Une belle rencontre…

0
643

Qu’est-ce que la vie si ce n’est une succession de rencontres. Certaines peuvent nous paraître riches et d’autres pas. Mais, en réalité, elles représentent toutes  un enseignement et donc construisent une expérience. La première rencontre dans la vie d’un être humain est le goût. Les aliments que sa mère ingère, transmettent dans le liquide amniotique tout ce dont le fœtus a besoin. Un vrai miracle de Dieu. Et c’est aussi rencontrer sa mère sans l’avoir vue. Le fœtus entend et reconnait les voix de ses parents et de son entourage.

Un jour, elle ouvre les yeux, et voilà qu’un paysage céleste s’offre à ces derniers. Son corps est aussitôt au bord du vide. Face à ce tableau, les yeux se perdent dans les perspectives du panorama. Elle prend un grand souffle. L’action de respiration prend tout son sens. Elle se sent revivre. Quel voyage est la vie ! Quand elle remonte dans ses souvenirs, certains épisodes s’illuminent, comme un rêve doux qui ne finit jamais. Elle garde ces images dans sa mémoire, comme un pansement aux blessures à venir. Une sorte de refuge. Etait-ce une bonne ou une mauvaise décision ? Peut être en était-ce une mauvaise… Elle regrette cette rencontre qui l’a échoué sur les rivages de son errance.

Mais quel serait le sens de la vie si elle n’était pas faite d’expériences ? Oui. Une personne lui avait changé sa vision du monde, un jour, quand elle lui a dit que « l’échec n’existait pas car on ne vivait que des expériences ».

Dieu nous a offert la vie pour apprendre, elle l’avait enfin compris. Et ça été libérateur.

Elle ouvre les bras, embrasse le ciel et s’abandonne totalement au gré des rafales. Comme une plume dans la tempête. Pourquoi résister ? Tout est à portée de mains. Arrête-toi et cueille. Un champ luxuriant s’offre à ta curiosité. Emplis tes poumons de cette odeur. Tu la sens ? Celle-ci, oui. Celle qui te rappelle un lieu, une personne, ou un pays que tu as visité jadis. Elle marche seule. Le chemin s’éclaire au fur et à mesure de ses pas hésitants. « Avance ! » Une voix intérieure lui chuchote-t-elle. Elle se laisse guider par cette voix qui lui est familière.

Et sans réfléchir, elle se jette dans le vide. Elle survole, à présent, le paysage qu’elle voyait. C’est la première fois qu’elle s’essaie au parapente. Comme une volonté de visiter l’inconnu et de le toucher. A un moment, il faut s’y aventurer pour s’éduquer. Au premier abord, la peur l’a paralysée. Puis, elle s’est dit que tant qu’elle vivait cela, autant profiter jusqu’au bout et tant pis pour le reste. C’est là où elle ouvrit les yeux et regarda autour d’elle à travers le vent. Qu’est-ce qui pouvait lui arriver de mieux. Elle était là, au milieu de la création de Dieu et sa bénédiction. Elle réussit à surpasser sa crainte.

Finalement, toutes les rencontres que nous faisons, sont comme un vol en parapente. Ca commence par des questionnements et des frayeurs. Puis, une fois que l’on est dedans, on fait comme on peut et comme on le sent. Pour enfin, savourer le don de Dieu quel qu’il soit et en tirer les avantages. Malgré les difficultés et les épreuves, la vie vaut la peine d’être vécue. Et c’est grâce à cette ascension que l’on transcende son égo pour rencontrer la Face de Dieu.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.