La beauté est une orientation

0
1310

Le Prophète, Paix et Salut de Dieu sur lui, a un jour déclaré qu’il fallait vivre pour cette vie comme si nous allions vivre mille ans et pour la Vie dernière comme si nous allions mourir demain. Qui, sachant qu’il vivra mille ans, serait assez fou pour ne pas chercher à embellir son existence ? Et qui, sachant qu’il peut mourir demain, n’œuvrerait pas afin d’accéder à ce lieu de beauté qu’est le Paradis ?

 « Dieu est Beau et Il aime la beauté » nous a, par ailleurs, dit le Prophète, paix et salut de Dieu sur lui. Ces deux propos de l’Envoyé de Dieu, paix et salut sur lui, montrent, à eux seuls, que l’Islam demande du croyant qu’il développe le sens du beau dans tous les domaines de son existence, comme en lui-même. Le Prophète, paix et salut sur lui, était attentif à son apparence extérieure, accordant un grand soin à ses vêtements, à son hygiène corporelle, se parfumant, louant Dieu de l’avoir créé sous cette forme. Il peut paraître étrange que la beauté puisse trouver sa place dans la religion. Or la beauté est l’une des manifestations formelles de la proximité de Dieu. Tous les témoignages des compagnons, que Dieu les agrée, s’accordent quant à la grande beauté du Prophète paix et salut sur lui. Jabir Ibn Samra, que Dieu l’agrée, a dit : « J’ai vu le Messager de Dieu, paix et salut sur lui, une nuit de pleine lune, il portait un châle rouge. J’ai commencé à le regarder, lui, puis la lune ; et pour moi, il était plus beau que la lune »[1].

Quant aux humains, Dieu dit dans le Coran : « N’avons-nous pas créé l’homme dans une forme parfaite ? ». L’origine de l’homme est étroitement associée à la beauté, en tant que signe d’harmonie, de mesure et d’équilibre. Chacun sait que la laideur est repoussante, qu’elle est comme un chien qui aboie sur le chemin et fait fuir les passants. La beauté, quant à elle, est une lumière qui invite au voyage.

Dieu, par ailleurs, nous invite dans le Coran à exprimer Ses bienfaits : « Et quant au bienfait de Ton Seigneur, proclame-le ! »[2]. Cette invitation est d’une extrême importance car elle est la preuve que le croyant doit aussi communiquer, transmettre le bienfait divin. L’expression artistique est à ce titre un mode de transmission privilégié.

On ne peut, en effet, imaginer la vie sans art, sans cette possibilité, offerte à chacun de nous, d’embellir sa vie. Une vie menée sans art ne perdrait-elle pas une grande partie de sa saveur ? Nouer de belles relations est un art. Bien s’exprimer est un art. L’adoration elle-même est un art : l’art de s’orienter vers Dieu. Tout comme le pèlerinage, qui est l’art de voyager vers Dieu et Son Prophète, paix et salut sur lui. Tout comme la lecture du Saint Coran, la parole de Dieu, que le Prophète, paix et salut sur lui,  aimait entendre, psalmodié par de belles voix. Ne disait-il pas, paix et salut de Dieu sur lui : « J’aime entendre le Coran des autres (récitants) »[3], et : « Ne fais pas partie de nous celui qui n’embellit pas sa voix pour la lecture du Coran »[4]. Le Prophète, paix et salut de Dieu sur lui, aimait les poésies qui proclamaient la bonne nouvelle et chantaient l’amour et la recherche du bien.

Le beau est donc bien plus qu’un objectif esthétique. Il est la manifestation du Vrai, du Juste. Il est un aspect non négligeable de la haute spiritualité.

 


[1] Hadith rapporté par Thirmidi

[2] Coran, sourate Ad-dhuha

[3] Hadith rapporté selon Abdallah ibn Mass’ud, par Bukhari et Muslim

[4] Hadith rapporté selon Abou Loubaba, par Abu Dawud

 

1 commentaire

  1. [I]That which God said to the rose,
    and caused it to laugh in full-blown beauty,
    He said to my heart,
    and made it a hundred times more … beautiful.

    [/I]Rûmi.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.