Se réfréner face aux distractions

4
571

Nous vivons une époque de tentations sans précédent, une époque où le divertissement est permanent et prépondérant, où le jeu et l’oisiveté viennent à chacun sans nul besoin d’aller les quérir. Et plus le temps avance, plus il est difficile de résister, la norme est désormais, même parmi nos semblables, au laisser-aller et à l’éloignement des préceptes divins. La société de « l’Entertainment » (Divertissement) s’insinue jusque dans les contrées les plus reculées de notre petite planète. Les GAFA tout droit venus de chez l’oncle Sam pour coloniser nos cœurs et nos esprits, ne rencontrent aucune résistance temporelle ou géographique, des décennies d’abrutissement par les écrans cathodiques et par une propagande intensive ont préparé les cerveaux à leur arrivée.

Pourtant, Celui qui est à l’origine de toute chose ne nous a jamais laissés livrés à nous-mêmes, dépourvus de moyen de contrôle face à ces tentatives pensées et réfléchies pour nous éloigner de notre foi et spiritualité. La seule chose qui puisse nous sauver d’un égarement certain, cette guidance descendue du ciel sur la meilleure des créatures de Dieu.

« Et Fais preuve de patience [en restant] avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, désirant Sa Face. Et que tes yeux ne se détachent point d’eux, en cherchant (le faux) brillant de la vie sur terre. Et n’obéis pas à celui dont Nous avons rendu le cœur inattentif à Notre Rappel, qui poursuit sa passion et dont le comportement est outrancier. » [1]

Revoir sa relation au Coran

Il est un lien si puissant que rien ni personne ne peut le briser lorsqu’il est noué, un lien qui démarre du cœur du serviteur et qui le connecte au Créateur, n’est-ce pas là le rôle du Coran ? Celui qui souhaite échapper au désastre affectif, social et spirituel qui vient, doit fermement ancrer ce lien dans son cœur. En tant que pauvre pécheur qui néglige constamment sa relation à la Parole divine, je n’ai aucune leçon à donner à qui que ce soit, néanmoins je profite de cette fenêtre que me donne mon Seigneur vers le cœur de Ses serviteurs, pour leur offrir ce rappel qui profite d’abord à celui qui le donne : revois et renforce ta relation au « Discernement », au « Rappel », au « Guide ».  Il sera un rempart dans ce monde de tumultes psychologiques, et un intercesseur dans une vie dernière où l’épreuve sera plus dure encore.

Lis-le à ton rythme, écoute sa psalmodie de jour comme de nuit et médite chacun de ses versets afin d’élever ton âme au plus près de  » la lumière des cieux et de la terre « . Vois chaque lettre du saint Coran comme une goutte salvatrice de lumière pour ton esprit, chaque verset comme autant de torrents qui te mèneront vers le bonheur absolu, chaque chapitre comme un endroit du paradis pour ton psyché. Apprends-en ce que tu peux, de façon à rejoindre ton Seigneur le cœur rempli de ce trésor inestimable et ainsi pouvoir effectuer la meilleure des ascensions dans la demeure sublime, ainsi que nous l’a promis notre bien-aimé prophète (paix et salut de Dieu sur lui) : « Il sera dit à celui qui connaît le Coran : lis et monte plus haut, et récite lentement et clairement comme tu récitais dans le bas monde, car ta place se situe auprès du dernier verset que tu liras. » [2]

Se contrôler

Afin de résister aux remous de ce siècle, et ne pas se laisser emporter par les vagues du vice, du jeu et du plaisir, choses que désire le plus l’égo, il est impératif de travailler le contrôle de soi, pour cela il faut des outils spirituels pour contrer les flèches démoniaques véhiculées à travers les écrans de nos téléviseurs, de nos ordinateurs, tablettes et autres smartphones. Ne parlons même pas de ce que nous servent les rues et lieux de perditions en termes d’empoisonnement des esprits.

Quitte à passer pour des rétrogrades, limitons notre consommation numérique et digitale, parmi les différentes voies qu’utilise satan afin de nous détourner du chemin droit, la prédilection est portée par lui et ses sbires sur l’ouïe et la vue, tout ce qui peut pénétrer de néfaste dans nos cerveaux par ces organes nous est servi à outrance. Aucune possibilité d’y échapper si nous ne faisons pas un effort constant et soutenu pour contrôler nos pulsions, notre consommation et nos fréquentations. La stratégie est simple : commencer par des petits laisser-aller insignifiants (retarder sa prière, remettre à plus tard son apprentissage du Coran, regarder une petite série, etc.), puis le cœur s’accoutumant on augmente petit à petit la dose (comme une drogue en somme), et les petits péchés devenant invisibles, les grands devenant petits, on emprunte la pente abrupte de la déliquescence spirituelle…

Résister seul est difficile, voire impossible pour le commun des mortels, pour cela il est recommandé de trouver un groupe de croyants et de s’attacher à les fréquenter, se renforcer avec eux et renforcer la bâtisse de piété qu’ils construisent. Je ne te dirai pas que tel groupe est meilleur qu’un autre, et dans chacun il y a du bien, tant qu’il s’attache à plaire à Dieu, mais choisis une communauté de croyants dans laquelle ton cœur se sentira apaisé, et qui demeure connecté avec le reste de la grande famille de l’Islam. Tu pourras trouver une oreille attentive durant les périodes de trouble, tu pourras donner du soutien à ceux qui en ont besoin, et par la même occasion tu pourras préserver ton âme de tous les appels de sirènes qui te parviennent jour après jour.

« J’ai regardé tous les amis, et je n’en ai pas trouvé de meilleur que le fait de sauvegarder sa langue. J’ai pensé à tous les vêtements, mais n’en ai pas trouvé de meilleur que la piété. J’ai réfléchi à toutes sortes de bonnes actions, mais n’en ai pas trouvé de meilleure que le bon conseil. J’ai regardé toutes sortes de subsistances, mais n’en ai pas trouvé de meilleure que la patience. » [3].

S’abandonner à Dieu

À ta naissance tu abandonnais tout ton sort à ta mère sans t’en rendre compte, et elle t’a élevé jusqu’à ce que tu aies atteint ta maturité. Sache que Dieu Tout-Puissant est en fait celui qui t’a réellement élevé et qu’il est envers toi plus miséricordieux que celle qui t’a porté dans son ventre et dans son cœur. Si tu t’abandonnes complètement à lui comment crois-tu qu’il te traitera ? Il est Doux et Compatissant avec ceux qui combattent Sa voie, et refusent de reconnaitre Sa grandeur et Son unicité. Que devrait-il en être de ceux qui se prosternent devant Lui matin, midi et soir tout en reconnaissant Son unicité et Sa grandeur ? Sache que la pleine confiance en Dieu et Ses décrets sont le chemin le plus simple et le plus direct pour atteindre le double bonheur d’une vie réussie et d’un paradis sans limite, et de surcroit l’obtention de la Face de Dieu pour toujours. Qui a le Seigneur comme Protecteur ne saurait être atteint par quelque affliction que ce soit, tandis que celui qui récolte Son courroux ne pourrait être secouru.

Les prophètes et messagers, les grands mystiques du passé, les êtres pieux ont réussi car ils ont remis entièrement leur sort entre les mains du Clément, sans tressaillir ni douter un instant. Et grand bien leur en fut fait car nous les gardons en mémoire en les louant tandis qu’ils reposent apaisés auprès de leur Seigneur. Le reste n’est que poudre aux yeux en vérité : l’argent, la famille, les biens, le clan, tous sont voués à disparaitre et il ne subsistera que la Face de Dieu le Sublime, le Magnanime.

Toi qui me lis, médite cette parole profonde de Junayd avant de quitter cette lecture : « Tu ne seras pas réellement un serviteur de Dieu, tant que quelque chose d’autre que Lui t’asservira. Et tu ne parviendras pas à la liberté totalement pure, tant qu’il te restera la moindre chose à réaliser de ta véritable servitude envers Lui. Quand tu seras le serviteur de Lui seul, tu seras libre de tout ce qui n’est pas Lui. »

[1] Sourate 18 (La caverne), verset 28

[2] [Rapporté par At-Tirmidhi].

[3] Calife Omar.

4 Commentaires

  1. Salam alaykoum cher frère c est la une véritable réflexion du coeur. le plus important est de ne se préoccuper que de rechercher la présence de dieu.barak allaou fik.

  2. Salam aleykoum wa rahmatulah wa barakatuh étant en ce moment en prise à une baisse de foi cet article fait du bien barakallah ofik qu’Allah accepte nos prières et nous guide sur le chemin des pieux amin

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.