Mincir en toute sérénité (2/2)

« Inutile de vous arrêter de manger du jour au lendemain ou de sauter des repas. C’est une restriction calorique trop forte qui est souvent à l’origine de la frustration et de l’échec. »

 

Les 4 gestes incontournables

1. Une bonne hygiène de vie au quotidien :

  • Se fixer un objectif de perte de poids raisonnable : N’essayez pas de perdre trop et trop vite. Vous risquez de reprendre tous vos kilos perdus dès l’arrêt du régime car plus la perte est rapide, plus les kilos reviennent vite. Donc fixez-vous un objectif raisonnable, que vous pourrez atteindre et qui ne vous démotivera pas pour la suite.
  • Ne pas se priver de nourriture si votre organisme en a besoin : Inutile de vous arrêter de manger du jour au lendemain ou de sauter des repas. C’est une restriction calorique trop forte qui est souvent à l’origine de la frustration et de l’échec. Vous risquez alors de craquer rapidement et votre organisme stockera d’autant plus vite pour affronter la prochaine privation.
  • Ne pas culpabiliser au moindre écart : Apprenez à gérer les écarts, voire à les anticiper. Si vous avez mangé un repas copieux le midi, ne dramatisez pas et compensez le soir en mangeant plus léger.
  • Réapprenez à manger lentement : Il est nécessaire de prendre le temps de savourer chaque bouchée et de faire des pauses entre les plats afin que votre organisme vous dise qu’il est rassasié. Vous verrez que c’est un moyen idéal de diminuer sa prise de calories sans s’en rendre compte.
  • Oubliez la balance et passez au mètre ruban : Le but n’est pas de mincir pour mincir mais de retrouver une silhouette harmonieuse. Or, comme le muscle pèse 3 fois plus lourdes que la graisse, on peut mincir de 5 cm sans perdre 1 kilo sur la balance. D’où l’intérêt du mètre ruban.

2. Une alimentation variée et équilibrée :

  • Mangez des fruits et légumes : Apprenez à être rassasié avec des aliments à faible densité calorique, c’est-à-dire des aliments qui vous remplissent l’estomac sans vous apporter trop d’énergie. De plus, les fruits et légumes sont d’excellents pourvoyeurs de micronutriments (vitamines, minéraux…). Les déficits en micronutriments, liés à une alimentation peu diversifiée et/ou à une mauvaise assimilation, ralentissent toutes les réactions de l’organisme : il se met alors en mode « économie », en dépensant un minimum d’énergie et en stockant les moindres excès.
  • Ne supprimez pas le sucre ou les graisses de vos repas : Ne diabolisez pas inutilement les glucides et les lipides, ils sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme et à une alimentation équilibrée. Un régime où l’on se prive de tout est le meilleur moyen de craquer et donc de ruiner tous vos efforts. En revanche, il est important de savoir choisir les bonnes graisses comme les acides gras essentiels (oméga 3 notamment). Alors accordez-vous de temps en temps un petit plaisir, de manière ponctuelle et en quantité raisonnable.

3. Une activité physique régulière :

Un peu d’exercice physique est indispensable pour mincir sans regrossir. De nombreuses études l’ont montré. L’idéal est de garder vos bonnes habitudes sportives après la fin du régime.

4. Une complémentation adaptée à votre situation

Peut vous aider à accompagner un régime en douceur. Il est conseillé d’envisager des compléments drainants pour vous aider à éliminer les toxines ainsi que des suppléments vitaminiques pour vous aider à maintenir votre forme physique.

Quelques exemples : artichaut, radis noir et romain ; cette synergie améliore le transit et facilite la détoxication hépatique.

Conclusion

Pour terminer voici quelques règles que j’enseigne aux enfants et qu’il serait utile, nous, adulte d’appliquer :

  1. Manger assis à table
  2. Manger avec plaisir dans le calme et la convivialité.
  3. Manger lentement, bien mâcher les aliments.
  4. Respecter les rythmes alimentaires, ne pas sauter de repas.
  5. Consommer chaque jour une ration de féculent, de pain, de produit riche en protéines (viandes etc…), et plusieurs rations de fruits et légumes (5 fruits et légumes par jour).
  6. Limiter la consommation des aliments riches en sucre et en graisse
  7. Éviter les boissons sucrées pendant les repas, préférer l’eau (Mont-roucous ou Rosé de la reine)
  8. Ne pas manger devant la télévision.
  9. Ne pas faire de régime, mais manger de tout et de façon équilibré en respectant nos horloges biologiques.
  10. Ne pas manger sans faim.
  11. Ne pas grignoter.

 

Un commentaire

  1. Assalam alaikoum

    je voudrais avoir un conseil: il m’arrive de ne pas avoir faim aux heures de repas et de manger parce qu »il faut manger à midi (surtout) et la 10ème recommandation est de « ne pas manger sans faim ». Comment gérer parce que je peux ne pas avoir faim aux heures de repas mais en dehors?
    Deuxième souci: mon médecin me recommande de manger entre les repas ( des fruits ou autre) parce justement manger seulement aux heures de repas me donne des malaises.

    BarakAllah fik

    Salam alaikoum

  2. Assalam Alaykoum,

    En fait il faudrait entrer un peu plus dans le détail, mangez-vous le matin ? et à quelle heure ?
    Que mangez-vous au petit déjeuner ?
    Le fait de ne pas manger aux heures de repas n’est pas forcément un mal en soi, mais il faut essayer de comprendre pourquoi ? Parce que les horaires des repas ont un sens au niveau chronobiologie.
    Par rapport à la 10ème recommandation, manger lorsqu’on n’a pas faim est à mettre en place et à appliquer mais je crois que le souci que vous rencontrez est plus profond. Une réponse par écrit serait difficile.
    Ensuite par rapport à la recommandation de votre médecin, elle n’est pas une mauvaise solution. Une réflexion plus profonde est à mettre en place.

    Azais KHALSI
    Naturopathe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page