questions, des jeux ainsi que des exercices pratiques auxquels chacun pouvait se soumettre.

C’est ainsi que les participants ont pu par exemple établir un diagnostic santé de leur couple ou encore définir le niveau de maturité de leur relation. Par la suite, les intervenants ont fait le point sur les diverses influences pouvant faire pression sur leur relation. Ils ont également mis en lumière l’importance d’une union équilibrée, notamment en ce qui concerne le temps consacré à l’autre. C’est ainsi que Karima et Mohamed ont prôné une répartition harmonieuse de notre temps libre entre : notre bien-être, notre vie conjugale, notre rôle parental et notre vie sociale. Par le biais de mises en situations réelles, les deux intervenants n’ont pas manqué d’astuces et de conseils afin de nous apprendre à faire face, mais aussi à prévenir les conflits quotidiens pouvant survenir entre époux. Les deux psychologues n’ont pas non plus manqué de nous rappeler que si les désaccords ponctuels au sein du ménage sont tout ce qu’il y a de plus normal, c’est notre façon de les aborder qui en fait soit une destruction du lien conjugal, soit une opportunité d’épanouissement du couple.

Dans le contexte de notre société actuelle qui se veut libératrice et défenderesse de droits individuels de toutes sortes, mais qui n’a de cesse, en réalité, de détruire la famille dans chacune de ses composantes, les musulmans se doivent de réagir en s’efforçant à préserver la cellule familiale attaquée de toutes parts. C’est à cette lourde tâche qu’ont décidé de s’atteler notre frère et notre sœur en Dieu Karima Chahdi et Mohamed Bahou. En effet, le couple est d’une importance primordiale dans la mesure où il constitue le socle sur lequel se construit la famille, qui elle-même représente le fondement de toute société. Ainsi, quand un couple se sépare, c’est une partie de notre société et de notre communauté qui s’effrite. C’est pourquoi il est vital, aujourd’hui plus encore qu’hier, de tout faire afin de préserver le couple des conflits qui bien trop souvent déchirent des familles entières.

Nous remercions nos intervenants pour les conseils qu’ils nous ont apportés en vue de la construction de cette société stable et épanouie que le modèle prophétique nous appelle à ériger en toute justice et avec ihsân[2]. 



[1] Sourate 30 (Les Romains) ; Verset 21

[2] Terme coranique et prophétique traduit le plus souvent par « la bienfaisance » ou « le bel-agir »

1 commentaire

  1. bismillah,
    la societe stable et epanouie que le modele prophetique nous appelle à ériger etait constituée a l’epoque de couple(époux) polygame.
    c’est une prescription divine que nous musulmans nous avons banni et combattons et que dans certaines situations résoudraient bien des problemes!a mediter

  2. Méditons. La monogamie serait aujourd’hui un facteur majeur d instabilité familiale.
    Vaudrait mieux aller regarder du côté de l éducation de chacun et de chacune.Une éducation qui tire la famille vers le bas davantage que vers le haut. Et entre nous combien de compagnons étaient polygames, pourtant si proche du prophète pssl?
    Les facteurs d instabilité sont nombreux aujourd’hui et relègue la monogamie très loin derrière.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.