Aimer Dieu et son Prophète

1
1047

Être un allié de Dieu, un allié fidèle qu’il choisit, lui le Sublime et le Puissant par excellence, devenir un intime du Magnanime et ne plus craindre que lui, ne plus espérer qu’en lui. Se lever confiant et se coucher apaisé, c’est le désir le plus cher du muslim aspirant mumine, aspirant muhsin. C’est mon désir et je crois le tien, toi qui me lis. Mais on n’obtient rien sans rien, pour y parvenir, pour grimper les échelons et gravir la pente, il te faut redoubler d’efforts chaque jour, accomplir ton devoir et surenchérir dans les actes, car le but est sublime et la récompense très précieuse.

Chaque acte d’amour te rapproche de celui que tu aimes, qui prétends-tu aimer plus que ton Créateur, dis-moi ? Ce chemin si tu le suis te fera parvenir à coup sûr à la toute proximité du Divin, te fera goûter aux délices de sa présence et t’inondera de douceur et de lumière, te faisant oublier ta condition et te menant tout droit vers la félicité. N’est-ce pas là ton désir le plus cher ? Il est le mien pour sûr. Néanmoins, il n’y a pas deux moyens d’y arriver, il n’y a qu’un sentier déjà emprunté, un chemin distinct et bien jalonné, une route tracée par un être bien supérieur à toi, à moi et à toute autre créature : la voie du prophète bien guidé (pbsl). Ne prétends donc pas aimer Dieu sans coller tes pas à ceux de celui qu’il nous a choisi comme guide ultime, à qui le poids de la révélation la plus illustre fut donnée ! Mais dis-moi, en faisant cela ne cherche tu pas, tout comme moi à goûter à la douceur de la foi sublime, celle qui fera de toi cet allié du seul vrai Dieu ? Si c’est ce que tu recherches, retrousse tes manches et invoque ton Créateur de façon abondante pour t’ouvrir les voies du succès !

Prologue : quel est ton but ?

Quel but plus ultime, quelle aspiration plus haute, quel objectif plus illustre que la quête de l’Amour de notre créateur et concepteur ? Imagine l’état de ton cœur et de ton être lorsque tu ressens ce sentiment envers la personne qui t’as mis au monde ou celle qui partage ta vie. Ne te sens tu pas transporté, capable d’atteindre des sommets afin d’alimenter et de préserver cet amour ? Qu’en est-il donc du sentiment que tu devrais éprouver envers celui qui t’a sorti du néant, t’a offert la vue, l’ouïe, la vie ? Celui qui est plus miséricordieux envers ses créatures que leurs propres génitrices ?

Viens donc et explorons ensemble ce sentiment indispensable à la foi qu’est l’Amour de Dieu et de son prophète.

Acte 1 : être un allié de Dieu.

Le fameux Hadith qodsi nous informe de l’amour et de la proximité de Dieu pour ses alliés. Quoi de plus apaisant et sécurisant que de savoir que tu peux atteindre ce niveau où Dieu devient ton protecteur, ton défenseur ultime, et où chacun de tes actes est guidé par sa volonté, où tu deviens l’outil de l’accomplissement de ses décrets. Tes actes sont initiés par sa lumière, ta vie devient lumière et tu retournes à lui entouré de sa lumière. Que peut-il t’arriver de néfaste dans cet état ? A Dieu toute la gloire et la puissance, il est parfait dans sa législation, parfait dans sa stratégie et sa planification, parfait dans l’accomplissement de chacun de ses actes. Qui peut lui disputer quoi que ce soit ? Ainsi s’il te prend sous son aile, tu as la victoire et le succès sans négociation !

Acte 2 : accomplir son devoir.

Mais pour mériter cette protection et ce rapprochement, encore faudrait-il agir. Car comme dit l’adage « il n’y a pas d’amour véritable sans preuves d’amour », et ici nous parlons de l’Amour ultime, celui du Tout-Miséricordieux, du Très-Miséricordieux. Et quelle plus belle preuve que d’accomplir ce que Dieu nous ordonne et d’y ajouter tant d’actes surérogatoires, comme tant d’actes qui nous rapprocheront de l’être aimé ? Nous ennoblir par ce que Dieu aime, ne fera que nous élever vers le but ultime : le visage du Tout-Puissant. Et par ces petits pas qui sont à l’homme seul indispensables, voici que Celui qui se suffit à lui-même se précipite vers son serviteur à toute allure !

Acte 3 : proximité divine.

Lumière sur lumière, Dieu guide vers sa lumière qui il veut. Ferme les yeux un instant, et projette toi au voisinage de ce qui pourrait te rendre le plus heureux possible. Ressens douceur, calme, quiétude et bonheur, puis ouvre les yeux et te voilà transcendé de toute part par cette source de lumière ineffable ! La vie peut s’arrêter dans cet état, plus rien ne pourra troubler cette sérénité que tu as atteinte. Ce que tu as pu imaginer l’espace d’un moment est très loin de la réalité de la proximité du Tout-Doux, du Grand-Compatissant. Ce sont les fruits récoltés par les élus de Dieu, ceux qui l’aiment, qu’il aime et qui se rapprochent de lui par ce qu’il aime et s’éloignent de ce qu’il abhorre. Ceux qui recherchent la présence des gens de bien et réprouvent celle des gens du mal. O Dieu accepte nous dans ton giron malgré la petitesse de notre existence et la grandeur de nos fautes !

Acte 4 : marcher sur les pas du prophète.

Point d’amour du divin sans amour de sa plus noble créature, et point d’amour du Grand Prophète sans suivi scrupuleux de ses actes ! Un plan de bonne conduite simple et détaillé nous est donné à travers la vie du prophète Mohamed (prière et salut de Dieu sur lui), nous avons les questions et les réponses au bonheur absolu par ce biais. Avons-nous le moindre prétexte pour ne pas décrocher le fameux sésame ?! Que non ! Personne ne pourra dire : « je ne savais pas ! ». Ainsi donc prends le meilleur des exemples, qui te fera aimer la créature, et en retour tu récolteras l’amour du créateur. Nous avons tous en mémoire la réussite de ses compagnons, ceux qui ont calqué ses actes jusqu’à marcher sur chacun de ses pas : leur mémoire sera préservée jusqu’à la fin des temps, et ils auront obtenu les deux victoires. Au prophète (pbsl) ceux-là étaient ses compagnons, il nous a décrits comme ses frères… Le chemin est tracé, à nous de l’emprunter…

Acte 5 : la douceur de la foi.

Quel est le fruit réservé aux élus de Dieu, qui accomplissent leur devoir afin de récolter la proximité de Dieu, tout en imitant avec ferveur le modèle du prophète bien guidé (pbsl) ? La douceur de la foi, cette foi inébranlable qui préserve nos corps et nos âmes des turbulences de l’ici-bas et des souffrances de l’au-delà. Cette foi qui dispense de toute autre chose, qui nous rend confiants en notre Créateur, tout en nous poussant à l’action dans son sentier. Le sommeil devient superflu et le cœur reste en éveil, relié en permanence à celui qui ne dort jamais. Ce stade ultime où l’on adore Dieu comme si nous le voyions, lui sous l’œil de qui nous sommes en permanence. Un fruit certainement sublime, avant le fruit de la vraie vie, un délice que nul œil n’a encore vu et que nulle bouche n’a encore goûté, et bien plus encore… Seigneur Dieu réserve nous la plus belle part ici-bas et une part meilleure encore lorsque nous verrons ta face !

Épilogue

Du néant nous fûmes tous tirés

L’entendement nous fut donné

Ta grandeur, nul ne l’a contestée

Puis la mémoire nous fut retirée

Pourtant partout ta vérité éclate

Étalée dans cet univers si vaste

Comment ne pas la reconnaitre

Et t’accepter comme seul maitre

T’obéir et t’aimer voilà le vrai chemin

Et suivre le prophète, ô grand souverain

 

 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.