Ramadan : questions sur l’alimentation

Un repas pris dans le calme et la convivialité facilite la digestion.

La vraie faim, qui préside en général à l’iftar, est ressentie – comme la vraie soif – dans la bouche ; elle s’exprime dans le calme et ne crée aucune précipitation : on ne se rue pas sur la nourriture ; bien au contraire on l’aborde avec retenue, respect, on la considère. Quelquefois même on sanglote de joie dès l’ingestion de la première datte ou de gorgée d’eau et on se jure alors de ne plus remanger sans éprouver ces sensations tout à fait extraordinaires que procurent la vraie faim et son apaisement.

 

Quelle alimentation doit-on privilégier pour le foutour ? Par quoi commencer ? Quel serait le foutour idéal ?

Pendant le jeûne ou lorsque l’on diminue sa consommation de nourriture, l’estomac se rétrécit et diminue de volume. C’est pourquoi nous vous conseillons de rompre le jeûne avec des dattes, c’est un sucre rapide il redonnera de l’énergie très rapidement.

Si vous désirez prendre un peu de soupe, il n’y a pas d’inconvénient à cela. Ensuite, rendez-vous à la mosquée pour accomplir la prière du Maghreb. Retournez ensuite chez vous pour poursuivre votre repas sans excès. À noter que le fait de consommer soudainement de grandes quantités d’aliments produit des troubles dans l’estomac qui était au repos pendant le jeûne.

À la rupture du jeune : Des dattes et s’il n’y pas de dattes prendre de l’eau et pas les deux. « Lors de la rupture du jeûne prenez des dattes, si vous n’en trouvez pas alors prenez de l’eau. » On voit dans cette noble parole que le Prophète Mohamed, paix et salut sur lui, précise les dattes en premier et rien d’autre. Ce n’est que si nous ne trouvons pas de dattes que l’eau remplace les dattes et non les deux.

Pour résumer :

Toute de suite après la rupture, des dattes ou de l’eau mais pas les deux (faire la prière du maghrib)

Prendre ensuite un repas très léger, si possible liquide (aller ensuite à la prière de tarawihs).

Au retour des Tarawihs, prendre un repas léger fait de légumes. S’il doit y avoir des protéines animales, des protéines digestes (poisson), à mon sens éviter si possible la viande tout ce mois à l’iftar.

Puis une boisson chaude : tisane ou thé

Quelle alimentation doit-on privilégier pour le souhour ? Par quoi commencer ? Quel serait lesouhour idéal ?

Pour commencer, à mon sens il n’y a pas de souhour idéal. Je suis naturopathe et je me dois de ne pas oublier que je m’adresse à une population diverse et variée et les traditions culinaires sont différentes chez les maghrébins, les africains, les occidentaux, etc.

Mais la règle pour le souhour : Prendre un repas pour celui qui le peut ; Féculents ou légumes, Protéines (poisson ou œufs), boire beaucoup (tisanes ou eau).

Pourquoi rompre le jeûne avec du lait et des dattes ?

Pour les dattes c’est très simple, le prophète Mohamed, paix et salut sur lui, nous l’indique dans une parole authentique que nous avons citée plus haut.

Par rapport au lait, ce n’est qu’une tradition et rien d’autre. Maintenant d’un point de vue nutritionnel, c’est à éviter.

Pourquoi boire une soupe et/ou boisson chaude ?

L’estomac était au repos toute une journée ne l’oublions pas, le jeûne est l’occasion de créer un repos pour tout le système digestif.

Lorsque les aliments sont réduits par la mastication à l’état de bouillie ou à l’état de liquide, le travail de l’estomac est réduit de moitié ce qui devrait éviter toute fatigue.

Le repas du souhour est-il important ? Y aurait-il un impact sur ma santé si je le négligeais ?

Laissons notre noble Prophète, paix et salut sur lui, répondre à cette question très spirituelle :

Ibn Omar (que Dieu l’agrée) rapporte que l’Envoyé de Dieu (paix et bénédictions sur lui) a dit : « En vérité, Dieu et Ses anges envoient des bénédictions sur ceux qui prennent le Souhour. »

L’Envoyé de Dieu (paix et bénédictions sur lui) a dit: « La différence entre notre jeûne et celui des gens du livre (juifs et chrétiens), réside dans le fait de prendre de la nourriture au moment du Souhour, contrairement à eux. » 

Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit: « Prenez le Souhour car il renferme de grandes bénédictions. » et aussi: « Dans trois choses se trouvent de grandes bénédictions : la Djamâa (la compagnie d’un groupe), le tharid et le Souhour. »

Quand l’Envoyé de Dieu (paix et bénédictions sur lui) invitait l’un de ses compagnons pour prendre le Souhour avec lui, il disait : « Viens partager avec moi une nourriture bénie. » 

Un autre hadith dit : « Prenez le Souhour et prenez des forces pour le jeûne; et dormez l’après-midi pour vous aider à vous réveiller dans la dernière portion de la nuit (pour l’adoration). »

Abdallah Ibn Hareth (que Dieu l’agrée) rapporte le récit suivant d’un Compagnon (que Dieu l’agrée): “Une fois, je visitais l’Envoyé de Dieu (paix et bénédictions sur lui) au moment où il était en train de prendre le Souhour. Il dit alors : « C’est une chose remplie de bénédictions qu’Allah vous a accordée. Ne l’abandonnez pas. »

Et pour terminer, en recommandant à plusieurs reprises le Souhour, l’Envoyé de Dieu (paix et bénédictions sur lui) disait : « Même si vous ne trouvez aucune nourriture, prenez au moins une datte ou une gorgée d’eau. »

Quels sont les aliments à éviter, à consommer avec modération ou à privilégier pendant ce mois de Ramadan où les journées s’annoncent longues et les nuits courtes ?

Je répondrai très simplement, les aliments les plus difficilement digestes, n’oublions pas que nous effectuons un jeûne sec de 30 jours.

N’oubliez pas qu’à la rupture du jeûne, prendre un repas lourd perturbera notre concentration pendant la prière de la nuit (tarawihs).

Et un repas lourd pris après cette même prière perturberait le sommeil.

Le jeûne me constipe. Quelles recommandations pour y remédier ?

Les premiers jours de jeûne devrait occasionner ce petit souci et c’est tout à fait normal, aucune inquiétude. Ensuite mettre en place les conseils suivants :

– N’hésitez pas à boire à la rupture du jeûne c’est très important

– Aujourd’hui, notre alimentation est plutôt pauvre en fibres naturelles. Or, ces fibres alimentaires aident votre intestin à éliminer les déchets de votre organisme. Consommez donc davantage de fruits et de légumes frais et secs, préférez les céréales complètes (riz, pâtes, pain…) aux céréales trop raffinées qui manquent notablement de ces fibres précieuses.

– Faites de la marche

– Dernier conseil, prenez le temps d’aller à la selle.

Quelles recommandations alimentaires pour les plus gourmands ?

Ne pas se priver, il y a beaucoup de recettes sur internet, livres qui respectent certaines règles de diététique et qui satisferont les plus gourmands tout en respectant les règles que nous avons citées plus haut.

Manger est un plaisir et il ne faut pas s’en priver. Mais manger trop n’est plus un plaisir, on se sent lourd, on est fatigué. Si on veut profiter pleinement de la gastronomie qui sera à l’honneur pendant ce mois, mangez moins appréciez plus.

Il y a un dicton : « si vous voulez manger plus, mangez moins ! »

Comment éviter les prises de poids pendant le mois de Ramadan ?

Un mois de jeûne respectant quelques règles simples d’hygiène alimentaire sans trop de restriction devrait éviter largement les prises de poids.

Evitez les repas lourds et indigestes, préférez les repas légers, mastiquez longuement, faites de la marche.

 

Un commentaire

  1. assalma aleykoum
    merci beaucoup pour ces conseils mais on a du mal a en tenir compte .QU Allah facilite.
    j’ai un souci ,j’allete mon enfant de 3 mois et je fais le jeune egalement;.mais au bout de 15 jours de jeune ,je n’ai plus de lait .Quelle alimentation privilégier et ai je le droit de ne pas jeuner pour continuer l’allaitement inchallah.merci pour vos conseils?Barakaoufiki

  2. Assalam Alaykoum,

    Comme je le précise lors de mes interventions en public, la femme enceinte et allaitante peuvent jeûner s’il n’y a aucune contre indication médicale.

    parcontre dans le cas où cela peut porter atteinte au fœtus, au bébé ou à la santé de la maman il est évident que le jeûne devient [B]interdit[/B].

    pour la maman qui allaite c’est la même chose, certaines femmes peuvent jeûner et n’éprouvent aucune gêne quand à la production de lait, pour celles qui rencontrent le souci que vous vivez il faut arrêter immédiatement, la jurisprudence est clair à ce sujet, l’allaitement devient prioritaire vous pourrez par la suite rattraper les jours de jeûnes manqués.

    les aliments les plus connus favoriser la lactation :

    * fenugrec
    * fenouil
    * chardon béni

    Que Dieu vous aide en ce mois béni,

    espérant avoir répondu à votre question.

    Azais KHALSI
    Naturopathe

  3. Salam, barakalahoufik pour ces conseils pour ce mois béni. Est-ce possible de conseiller la femme enceinte qui jeûne ce mois. Et il me semble difficile de ne pas prendre de protéines animales pendant 1 mois. Mais je vous entends.

    JazakAllah.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page