Soigner le rhume autrement

Avec l’automne et l’arrivée de l’hiver, les rhumes et autres petites infections des voies respiratoires sont fréquentes. Il est possible de les prévenir ou de les soigner avec des remèdes naturels, grâce à la naturopathie.

Des symptômes très courants

Le rhume, également appelé rhinopharyngite est l’infection ORL la plus courante chez le jeune enfant, comme chez l’adulte, elle se traduit généralement par des maux de tête et de gorge, un nez qui coule, des éternuements, de la toux, de la fatigue…

Une fièvre importante et prolongée, accompagnée de douleurs musculaires, doivent plutôt évoquer une grippe et faire l’objet d’un traitement approprié chez les personnes sensibles (personnes âgées, jeunes enfants, femmes enceintes…).

Rhume ou rhinopharyngite : infection virale

Le rhume n’est pas provoqué, contrairement à ce qu’on pense souvent, par une variation de température ou un refroidissement. Il est du à un virus. Il existe environ 200 souches virales susceptibles de déclencher un rhume, ce qui explique que l’on puisse être malade plusieurs fois par an. En effet, une infection par un premier virus n’implique pas forcément que l’on sera immunisé contre un second !

L’évolution pouvant se faire par le bas, provoquant des trachéite ou bronchite, vers le haut, provoquant une sinusite, ou latéralement provoquant une otite.

Ces virus se transmettent par le contact (mains, objets) et les sécrétions (salive, etc.). L’incubation dure 2 à 8 jours selon les individus et selon les virus, et la personne malade est contagieuse 24h avant que le rhume se déclare et jusqu’à 5 jours après.

La prévention est également efficace chez les enfants, soumis aux virus à l’école ou en crèche.

Le sérum physiologique instillé dans le nez plusieurs fois par jour limite la survenue des complications. Ce lavage peut s’effectuer avec de l’eau chaude salée préparé soi-même. Attention tout de même à ne pas avaler l’eau, ce qui favoriserait une otite ou une sinusite.

En médecine chinoise les Rhino-pharyngite sont la conséquence d’une insuffisance de l’énergie défensive qui a pour origine un vide du Qi du Yin, soit du Foie et/ou un vide de l’énergie du Foyer supérieur. C’est un trouble de la communication contre lequel l’organisme se défend en générant trop de mucosité. Par la suite, ces mucosités prennent une allure infectieuse.

L’acupunture peut avoir des effets bénéfique en traitement d’urgence, le traitement de fond en phytothérapie restera beaucoup plus efficace. Le gingembre confit, mâcher, reste une spécialité de la médecine chinoise.

Importance de la prévention

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi certaines personnes de votre entourage ne savent même pas ce qu’est un mouchoir, alors que pour d’autres, l’automne et l’arrivée de l’hiver “ribent” avec un “nez” rouge et boursouflé, des yeux “larmoyant” et des “éternuements”?

Selon l’état de santé, la résistance physique et le niveau des défenses immunitaires, une personne contaminée pourra très bien éradiquer le virus sans contracter la maladie. C’est là tout l’intérêt de la prévention: la naturopathie vise en effet à entretenir un état de santé optimal afin que l’organisme puisse se défendre seul contre les attaques infectieuses. Ainsi, un individu dont les défenses immunitaires sont performantes ne contractera pas la maladie, ou bien celle-ci disparaîtra rapidement, et spontanément.

Renforcer ses défenses immunitaires par une alimentation saine et équilibrée

Le premier rempart contre le rhume (et contre beaucoup d’autres infections!) consiste à renforcer ses défenses immunitaires.

Pour les naturopathes un excès d’acidité de l’organisme en est la principale cause. Comme en médecine chinoise, les naturopathes accordent une grande importance au Foie, organe de soutien, très souvent surchargé.

La naturopathie conseille d’abord de veiller à son hygiène de vie : sommeil suffisant et de bonne qualité, exercice  physique permettant d’évacuer le stress, alimentation équilibrée, riches en fruits et légumes frais et bio (pour les vitamines, minéraux, et substances anti-oxydantes), des céréales complètes, des graisses végétales de bonnes qualités (huiles 1ère pression à froid, non raffinées).

Quelques conseils pour un mode de vie équilibré :

– Pratiquer une activité physique régulière et adaptée
– Pratiquer des activités de relaxation
– Favoriser le contact avec la nature
– Prendre des saunas et des bains chauds.
– S’octroyer des plages suffisantes de loisir et de détente
– Veiller à dormir suffisamment et privilégier un sommeil naturel
– Pratiquer régulièrement des respirations amples et profondes.

Alimentation

Les aliments à privilégier pour renforcer ses défenses immunitaires sont les suivants :

En cas de Rhume (ou rhino-pharyngite) il sera préférable de se mettre à la diète, ou du moins de limiter l’alimentation à des bouillons, des soupes, des légumes et des fruits doux. Dans tous les cas, les aliments acides, en particulier les agrumes, doivent être totalement supprimés, de même que le lait et les produits qui en sont dérivés. Cela est encore plus vrai pour les enfants qui font des rhinos à répétition.

Quelques conseils :

– Les probiotiques, renforcent la flore intestinale et aident ainsi à combattre les infections 
– L’ail et l’oignon agissent comme des antibiotiques naturels,
– L’echinacée (plante originaire d’Amérique du Nord), immunostimulante à consommer en cure préventive, à l’automne ou au début de l’hiver,
– Les aliments riches en zinc stimulent la production des leucocytes (ou globules blancs) et limitent la capacité de reproduction des virus,
– Les aliments riches en vitamine C : plutôt que d’absorber des comprimés de vitamine C de synthèse (dont l’efficacité est controversée), privilégiez plutôt les aliments tels que les agrumes, le kiwi, le persil, les épinards, les choux verts (en particulier le brocoli, à consommer croquant, avec une cuisson courte, car la vitamine C est thermosensible), l’acérola…
– Le gingembre, stimulant immunitaire.

Soigner un rhume installé

Et si, malgré tout, le virus a réussi à s’installer, rien n’est perdu ! Outre des paquets de mouchoirs (en papier recyclé !), il est encore temps de vous procurer :

– De la propolis (cire sécrétée par les abeilles), puissant antibiotique, anti-infectieux, anti-septique, anti-viral, anti-fongique et anti-inflammatoire: un gramme, 1 à 3 fois par jour,
– De l’huile de nigelle (anti-infectieux, détoxifiant et protecteur de l’appareil respiratoire): une cuillère à café le matin, à jeun, et une le soir, avant le dîner,
– De l’huile essentielle d’eucalyptus, de pin, de cyprès, de myrte : en diffusion pour assainir l’atmosphère, ou en inhalation (3 gouttes dans un bol d’eau bouillante, durant 10 minutes, 1 à 3 fois par jour), ou encore en gargarismes en cas de toux (3 gouttes dans un demi verre d’eau chaude),
– Du thym, de l’origan en infusion (antiseptique), ou encore du gingembre (anti-tussif),
– D’autres produits de phytothérapie comme l’hysope (bon expectorant contre la toux, l’enrouement), la camomille (dégage les sinus) ou la marrube (fluidifie les sécrétions et expectorant),
– Le Chlorure de magnésium : boire 10 cl par jour à raison de 20g dilués dans un 1l d’eau.
– Jus d’argousier : 1 cuillère à soupe le matin, Ou acérola 1g par jour.
Enfin, la tisane de thym, au citron et au miel est toujours utile pour enrayer un rhume débutant

Un commentaire

  1. Salam, merci pour ces conseils qui sont très profitables surtout quand on a tendance a se jetter sur les médicaments dès les premiers signes de rhume! On peut se soigner en respectant notre corps, don que Dieu nous a donné, c\’est bon à savoir! 🙂

  2. Salam aleykoum,

    baraka Allah fik pour tout ces précieux conseils.

    Mère de 4 enfants, nous ressortons d’une otite sévère, une rhino et une gastro.

    Merci pour tout vos articles intéressants.

  3. Hum
    “Dans tous les cas, les aliments acides, en particulier les agrumes, doivent être totalement supprimés”
    et
    “privilégiez plutôt les aliments tels que les agrumes, le kiwi”
    cela est plutôt contradictoire !!!!

  4. salam
    le concept de naturopathie est très intéressant
    toutefois la santé bienfait précieux, qui nécessite d’en prendre le plus grand soin
    mérite qu’on prenne le temps nécessaire de faire le point avec son propre médecin généraliste oou spécialiste (qui peut être aussi naturopathe )
    en effet dans ce genre d’article il est indispensable de préciser que le chlorure de magnésium par ex est un principe actif qui peut interférer avec une hypertension artérielle ou une inflammation rénale
    en terme de responsabilité par rapport aux conseils apportés par l’article il serait bien venue de proposer aux lecteurs que si les signes persistent au delà de 8 jours la consultation d’un praticien serait à envisager
    remarque: une otite mal soignée peut provoquer la surdité d’un enfant
    notre corps, notre santé n’est qu’une amana; un dépôt sur lequel nous devrons tous rendre des comptes
    que Dieu nous préserve nous donne la force d’être à la hauteur de nos responsabilités
    barakallah fikoum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page