Reprise alimentaire après un mois de jeûne

La durée de tout jeûne qu’il soit court, moyen ou long et celle de la reprise alimentaire doivent être toujours décidées au préalable : notre organisme tout entier saura alors, par l’entremise de notre psychisme, le temps d’épuration et de rénovation qui lui est imparti et mobilisera, distribuera ses forces en conséquence.

Ce jeûne de 30 jours aura été l’occasion de placer tout notre organisme au repos, une occasion exceptionnelle a été offerte à notre système digestif, une absence de travail d’environ 18 heures par jour.

Cela aura été une possibilité pour notre corps de faire le ménage. Ce mois aura été pour nous l’occasion d’expérimenter « un esprit sain dans un corps sain » pour celles et ceux qui auront pu appliquer ces quelques conseils simples que nous avons essayé de vous faire partager.

Le jeûne terminé, afin de préserver cet état spirituel élevé dans lequel l’alimentation joue un rôle primordial pour cet équilibre, on devra redonner à notre corps des nutriments qui continueront l’action éliminatrice et régénératrice provoquée par le jeûne bien mené, des nutriments de digestion et d’assimilations aisées.

Cellulose, lipides, protides, glucides seront des sources d’énergie qu’il ne faudra aborder que peu.

La reprise alimentaire sera d’autant plus douce que le jeûne lui-même aura été intelligemment accompli.

La question que l’on se pose alors, au bout de combien de temps devra s’effectuer cette reprise ?

Normalement entre 10 et 20 jours. Et l’on comprend la sagesse divine qui par le biais de notre noble Prophète Mohamed, paix et salut sur lui, nous exhortant le jeune de 6 jours après un mois aussi exceptionnel. Une façon de préserver ce capital spirituel élevé que chacun d’entre nous aura vécu. 6 jours effectués de façon consécutive ou étalée sur un mois permettra de préparer la reprise alimentaire avec sagesse.

Si la durée de la reprise est trop courte, il n’est pas rare de voir le jeûneur recouvrer son poids initial en quelques jours (si ce poids, bien sûr était idéal) et cette escalade est évidemment trop prompte. Quant aux personnes fortes, elles peuvent aisément en ce cas retomber dans leurs anciens travers et retrouver assez rapidement leur poids de départ bien loin, lui, d’être idéal !

Ceci étant précisé voici quelques conseils :

Les premiers repas seront composés de soupe aux légumes sans protéines animales pendant quelques jours, suivis de fruits de saisons.

Il est bien entendu, comme nous l’avons précisé dans nos précédentes vidéos à plusieurs reprises, que les liquides et solides devront être longuement mastiqués.

En deuxième partie on introduira lentement les aliments protéinés (fromages frais ou blanc, champignon, soja, levure…)

Viendront lentement et petitement les hydrates de carbones (céréales, miel, racines, légumineux), les lipides (huiles végétales), les fruits secs oléagineux (noisettes, amandes, noix).

Durant cette reprise, effectuée en douceur, on verra apparaitre  des « envies » dont il  vaudra mieux ne  pas tenir compte car elles sont le plus souvent causées par des besoins psychiques issus de mauvaises habitudes anciennes, que par les instincts retrouvés de juste nécessité.

Cette discipline acquise pendant ce jeûne long, créatif et profondément spirituel, continuera d’être pratiquée afin de faciliter de concert cette reprise alimentaire.

Comme je le précisais au début, alimentation et spiritualité sont indissociables.

Ce jeûne qui nous aura permis d’atteindre un niveau spirituel élevé, nous aura permis un changement complet dans notre manière de voir, de penser, d’être et que l’on est peut-être amené à transformer peu à peu ou promptement, partiellement ou totalement, sa propre vie.

« Notre salut, le seul aujourd’hui, est le refuge que propose notre âme qui s’améliore ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page