Préparer nos jeunes aux défis futurs

0
312

Le monde évolue en permanence à une vitesse de plus en plus vertigineuse. Le temps passe et les défis s’accumulent pour les adultes et encore plus pour nos jeunes. Notre devoir est de les armer afin d’évoluer dans un avenir de plus en plus incertain. En tant que croyants, ils seront confrontés à de plus en plus de défiance, ayant face à eux un monde de plus en plus éloigné de la réalité spirituelle. Le matérialisme et sa ruse ont eu raison de la foi biblique qui animait autrefois notre terre, et il s’en prend désormais au bon sens coranique afin d’en éloigner les cœurs tendres en pleine croissance.

En tant que parents, frères, tantes, éducateurs et éducatrices nous nous devons d’être un rempart face à cette avidité possessive d’une société vide de sens. Nous sommes passés par nos propres combats, d’autres défis nous attendent, mais ce qu’il y a de plus à craindre est ce qui attend nos jeunes innocents. Quels sont ces dangers à braver et comment apporter une solution qui permettra aux futures générations de résister face aux remous de la vie ?

Répondre par le bel agir

Il n’est pas facile de s’entendre critiquer en permanence sans cultiver un rejet de celui qui porte la critique. Se crée alors  une opposition à toutes les valeurs de « l’autre », voire à une envie de le combattre lui et tout ce qu’il représente. C’est un jeu dangereux, que le malin exacerbe afin d’empêcher la rencontre des valeurs et des cœurs, « diviser pour régner » n’a jamais eu autant de sens qu’à notre époque. Nos cadets grandissent avec ce sentiment, ne supportant plus l’injustice qui leur est faite ainsi qu’à leurs semblables partout dans le monde. Pourtant ce clivage est mortifère, alimentant un pseudo « choc des civilisations », une opposition fictive des cultures et des valeurs, allant parfois jusqu’à la confrontation.

En vérité, beaucoup de choses nous relient en tant que fils et filles d’un même père, tous descendants d’Adam, et si nous mettions de côté nos différences irréconciliables pour nous concentrer sur le projet commun, nous n’aurions plus jamais besoin de nous invectiver. Mais c’est à nous de faire le pas, et de l’enseigner à nos jeunes. Pourquoi me direz-vous ? Si je ne devais citer qu’une seule raison ce serait celle-ci : nous sommes dépositaires, en l’absence de nouvel envoyé de Dieu, de la Parole de vérité émanant du Créateur. Parole Sacrée que nous devons diffuser aux peuples, nous n’avons donc pas vocation à être belliqueux si nous voulons transmettre une parole de Paix. Inculquons dès l’enfance à notre descendance à véhiculer avec patience et dignité le bel agir, le comportement imanique et la parole douce et agréable.

Préparer une jeunesse éclairée

Je me permets de m’adresser directement à toi jeune fille, jeune homme, je t’interpelle afin de te pousser à ouvrir les yeux dès à présent, dans ta période féconde. Ne prends pas exemple pour forger ta vie, sur tel ou tel artiste, sur cet homme d’affaire qui semble tout conquérir, ou cette femme politique qui jouit d’une certaine notoriété. Toutes ces fausses étoiles ne construisent leur demeure que sur du sable, à la moindre marée tout s’écroulera autour d’eux. Le clinquant du miroir aux alouettes est voué à disparaitre dans les ténèbres du faux semblant de cette demeure éphémère qui nous abrite tous. Je te parlais d’exemple à prendre, à suivre, je n’en citerai qu’un seul : notre illustre ancêtre Saladin. Un siècle d’éducation de la jeunesse a pu rendre possible l’émergence d’un être d’une bonté incomparable, d’une force de conviction grandiose, qui rassembla une nation divisée, libéra une terre plusieurs fois sacrée, et fit preuve de magnanimité envers des ennemis jusque là mortels.

Je ne me perdrai pas en palabres autour de ses fastes, les livres d’histoires des partisans de ce grand homme comme de ceux qui n’ont pas d’amour particulier pour ses exploits parlent déjà pour lui, je t’invite à étudier un tant soit peu sa vie. Abreuve-toi des valeurs morales de notre belle religion et inspire-toi des grands de notre histoire commune, ne te contente pas des vacuités que te proposent les écrans et les mauvaises fréquentations. Prends de l’avance afin de devenir une personne de valeur, en espérant la récompense de la vie dernière. Découvre tes talents et exprime-les, nourris-toi des autres et nourris-les en retour. Il n’y a pire destin que de gâcher sa jeunesse et se retrouver à un âge mûr sans avoir accompli quelque chose de valable pour son devenir.

Que vas-tu laisser comme trace ?

Dis-toi que les hommes et femmes qui ont laissé leur trace éternellement gravée dans l’histoire humaine, ont commencé à agir étant jeunes pour la plupart. Il y a une fougue et une énergie dans cette période de la vie qui peut devenir un carburant pour le reste de son existence. Il est certes du devoir des éducateurs de nous inculquer l’envie de bien faire et de nous inciter à agir en bien. Mais personne n’agira à ta place si tu ne prends pas ton destin en main. Fais en sorte de laisser quelque chose d’utile aux autres, par une accumulation des belles intentions et d’actions, en plaçant ta confiance sans cesse renouvelée en Dieu. Apprends en permanence, teste, échoue et recommence, supporte les défauts des autres et donne le meilleur de toi-même. Chemine sans cesse sur la voie de la droiture, accompagné de tes sœurs et frères de cœur. Et lorsque tu te retourneras sur le travail accompli, tu pourras rejoindre, satisfait, Celui qui t’a créé…

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.