Voyage intemporel sur la terre des prophètes

0
2625

Il est difficile de coucher sur papier des émotions aussi intenses, néanmoins je vais essayer de vous donner un aperçu de cette magnifique escapade…

Ce voyage inclue la visite des trois lieux saints de l’Islam, à savoir Masjid al Aqsa, Masjid Annabawi et enfin Masjid Al Haram. Suivant ainsi les conseils de notre bien-aimé, bénédiction et salut sur lui, qui a dit : « Un voyage ne doit être entrepris que vers trois mosquées : la Mosquée Sacrée, ma Mosquée que voici, et la Mosquée al-Aqsâ »[1]

Abû Hurayra, que Dieu l’agrée, a rapporté que le Prophète, paix et salut sur lui, a dit : « Le voyage effectué en direction de ces trois mosquées l’est pour des raisons d’adoration : al Masdjid al-Haram, al-Masdjid an-Nabî et al Masdjid al-Aqsa. »

Tout d’abord, je dois remercier Dieu le Très Clément qui m’a permis d’effectuer ce voyage spirituel, sur les pas des prophètes, d’avoir goûté aux délices des prières accomplies dans ces lieux purs.

Le voyage commence par une mise en bouche, une escale en Jordanie. J’y ai découvert la ville de Amman, autrefois appelée Philadelphia, les vestiges de la dynastie des Omeyyades.

J’ai pu revivre la bataille de Mou’ta, imaginer le courage des pieux compagnons qui ont combattu les romains, envoyés par notre tendre Prophète, sur lui les bénédictions divines. J’ai pu me recueillir sur les tombes de Jaafar ibn Abi talib, surnommé Jaafar attayyar par le prophète, qui l’a vu en rêve avec deux ailes à la place de ses deux  bras amputés, sur la tombe de Zeyd ibn Al haritha, le fils adoptif du prophète et enfin Abdallah ibn Rawaha, le poète du prophète… qui ont combattu avec un courage et une certitude infaillible.

Puis nous sommes montés vers la grotte « des gens de la caverne »[2], où nous avons découvert les sépultures de ces jeunes gens qui ont fui un tyran pour sauvegarder leur foi…

Dans ce Châam [3] admirable, chaque endroit nous rappelle l’histoire d’un prophète à un moment donné de sa vie : j’imagine notre prophète Moussa adossé à un palmier, implorant son seigneur de le guider devant cette étendue désertique, j’imagine aussi comment vivait Chu’ayb à Madyan avec sa famille…, et aussi où a péri le peuple de Loth, à l’endroit de la mer morte…etc.

Ces endroits nous permettent de vivre les histoires du Saint Coran, notre histoire, l’histoire de l’Humanité !

Et là, nous approchons de cet endroit que j’ai toujours cru inaccessible, un endroit paradoxal, qui a vu naître des prophètes, terre d’amour et de guerre, notre première qibla, point d’ascension de notre Bien-aimé, paix et salut sur lui, berceau de l’humanité…

Le cadre est propice à la méditation, à l’évocation de Dieu sans relâche, mon cœur me guide, ma langue ne cesse de remercier Dieu pour tous Ses bienfaits…. Il fait beau, l’endroit est étonnamment calme, les senteurs nous envahissent, les herbes nous embaument, les arbres sont dressés, les oliviers sont fiers, les pierres sont douces …Chaque pierre, chaque édifice, chaque pilier a une histoire, je marche sur les pas de notre père Ibrahim, de Moussa, de Souleyman, de Mariam, de Issa, …de Mohammad que la paix de Dieu les enveloppe… ils étaient tous là….cette terre est bénie…cet endroit est béni….

Je m’approche de l’esplanade des mosquées, c’est comme dans un rêve, cet endroit je le connais, je l’aime…  et là j’aperçois Masjid qubba assakhra, le dôme du rocher, majestueux, imposant, magnifique, d’une réelle beauté. Le rocher qui a soutenu notre noble messager pour l’ascension est là lui aussi caché à l’intérieur de la mosquée tel un bijou dans son écrin.

Puis je continue mon chemin, et là derrière, je découvre enfin Masjid al Aqsa, en toute modestie, discret, humble… je sens que cet endroit renferme des secrets. Il a accueilli les meilleures créatures de Dieu, tous les prophètes y ont prié en communion derrière le sceau des prophètes….

Je rentre par l’entrée principale[4], submergée par diverses émotions : joie, bonheur, crainte de ne pas être à la hauteur, incrédulité, satisfaction, tristesse… je n’en peux plus, mes jambes me lâchent, mon corps ne répond plus, seule mon âme exalte…je prie deux rak’ates de salutations de la mosquée qui prennent tout leur sens, je salue cette mosquée, si chère à mon cœur, je n’arrive plus à me relever tellement je suis apaisée et nourrie par cette salutation…j’aimerais rester des heures, des jours à prier dans cette mosquée, elle est entrée dans mon cœur à jamais…

« Dieu est Le plus grand et à Dieu la louange ».

Ces mots résonnent encore dans ma tête. Ce sont les paroles avec lesquelles nous accueillaient nos sœurs palestiniennes « mourabitates » [5]quand nous sommes arrivés à la mosquée et à chaque fois qu’elles nous voyaient. Je revois la joie sur leur visage, pour elles, c’est une victoire de voir enfin des musulmans les visiter, et pour moi c’est comme si je les avais toujours connues, bien-sûr car nos âmes, elles, se connaissent… J’ai le sentiment de visiter mes sœurs en prison …elles me demandent de vous transmettre leur salam et de ne pas les oublier dans vos invocations…

Je termine cette visite en Dieu aux prophètes, aux compagnons, à mes frères et sœurs palestiniens, et je pars pour Al Madina, j’ai hâte de visiter mon bien-aimé avec un cœur empli d’amour, de fraternité pour ma communauté et pour toute l’humanité ! Je me sens fortifiée, apaisée, et là, je mesure l’importance des rites que je m’apprête à effectuer à Makkah, répondant à l’appel de Dieu et à celui de notre cher père Ibrahim, son ami intime.

 


[1] Hadith rapporté par Muslim et Boukhari

[2] Lieu présumé

[3]Al Châam : région qui contient l’équivalent des États actuels de Syrie, Jordanie, Liban et Palestine

[4] L’entrée principale : dans la mosquée d’Al Aqsa, il n’y a pas de séparation entre hommes et femmes, les hommes prient devant et les femmes derrière, comme à l’époque du prophète.

[5] mourabitates/mourabitines : frères et sœurs palestiniens qui restent dans d’esplanade des mosquées, en prières, en adoration, en cercle de sciences…pour montrer leur présence et souligner l’islamité de ce lieu béni

1 commentaire

  1. Salam’laykoum ma très chère Nadia
    MashaAllah barakaAllahufiki pour ce merveilleux témoignage dont tu nous as fait l’honneur de partager avec nous. Tu m’as fait voyagé, vraiment, c’est comme si j’y étais. Je prie également le Tout Puissant pour qu’un jour ce même rêve se réalise Amine amine amine.

  2. Salam, Il ne faut pas encourager les voyages vers al qods tant qu’il est entre les mains des sionistes, vous encouragez l’économie israélienne tout simplement, c’est inadmissible!!!

  3. Salam, Je partage l’émerveillement qu’apporte ce témoignage sincère et intense. Il m’a porté vers le Jérusalem lumineux et prophétique débarrassé des aliénations d’hier et d’aujourd’hui, embaumé des récits de la révélation. Hélas, quelques secondes après, un sentiment de malaise m’a traversé: comment ai-je pu oublier qu’il s’agit d’un territoire occupé. Le seul mot qui tentait de rappeler cette triste circonstance est « ce lieu paradoxal », sans vraiment y parvenir, tant l’émotion est forte. L’article se dit bien « voyage intemporel », quasiment un Israa… prometteur. Il me semble que la nature bénie de cette terre ne peut être entamée par les circonstances du temps. Il fait bon de le rappeler quelque fois. Bien sûr encourager une économie d’occupation reste prohibé à mon sens.

  4. Salam Alikoum, merci pour votre article, je souhaiterais apporter une précision concernant la Mosquée Al Aqsa.
    La mosquée Al Aqsa, représente la surface entourée d’une muraille sur plateforme quasi-rectangulaire qui se situe au Sud-Est d’Al Qods. Cette surface regroupe, outre les deux Mosquées (le dôme du Rocher et la mosquée Qibli), des bâtiments, des salles, des dômes, des fontaines, etc… Le tout constitue donc la Mosquée Al Aqsa.

    Le terme Masjid ne désignant pas seulement la mosquée en tant qu’architecture mais aussi tout le lieu saint.
    Masjid en arabe ne désigne pas un bâtiment, mais un lieu sacré, littéralement « le lieu de proternation [soujoud] ».

    DONC TOUT SE QUI SE TROUVE SUR L’ESPLANNADE ET MEME LES SOUS TERRAINS REPRESENTE LA MOSQUEE AL AQSA.
    Vidéos tournées par nos soins :
    http://youtu.be/bU15yVe9FCI
    http://youtu.be/LEc9pD3I0zg

  5. Al Aqsa c’est tout l ensemble, la mosquée Qibli (dont vous faites référence), l esplanade entière, le dôme du Rocher et tous les souterrains (Masjid Burak, Marwani, Aqsa Qadim), ainsi que les écoles adjacentes font partie de la Mosquée Al Aqsa. C est un ensemble d édifice religieux.

    Vidéo : http://youtu.be/s3dJSAsGnRw

  6. Wa aleykum assalam

    Je me permets de vous répondre, pour clarifier les circonstances de ce voyage.
    Ce voyage est un voyage éthique, à aucun moment nous n’avons participé à l’économie israelienne, à savoir que nous avons pris l’avion pour Amman, puis, les cars, les guides étaient tous musulmans, l’hotel al qouds est palestinien, ainsi que le guide, les boutiques aussi. Bien au contraire, nous avons participer à l’économie palestinienne comme le font nos frères turques qui sont aussi présents et qui aident cette économie et c’est ce qu’ils attendent de nous.
    De plus, nos frères et soeurs al qouds et en cisjordanie, ont besoin de nous voir et sont très heureux quand ils voient des  » touristes » musulmans, c’est le message qu’ils nous ont dis de vous passer, wa Allahu a3lam.

  7. BarakAllahufik pour ce commentaire,
    Ce qu’il faut se dire c’est que certes la Palestine est occupée, mais masjid el Aqsa nous appartient encore, et que tant que nous avons la possibilté d’y prier il faut la saisir, et comme le font nos frères et soeurs mourabitines qui restent à la mosquée et sur l’esplanade pour souligner son islamiténà nous aussi musulmans du monde entier d’y aller et de montrer que ce lieu sacré nous appartient…..

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.