Mincir en toute sérénité (1/2)

Avant toute chose, mettons les choses au clair, si vous avez l’espoir de mincir sans rien changer à vos habitudes alimentaires et espérez avoir la méthode miracle pour perdre du poids en quelques jours, sans risque pour votre santé, vous êtes alors hélas comme ces buveurs qui se jurent tous les matins que c’est le dernier verre, ou comme ces fumeurs se promettant le soir, avant de s’endormir, qu’ils viennent de fumer leur dernière cigarette. Victimes d’eux-mêmes, ils ont dans les deux cas peur d’abandonner des habitudes dont le danger leur apparait moins important que l’espoir d’y trouver un réconfort.

 

Il vous suffira d’avoir confiance en vous et mettre en place, dans le temps, ces quelques conseils qui vous seront fort utiles dans votre quotidien, vous serez surpris de voir les résultats, tous ces conseils deviendront très vite pour vous naturels et vous donneront l’impression d’avoir, toute votre vie, mangé ainsi.

Cela vous permettra de parvenir à un équilibre alimentaire aussi satisfaisant pour votre santé que pour votre moral, sans pour cela vous obliger à passer par des préliminaires de frustration et de faim.

Apprendre à changer des habitudes bien ancrées n’est pas toujours facile, et la route vers la minceur est semée d’embûches et les méthodes rapides cachent très souvent des problèmes de santé sur du long terme.

Toute carence entraîne un déséquilibre obligeant le corps à puiser dans ses réserves. Plus la diète sera sévère, plus la carence sera prononcée, donc plus vite on maigrira sans laisser à l’organisme le temps de stabiliser ses métabolismes. D’où un effet pervers de fatigue permanente allant jusqu’à la dépression si l’on a vraiment exagéré les privations.

C’est pourquoi, dans les ouvrages prétendant vous faire maigrir à volonté, en trichant avec votre alimentation, on prend bien soin de vous avertir que vous ne devez pas dépasser dix jours ce martyr… Ou alors, on vous conseillera fortement de vous gaver de vitamines en même temps qu’on vous nourrit de sachets ou de boîtes dont il vaut mieux ignorer la nature du contenu.

La dépression entraînée par certains régimes est bien réelle et de cause organique. Le phénomène est simple, toute technique consistant à supprimer les corps gras de l’alimentation obligera l’organisme à rechercher partout ce gras dans ses propres cellules. C’est d’ailleurs le but recherché de l’opération… mais on va déclencher une recherche de gras là où il y a en a le plus : dans le cerveau, au niveau des gaines de myéline entourant les neurones ! On comprendra pourquoi ce genre de fantaisie peut provoquer des catastrophes.

Restons simple !

La meilleure méthode est de manger pratiquement tout. Mais pas n’importe comment et pas n’importe quand. C’est là le grand secret du vrai régime minceur préservant sa santé et son moral.

Nous n’allons pas entrer dans le détail ici, nous y consacrerons un article à part. Mais pour illustrer notre propos voici ce que nous ont transmis deux éminents savants il y a déjà quelques siècles :

Avicenne, médecin, savant et homme politique de l’ancienne Perse a dit : « Apporter au corps une quantité d’aliments suffisante et variée, qui suppose un choix judicieux à la fois selon la nature de l’aliment (viandes, légumes, fruits, céréales, épices, boissons) et selon le tempérament de l’individu, son âge, les conditions de vie, de climat, de travail… »

Ou encore : « Ne pas surcharger l’organisme par des repas riches et répétés : manger quand on a faim …éviter d’absorber une trop grande quantité d’aliments… Les excès alimentaires peuvent conduire à la mort. Combien d’hommes se sont remplis à l’excès et en sont morts par « étouffement ». Le pire est de prendre un deuxième repas alors que le premier n’est pas digéré… Il faut se lever de table avec un reste d’envie… »

L’imam As-Suyuti, grand savant encyclopédique du XVème siècle a dit aussi : « Sachez que prendre de la nourriture lorsqu’il en est besoin, est le moyen de conserver la santé. Il y a besoin de prendre de la nourriture lorsque le sens de l’odorat commence à percevoir plus facilement les odeurs. »

Horloge biologique et alimentation

La notion de chronobiologie se réfère aux sécrétions enzymatiques et hormonales de l’organisme humain dont les variations ou les apparitions sont inéluctablement réglées par des stimuli horaires d’activités, de lumière ou de nuit ou de sommeil, de froid ou de chaud, de faim ou de satiété.

La science a donc déterminé avec précision certains stimuli chez l’être humain : lever du soleil, coucher du soleil, fatigue, soif, faim et la mise en route ou la fin d’activité des organes digestifs.

À chaque stimulation correspond le déclenchement de sécrétions enzymatiques en parfaite harmonie avec les besoins énergétiques de l’être humain, correspondant eux-mêmes aux besoins de fonctionnement de l’organisme.

Ce qu’il faut retenir :

Le matin

  • Nous avons une forte sécrétion de lipases afin de métaboliser les graisses qui seront utilisées pendant la période de sommeil pour la fabrication des parois cellulaires.
  • Sécrétion des protéases pour métaboliser les protéines permettant, pendant le sommeil, le processus de fabrication des contenus cellulaires.
  • Les deux sécrétions précédentes sont précédées par la sécrétion d’insuline qui permet, à la fin du sommeil, la mise en route de l’utilisation des sucres lents afin d’assurer progressivement les transferts et, surtout, permettre dès le réveil l’apport d’énergie nécessaire au travail de tous les organes en activité.

Au déjeuner

  • Sécrétion des protéases et des amylases

L’après-midi

  • Apparition d’un pic insulinique permettant l’utilisation des sucres rapides et semi rapides pour éviter le déstockage des protéines et compenser la fatigue liée au fonctionnement des organes.

Au dîner

  • Nous n’avons pratiquement plus de sécrétions digestives, ce qui ralentit considérablement l’assimilation des aliments. C’est pour cela que nous conseillons toujours un repas léger le soir !

Nous reviendrons très prochainement dans le détail, dans un autre article, sur les horloges biologiques et ses influences sur notre quotidien et notre alimentation.


Un commentaire

  1. Salem super intéressant tout comme l’article sur les aliments pour rester zen… Très instructif, j’essaie justement de perdre du poids et c’est pas facile !!!!! Justement il existe des tisanes qui aide a digérer est-ce bon ou pas ? Barakallahoufik …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page