Dire la vérité

Que la paix soit sur toi qui es en quête de vérité. Nous traversons une époque étrange, quelque chose d’inédit se déroule sous nos yeux. Nous sentons dans l’air une odeur fade et un goût amer nous envahit progressivement. Ce goût, cette odeur sont ceux du mensonge qui émane de tous côtés.

Le prophète (paix et salut de Dieu sur lui) nous avait prévenus qu’une telle époque arrivera : « […] Des prédicateurs mensongers feront leur apparition en donnant raison aux pires éléments de ma communauté […] », [1]. Et il nous a également été rapporté qu’il arriverait un temps où «… le mensonge se répandra, les étoiles filantes apparaîtront, la femme épaulera son époux dans son commerce, et le marché connaîtra la récession… » [2].

Or il est de notoriété que le fait d’être sincère et dire la vérité fait partie des affluents de la foi. Il est devenu âprement difficile de rester sur le chemin de la vérité, avec tout ce qui nous harcèle en termes de contraintes et d’épreuves, mais la résistance est obligatoire si l’on veut voir advenir le salut de notre âme. Effectivement, Dieu nous dit dans le Saint-Coran : « Ô vous qui croyez ! Craignez Dieu et soyez avec les véridiques », [3]. Et le prophète nous prévient de ne pas dévier du chemin de la vérité : « Soyez véridiques car la véracité est avec la piété et elles sont dans le paradis et prenez garde au mensonge car il est avec la perversité et ils sont dans le feu », [4].

Que ce soient les discours des dirigeants de ce monde, celui des médias qui nous servent la soupe de l’information, ou les experts en tout genre qui viennent valider, de façon ecclésiastique, la parole officielle. Tout semble devenu un enfumage constant qui nous pousse à nous rendormir et à ne plus réfléchir, alors qu’il est devenu urgent d’élever la voix pour dire stop à tous ces mensonges. Cette illusion a commencé depuis fort longtemps certes, mais elle a pris un grand tournant depuis une vingtaine d’années avec le fameux « nine-eleven ». Depuis, on a vu défiler toutes sortes de propagandes autour des « armes de destruction massive », de « l’installation de la démocratie » en Libye ou en Syrie, et toute la gestion des attentats, des affaires de voile, des crises sanitaires et autres manipulations en tout genre.

Nous sommes en plein scénario hollywoodien qui anime toutes sortes d’illusions devant nos yeux ébahis, nous tétanisant à chaque instant. Et pendant ce temps on dépossède 90% des humains de tout ce qu’ils possèdent, et on restreint de plus en plus leur liberté, au profit d’une poignée de personnes qui n’ont plus besoin de rien.

Mais veux-tu que je te dise ? Face à la vérité, le mensonge ne peut en aucun cas résister ! Et c’est une promesse divine, et tu sais bien qu’Il est Le Tout-Puissant, Le Sage, « Et dis : La vérité a prévalu et le mensonge a disparu ; le mensonge disparaîtra inévitablement », [5].

Les peuples se réveillent et se rebellent, ne sens-tu pas poindre la défiance un peu partout, chez tous les êtres doués de raison ? Il y a de plus en plus d’objecteurs, de personnes qui disent « Non ! », de « complotistes », même parmi les sommités et les gens de notoriété. C’est simple, dès qu’on conteste ou qu’on interroge la moindre version officielle, les foudres s’abattent sur nous, nous sommes voués aux gémonies et catalogués parmi les pestiférés. Même quand la question est légitime. Pourtant ça n’empêche pas les contestataires de devenir pléthore, ni les scandales de s’accumuler. Scandales financiers, scandales sanitaires, scandales de guerre… Et la méfiance de contaminer de plus en plus de monde. On se rend compte que même dans les pays dits démocratiques, les gens ne sont pas libres, simplement leurs cages sont dorées et le mensonge mieux élaboré. Et dire la vérité est aussi dangereux, voire plus encore que dans les pays où le diktat règne. Car chez les despotes la mesure est claire, tu n’as pas le droit de dire la vérité, et elle est évidente, alors que dans les « démocraties », la chose est plus vicieuse, plus sournoise, tu es discrédité, harcelé jusqu’à ce que tu disparaisses, et si tu te plains on te fait passer pour un fou.

Mais ça c’était avant, car la vérité se manifeste de plus en plus et rien ne pourra lui résister. Encore une promesse divine sur le point de s’accomplir : « Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière de Dieu (Sa vérité), alors que Dieu ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu’en aient les négateurs », [6].

Réjouis-toi donc ma sœur, mon frère, toi qui arpentes les chemins de la vérité, et annonces la bonne nouvelle à tes proches : quoi que tu vois, quoi qu’il se passe, si tu t’accroches à la corde divine et que tu résistes, soit par les actes, soit par les mots, sinon par le cœur (et ceci est le plus bas degré de la foi), [7], tu seras très certainement parmi les vainqueurs. Tu seras parmi ceux qui verront la vérité s’installer et qui rencontreront leur seigneur satisfaits et agréés, comme nous l’a promis Dieu dans Son saint livre : « Ô toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée ; entre donc parmi Mes serviteurs, et entre dans Mon Paradis », [8].

Apaise-toi donc et tiens fermement sans vaciller, il ne peut rien t’arriver qui ne te soit prescrit et qui ne soit pour ton bien en tant que croyant, seuls le désespoir et l’abandon peuvent te faire perdre le bénéfice de ces épreuves.

Et quoi qu’il en soit reste parmi les sincères et les véridiques, car le goût de la vérité est bien plus délectable que celui du mensonge, et ceci quel qu’en soit le prix, céder aux sirènes des mensonges peut avoir des conséquences très lourdes sur ta vie ici-bas comme pour la vie dernière !

[1] Al Tabarani

[2] Ibn Mardawhi

[3] S. 9-Le repentir, V. 119

[4] Ibn Hibban

[5] S. 17-Le voyage nocturne, V. 81

[6] S. 9-Le repentir, V. 32

[7] Muslim

[8] S 89-L’aube naissante, V. 27-30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page