Du jamais vu : deux listes anti-islam pour les élections européennes en France

Parmi les 33 listes validées par le ministère de l'Intérieur pour ces élections européennes de 2019, deux listes extrémistes anti-islam. La première est portée par le théoricien français du "grand remplacement", Renaud Camus. La seconde par le leader identitaire sulfureux : Vincent Vauclin. Du jamais vu.

0
136

C’est passé presque inaperçu. Dans la nuit de vendredi à samedi, le ministère de l’Intérieur a publié au Journal officiel les 33 listes officiellement candidates aux élections européennes. Il y a en a pour tous les goûts : de l’Alliance royale au parti animaliste, des partisans de l’Espéranto aux militants de la décroissance

La moitié de ces listes n’auront pas les moyens d’imprimer et de diffuser leurs bulletins de vote. Il n’empêche qu’elles pourront diffuser leurs clips et affiches de campagne. Et pour certains micro-partis, c’est déjà une grande victoire

« Notre combat n’est pas seulement contre l’islam »

Le tirage au sort du ministère de l’Intérieur lui a attribué la troisième place dans l’ordre protocolaire. Sa liste s’intitule faussement « La ligne claire ». Renaud Camus, 72 ans, a réussi à décrocher son ticket pour les Européennes en réunissant 79 amis, autant d’hommes que de femmes. C’est le seul critère fixé par les autorités. Cela lui permet donc de propager encore ses discours extrémistes.

Le président du « Conseil national de la résistance européenne » considère que les immigrés musulmans sont des « colonisateurs », que « la France est sous occupation ». C’est lui qui a popularisé en France, depuis une dizaine d’années, la théorie du « Grand remplacement », largement reprise par la droite identitaire. 

Et pour gagner en notoriété, Renaud Camus a recruté sur sa liste en deuxième position une jeune étudiante « gilet jaune » : Fiorina Lignier. Elle a été éborgné lors de l’acte IV à Paris et avait ensuite reçu la visite à l’hôpital du député RN, Gilbert Collard. 

On retrouve, aux côtés de Renaud Camus, en troisième position sur cette liste, un ancien du FN. Karim Ouchikh avait été élu en 2015 sur la liste du Front national aux élections régionales en île de France. Il était alors co-lisitier de Jordan Bardella, l’actuel tête de liste du RN. Karim Ouchikh est par ailleurs président du Siel, un micro-parti fondé en 2014.

« Vous pouvez tuer chaque moustique un par un »

Ces élections européennes offrent également une vitrine à un leader identitaire sulfureux : Vincent Vauclin, président du parti « La dissidence française ». Sa liste s’intitule « La Reconquête », sous-entendu la reconquête pour une France blanche.  En mai 2018, invité de Radio Libertés, Vincent Vauclin osait comparer les immigrés à des insectes.

Vincent Vauclin accueille aussi sur la liste d’anciens conseillers régionaux du FN. Il se définit lui-même comme nationaliste, et prône le concept de re-migration. Il considère qu’en mettant en place une législation favorable aux « Gaulois », les immigrés et leurs enfants repartiront dans leurs pays d’origine. Vincent Vauclin n’a encore jamais été condamné par la justice française.

Pourquoi de telles listes ?

La règle des 500 parrainages d’élus locaux permet d’éviter ce genre de candidatures à l’élection présidentielle. Pour les européennes, il n’y a aucun pré-requis, aucun parrainage nécessaire. Il suffit de réunir 79 électeurs français, autant d’hommes que de femmes, sans critère géographique, pour déposer une liste. La seule contre-indication, c’est une condamnation à une peine d’inéligibilité. Ce n’est pas le cas en l’occurrence.

Il n’y a également aucun critère financier. Et d’ailleurs, ces deux listes auront énormément de mal à payer l’impression et la diffusion de leurs professions de foi et bulletins de vote. Ils vous demanderont donc d’imprimer vous-même vos bulletins le 26 mai prochain, ce qui est autorisé par les textes.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.