Une audience auprès de Dieu Tout Miséricordieux

Chère sœur, cher frère, cher lecteur,

Je te propose de visiter un hadith authentique et bien connu à travers une nouvelle perspective : ce hadith est rapporté par le noble compagnon Abou Hourayra, que Dieu l’agrée :

Le Prophète (paix sur lui) a dit : « Dieu dispose d’anges qui parcourent les chemins à la recherche de ceux qui évoquent Dieu. Lorsqu’ils trouvent un groupe de gens qui le font, ils s’interpellent en ces termes : « Venez ! Voici ce que vous cherchiez ! » Ils voltigent alors avec leurs ailes vers le Ciel le plus rapproché et – bien qu’Il soit mieux Informé qu’eux – leur Seigneur leur demande : « Que disent Mes serviteurs ? » Les anges répondent : « Ils proclament Ta gloire, ils disent que Tu es le plus Grand, ils Te louent et ils Te glorifient. » – « M’ont-ils vu ? » – « Non, par Dieu, répondent les anges, ils ne T’ont pas vu. » – « Et qu’en serait-il s’ils M’avaient vu ? » – « S’ils T’avaient vu, leur adoration serait encore plus vive, leurs acclamations plus intenses et leurs glorifications plus nombreuses. » – « Que demandent-ils ?» – « Ils Te demandent le Paradis. » – « L’ont-ils vu ? » – « Non, par Dieu, Ô Seigneur, ils ne l’ont pas vu. » – « Et qu’en serait-il s’ils l’avaient vu ? » – « S’ils l’avaient vu, ils seraient plus avides de l’obtenir, ils le chercheraient avec plus d’insistance et le désireraient plus vivement encore. » – « Contre quoi cherchent-ils Ma protection ? » – « Contre l’Enfer. » – « L’ont-ils vu ? » – « Non, par Dieu, Ô Seigneur, ils ne l’ont pas vu, sinon ils seraient plus empressés à le fuir et en éprouveraient une crainte plus vive. » – « Je vous prends à témoin que Je leur pardonne. » Alors, un des anges dira : « Il y a parmi eux untel qui ne fait pas partie du groupe ; il est seulement venu pour une affaire personnelle. » Dieu répondra : « Des compagnons tels que ceux qui se trouvent en leur compagnie ne connaîtront pas le malheur. »[1]

J’aimerais que notre attention s’attarde sur ces anges. Dieu les a créés pour qu’ils recherchent des assemblées où Il est mentionné. Afin de prendre conscience de l’importance de ce hadith, pour nous les croyants qui évoquons Dieu, le détour par les anges est nécessaire.

Voici une parabole qui nous aidera à mieux apprécier ce hadith.

L’audience auprès du roi 

Il y a bien longtemps existait un royaume où vivait un roi très puissant. Le voir une fois dans sa vie était suffisant pour rendre l’heureux élu célèbre dans toute la contrée. Une audience auprès du roi se soldait toujours par un présent de sa part que nul ne pouvait ignorer. Et ce roi laissait une telle impression sur celui qui le voyait qu’il vouait le restant de sa vie à défendre son honneur. C’est dire que le rencontrer et espérer un entretien avec lui suscitaient l’émoi auprès des plus petites gens du royaume. « Quel pouvait être le prétexte suffisamment important qui m’introduirait auprès de lui ? » se demandaient certains… Probablement une information si grande que le royaume tout entier en dépendrait. Peut-être qu’à ce moment-là un agent du royaume ne verrait pas d’autres solutions que de nous introduire auprès du roi afin qu’il entende de notre bouche cette information si grave. C’est ainsi que certaines gens passaient leur vie à chercher cette information si grave qu’elle changerait leur propre vie en se soldant par l’audience tant chérie et tant recherchée.

Je crois que déjà certains d’entre vous ont compris où je voulais en venir. Il y a quelques années on a demandé à un « petit journaliste » comment se sentirait-il s’il pouvait interviewer le président des USA ? Il répondit que ce serait le plus beau jour de sa vie. Voilà un exemple plus contemporain. Ce journaliste aurait dans son CV une interview qui changerait littéralement sa vie.

La rencontre avec Dieu et ses bienfaits 

C’est ainsi que des anges sont à la recherche de rassemblements de croyants qui évoquent l’objet de leur désir ardent, celui de rencontrer Dieu. Combien d’anges ont la chance de pouvoir dialoguer avec Dieu ? Combien d’anges espèrent à chaque instant un regard du Tout Miséricordieux ? C’est dire avec quelle insistance ils recherchent et avec quelle joie ils trouvent : « Venez ! Voici ce que vous cherchiez ! »

Lorsqu’ils ont trouvé, se produit l’ineffable, un échange avec Le Tout Puissant. Ils ont enfin trouvé le prétexte pour pouvoir obtenir l’attention divine. Ce sujet suffisamment important pour justifier cet envol : « Ils voltigent alors avec leurs ailes vers le Ciel le plus rapproché et – bien qu’Il soit mieux Informé qu’eux – leur Seigneur leur demande »…

Ils voltigent vers leur Bien Aimé… Avec légèreté et empressement. « Nous voilà avec le prétexte tant recherché qui nous réunit à Toi Exalté sois-Tu. »

Les anges savent que Dieu peut Se mettre en colère et d’un seul mot sceller le destin de la création.

Mais les anges savent aussi que Dieu est très Généreux lorsqu’Il est satisfait. Or l’information avec laquelle ils viennent auprès de Lui va Le rendre satisfait au point qu’Il accédera à toutes les requêtes :

« Je vous prends à témoin que Je leur pardonne. » Alors, un des anges dira : « Il y a parmi eux untel qui ne fait pas partie du groupe ; il est seulement venu pour une affaire personnelle. » Dieu répondra : « Des compagnons tels que ceux qui se trouvent en leur compagnie ne connaîtront pas le malheur. »

Le centre d’intérêt du Tout Miséricordieux 

Ce détour était nécessaire pour saisir l’importance et le centre de l’intérêt divin.

Ce qui a donné la possibilité à ces anges d’entrer en conversation avec Dieu, c’est toi ma sœur, mon frère qui t’es efforcé malgré ta faible condition et les difficultés sur ton chemin de répondre à l’appel de ces rassemblements lumineux.

Ces anges savent que ces rassemblements de cœurs tournés vers Dieu sont des lieux exceptionnels où il faut se trouver pour bénéficier de l’attention divine, de Son intérêt au point que l’on est interrogé par Lui sur la nature de ce rassemblement bien qu’Il le sache. L’intérêt divin est porté sur le contenu des échanges au sein de ces assises de croyant(e)s.

Se relever durant et après la crise sanitaire

Si les conditions sanitaires nous ont contraints à des rencontres à distance (puisse Dieu nous faire parvenir la pleine récompense en pareille situation), attention à ne pas s’accommoder de ces circonstances au point de ne plus répondre à l’invitation de rencontres physiques (dans les respects des conditions sanitaires). Il est évident qu’après cette période difficile, beaucoup éprouveront des difficultés à s’arracher du confort de chez soi pour rejoindre ces assises où les anges font compétition pour assister.

Puisse Dieu nous accorder Sa miséricorde et Son soutien et ne pas nous compter parmi ceux qu’Il cite dans Sa parole bénie : « Et s’ils avaient voulu prendre part (à l’effort des croyants), ils lui auraient fait des préparatifs. Mais leur départ répugna à Dieu ; Il les a rendus paresseux. Et il leur fut dit : « Restez avec ceux qui restent ! »[2]


[1][Bukhari et Muslim]

[2]Sourate Taouba (le repentir), verset 46

Lire aussi :

Se souvenir de Dieu

Au cercle de l’éveil, le soleil émerveille

Les Serviteurs du Tout Miséricordieux

Un commentaire

  1. Salam Aleykoum

    C’est un hadith que j’ai entendu je pense pour la première fois alors que je n’avais peut-être qu’une dizaine d’années. Je n’ai jamais vu ce hadith sous cet angle… une re-découverte !

    Baraka Allah fik Farid. Que Dieu t’en récompense.

    Le petit passage à la fin est très pertinent aussi, avec le confinement nous prenons de nouvelles habitudes qui pourraient bien rester à long terme si nous n’y prêtons pas garde.

    Fréquenter les mosquées et les assises de la foi en presentiel est important. Les rencontres virtuelles ne sauraient jamais remplacer les liens de cœurs et d’âmes qui s’opèrent lorsque ensemble nous nous réunissons pour invoquer Dieu dans le même endroit.

    Puissions-nous rapidement pouvoir revivre ces instants précieux.

    Amine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page