PSM-Idf, journée enfants

0
511

L’objectif étant de faire de cette journée un moment où les enfants sont à l’honneur, une journée pour les enfants, préparée par les enfants.

Une journée d’enfants

PSM-Idf a organisé une journée des enfants le dimanche 02/07/06 à la base de loisirs de Trappes (St-Quentin en Yvelines dans le 78). C’est une cinquantaine de grands enfants et l’équivalent de petits qui ont participé à cette rencontre, ainsi que des parents et divers animateurs.

Les associations ANM, Espoir, Eveil et Ensemble ont soigneusement préparé depuis plusieurs semaines cet événement.

La matinée fut l’occasion d’assister aux diverses représentations artistiques des enfants. Chaque groupe représentait les couleurs de sa ville (Antony/Les Ulys, St-Quentin, Montreuil, Evry). C’est donc à travers les chants, le théâtre, les marionnettes et la lecture d’un magnifique poème (Marjane N., 6 ans) que la matinée se déroula.

L’animateur de cette matinée (Ahmed H., 10 ans) rappela, d’une voix sûre, l’importance d’encourager de telles initiatives.

Après la matinée de spectacle, à laquelle tout le monde, les petits comme les grands, furent concentrés, le pique-nique a permis aux diverses familles de se rapprocher et de mieux se connaître, tout cela au milieu de leurs enfants.

Ensuite, des olympiades furent organisées pour les grands et une kermesse pour les plus petits.

A l’issue de cette journée des lots furent remis à tous les enfants.

L’invocation de clôture d’Ibrahim M., 11 ans, nous rappela l’importance de toujours débuter et terminer de telles journées avec un sentiment de reconnaissance vis-à-vis de notre Créateur.

Un aspect original

Effectivement, nous avons toujours eu l’habitude d’organiser des activités pour les enfants, des fêtes et autres événements auxquels ils prennent part comme participants.

Cette fois-ci, nous avons voulu que les enfants soient les organisateurs, les animateurs et les participants de cette journée.

Des réunions de préparation ce sont faites avec les enfants en présence des RTA (responsables du travail associatif PSM à l’échelle d’une ville), sans parler de la préparation des diverses représentations artistiques auxquelles les enfants se sont attelés depuis plusieurs semaines. Ils furent donc concertés, informés et mis en avant chaque fois que cela était possible.

L’objectif étant de faire de cette journée un moment où les enfants sont à l’honneur, une journée pour les enfants, préparée par les enfants.

Beaucoup de nos enfants ont grandi et certains d’entre eux assistent avec leur maman ou leur papa à des assises spirituelles. Un des enfants (Walid, 10 ans) a dit un jour à son grand frère qu’il désirait avoir ses propres activités, ses rencontres spirituelles. Il a longtemps assisté aux assises avec sa grande soeur, mais là il désirait voler de ses propres ailes.

L’organisation de cet événement est un message fort pour encourager une dynamique adaptée à nos enfants dans chaque ville, pour les encourager à se connaître, faire des projets ensemble, tisser des liens de fraternité et développer un modèle épanoui d’un enfant occidental musulman.

Un travail des enfants au sein de PSM ne peut se faire qu’avec l’engagement et la participation responsable des enfants eux-mêmes.

Un moment opportun

La fin de l’année scolaire est l’occasion idéale pour se réunir, échanger et prendre des résolutions pour l’année à venir.

Ma fille Assia, 4 ans, avait l’air particulièrement impressionnée par ces enfants qui prenaient le micro et récitaient des versets du Coran.

Dieu seul sait l’importance que de telles initiatives peuvent avoir dans la construction de la personnalité de nos enfants.

Après le pique-nique nous avons improvisé une visite d’une ferme voisine par petits groupes d’enfants. Nous nous sommes arrêtés avec mon groupe et nous avons fait un petit jeu pour faire connaissance. Chacun se présentait et à la fin je demandais à trois personnes de retrouver le nom de tel ou tel camarade, sinon ils avaient un gage. Lors de la présentation, Ahmed H. se présenta en rajoutant "et je suis un animateur PSM" ce qui me fit sourire.

Les enfants ne sont pas indifférents lorsque les adultes leur font confiance et les poussent en avant. Ils découvrent de nouveaux modèles à ceux proposés par la télévision.

Encore un mot…

Comme je l’ai dit plus haut, le but d’une telle initiative est d’encourager les échanges et de promouvoir ainsi les dynamiques locales. Nous garderons certainement cette rencontre de fin d’année, mais quant à l’évolution des activités à une telle échelle, seule l’évaluation de cette rencontre avec les enfants nous permettra d’en savoir plus.

Je souhaite féliciter tous les participant(e)s et particulièrement les enfants qui m’ont permis de passer une très belle journée. Tout au long de cette journée j’étais avide de connaître le nom des enfants à travers lesquels je reconnaissais les mamans et les papas que je rencontre sur le terrain de la participation ou de la spiritualité. J’étais agréablement surpris de rencontrer un Charaf O. au sourire radieux, fils de Kamel qui nous annonçait quelques années plus tôt sa naissance. Le temps passe très vite et les enfants grandissent à une vitesse vertigineuse. Je tenais aussi à féliciter celles et ceux qui ont travaillé en coulisse pour permettre une telle réussite et j’espère que les papas s’engageront un peu plus au milieu des enfants comme les mamans n’ont pas hésité à le faire ce dimanche.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.