Croire en la vie dernière

0
187

Que la paix soit sur toi mon frère, ma sœur, la paix et la bénédiction de Dieu. Je t’invite à nouveau à la table du Seigneur dans le jardin des affluents de la foi. Viens abreuver ton cœur de la lumière divine et prophétique, afin de renforcer ta foi et maitriser ton égo, et de surcroit éloigner le démon de ta vie le plus possible. Tu ne seras sous réelle protection qu’entre les mains de Dieu. Aujourd’hui je te propose de te souvenir de la vie dernière, cette vie éternelle qui attendra chacun de nous, soit dans la félicité totale, sinon dans l’opprobre continu.

Un devenir laissé de côté

La vie dernière est devenue quelque chose de bien étrange aux yeux des hommes. Bien que les religions précédant l’islam aient beaucoup insisté sur cette période cruciale du devenir de l’Homme, aujourd’hui peu des croyants de ces dites religions y attachent une réelle importance. Comment peut-on donner si peu de poids à cette phase cruciale du devenir de l’homme, tout en se prétendant serviteur de Dieu ? Ce fléau de l’oubli, cet attachement à la vie basse ne touchent pas que les autres, ils sont également bien présents dans le cœur de bien des musulmans. Comme les autres, ils courent après la vie, alors que celle-ci leur échappe petit à petit. Comme les autres, ils restent insouciants au rappel du Divin et de la demeure éternelle. Comme les autres, ils croient devoir amasser des biens et des propriétés sans cesse, pensant pouvoir vivre éternellement une vie traitresse et trompeuse.

Une promesse divine

Le Coran et la tradition prophétique regorgent de descriptions des délices ou des sévices qui attendent les humains dans la vie dernière, selon qu’ils aient été parmi ceux qui se sont élevés ou ceux qui furent avilis. Juge plutôt ce qui t’attend si tu fais partie des élus ma sœur, mon frère :

« Quant à ceux qui ont la foi et qui accomplissent de bonnes œuvres, Nous les ferons entrer dans des jardins baignés d’eaux vives, où ils demeureront éternellement, en vertu d’une promesse solennelle du Seigneur. Et quelle promesse est plus digne d’être crue que Celle du Seigneur ? », [1].

 « Voici la description du Paradis qui a été promis aux pieux : il y aura là des ruisseaux d´une eau jamais malodorante, et des ruisseaux d´un lait au goût inaltérable, et des ruisseaux d´un vin délicieux à boire, ainsi que des ruisseaux d´un miel purifié. Et il y a là, pour eux, des fruits de toutes sortes, ainsi qu´un pardon de la part de leur Seigneur », [2].

« J’ai préparé pour Mes serviteurs vertueux ce qu’aucun œil n’a jamais vu, ni aucune oreille n’a jamais entendu, ni qu’aucune personne ne peut concevoir », [3].

Par opposition, ceux qui se mettaient en travers du message Divin, étaient injustes et ingrats envers leur Seigneur, Dieu leur promet une sentence peu enviable :

 « Votre salut ne dépend ni de vos souhaits ni des souhaits des gens des Écritures ! Quiconque fait du mal aura à en répondre et ne trouvera personne, en dehors de Dieu, pour le protéger ou le secourir », [4].

Et quel châtiment attend ceux-là ?

« Nous avons préparé pour les injustes un feu dont la chaleur intense les cernera de toutes parts… », [5].

D’après Abou Hourayrah (que Dieu l’agrée), le Prophète (paix et salut de Dieu sur lui) a dit :
« Mille années furent allumées sur le feu de l’enfer jusqu’à ce qu’il eût rougi, ensuite mille années furent allumées sur lui jusqu’à ce qu’il blanchisse, puis mille années jusqu’à ce qu’il noircisse ; il est donc noir obscur. », 
[6].

Vérité ou illusion ?

Dans un monde matériel dominé par la science et la raison, où tout est fait pour plonger les gens dans l’insouciance, même les musulmans, ne vous en déplaise, la vie dernière, le paradis et l’enfer sont comme de vieilles chimères d’un autre temps. Ne te laisse pas berner toi qui aspires à la Face de ton Seigneur, ce sera une vie aussi vraie que celle que tu vis en ce moment, et même bien plus réelle, car le voile de l’incertitude sera définitivement levé ! Réaffirmons tous ensemble notre foi absolue en cette vie éternelle que Dieu promet à tout un chacun. Ayons foi en la vie dernière et partageons cette foi avec tous ceux qui cherchent la vérité. Car notre salut, notre réussite dans ce devenir certain, dépendent totalement de nos croyances dans cette vie éphémère, ainsi que de nos actions. Les ennemis de Dieu, le diable et ses acolytes, n’auront de cesse de nous en détourner, alors qu’eux-mêmes savent que c’est la toute vérité.

Quitte cette insouciance bercée d’illusions qui te pousse à toujours plus de plaisirs et de désirs. Restreins cette âme bestiale et passive qui t’entraine à ta perte, éduque-la sur le chemin droit, elle t’en remerciera une fois sauvée, satisfaite et agréée par son Créateur, dans une vie éternelle de plaisir et de satisfaction.

« Ô toi, âme apaisée,

Retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée ;

Entre donc parmi Mes serviteurs,

Et entre dans Mon Paradis » [7].

[1] Sourate 4 – Les Femmes, verset 122.

[2] Coran 47 – Muhammad, verset 15.

[3] Bukhari, Mouslim.

[4] Sourate 4 – Les Femmes, verset 123.

[5] S18 – La Caverne, verset 29.

[6] At-Tirmidhi

[7] Sourate 89 – L’Aube, verset 27 à 30

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.