Ma rencontre avec Cheikh Al-Boutî

0
1528

Le destin a voulu que mon chemin croise ce géant de la science au début des années 90 à Strasbourg lors d’un voyage au congrès annuel organisé à l’époque par l’association AEIF (Association des Étudiants Islamiques en France).

La première chose qui m’a surpris à la rencontre de cet homme, c’est son petit corps maigre et sa main très douce au toucher. S’il n’y avait pas la fameuse coiffe portée traditionnellement par les savants syriens, j’aurais pu le confondre avec n’importe quel fidèle de la mosquée de Strasbourg tellement il était humble et modeste.  Quand je fis la prière derrière lui, je fus transporté par sa psalmodie  du Coran avec une voix si tendre et un timbre marqué par une petite cassure, il dégageait une profonde spiritualité. Ses cours et ses conférences dans les différents domaines de la science avaient toujours un point commun entre eux, celui de la relation avec Dieu et de la crainte de Dieu. La présence de Dieu qui se manifestait tout le temps sur sa langue et les larmes de ses yeux qu’il avait du mal à dissimuler pendant ses invocations ne pouvaient que témoigner d’une très grande spiritualité et d’un cœur rempli de foi. Aussi, ce qui m’a le plus surpris, sont toutes ses qualités humaines, très rares chez beaucoup d’autres savants, qui ne faisaient pas de l’ombre à ses qualités intellectuelles nombreuses qu’il démontrait avec excellence dans chacun de ses discours et de ses écrits.

Je n’oublierai jamais une conférence qu’il avait faite lors d’un autre congrès à Strasbourg dans laquelle il donnait son analyse à propos de la guerre du Golfe et de la relation des pays musulmans avec le pouvoir en général. Ce qui m’avait surtout marqué c’est la distance qu’il prenait avec les événements qui ont conduit aux massacres de Hama en 1982. Il faisait endosser la responsabilité aux les organisations syriennes qui ont eu recours aux armes face au tyran Hafiz Elassad. Il expliquait sans peine sa pédagogie douce d’appel à Dieu et rappelait que sa démarche était payante puisque son discours spirituel arrivait à percer tous les obstacles politiques.

C’est vrai que beaucoup d’entre nous peuvent être en désaccord avec lui dans sa démarche politique, surtout après les atrocités perpétrées aujourd’hui par le pouvoir criminel de Bachar Elassad. La position de notre honorable cheikh semblait en tout cas défendre le pouvoir en place en Syrie mais la réalité des choses est certainement beaucoup plus compliquée que ce qu’elle laisse apparaître. N’oublions jamais que notre grand savant a toujours refusé tous les postes politiques que le pouvoir lui proposait, qu’il n’a laissé en héritage pour ses enfants, mis à part un petit appartement au quatrième étage dans un quartier modeste de Damas, que ses nombreux livres de sciences et sa profonde éducation spirituelle.

Je pense fermement que l’objectif premier de sa démarche était de limiter au maximum la perte de vies dans la crise actuelle en Syrie. Dans son dernier discours du vendredi, il a appelé toutes les factions du conflit au dialogue constructif. Je reste profondément convaincu, malgré ma divergence avec lui dans ce point, qu’il n’avait comme but dans sa démarche politique que la satisfaction de Dieu.

Aujourd’hui, ceux qui ont violé toutes les règles islamiques, toutes les valeurs humaines, tous les accords internationaux, ont franchi l’infranchissable en perpétrant un attentat au sein même d’une mosquée et en tuant, en plus d’une quarantaine de musulmans, l’un des plus grands savants musulmans de notre ère; ceux là pensent avoir mis fin à la vie de ce géant. A ceux là et aux autres je rappelle que les martyrs en Islam sont éternels et leur vie dépasse celle des corps, surtout les martyrs du rang du docteur Muhammad Saïd Ramadan Al-Boutî.

Puisse Dieu prendre dans Sa miséricorde notre honorable martyr et tous les martyrs avec lui. Amine.

1 commentaire

  1. Selem alaikoum cher soeur et frère comme il est clairement dit dans le texte ceux qui ont violé toutes les règles islamique , toutes les valeurs humaine , tous les accords internationaux ont franchi l’infranchissable en tuant des fidèles dans une mosquée même .PUISSE DIEU PRENDRE DANS
    SA MISERICORDE NORTE HONORABLE MARTYRS ET TOUS LES MARTYRS AVEC LUI .AMINE

  2. salam, Le cheik a été tué par le régime lui même, la preuve c’est qu’il ne peut pas montrer la vidéo de ‘enregistrement de sa conférence qui est retransmise à la télé!!!

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.