Quand le couple se veut pluriculturel

0
2818

Cet article est le fruit de mon humble expérience. Un concentré de quelques petites années de vie de couple. Des années d’apprentissage et de découvertes, comme tous, mais renforcées par ce bain de culture dans lequel j’ai plongé. L’horizon presque inconnu, excitée à l’idée de ce qu’allait m’apporter cette aventure que j’ai décidé de vivre tout au long de ma vie. Un choix loin d’être anodin et sûrement pas inconscient. Je me retourne et observe ce que j’ai traversé. J’aperçois l’accalmie où je n’ai eu qu’à me laisser bercer et je vois aussi ces eaux troubles et agitées où j’ai dû m’accrocher. Je repère également ces téméraires et j’ai juste envie de les prévenir sur cette zone à éviter et l’autre à emprunter. L’océan est vaste…

Tolérance, tolérance, tolérance… :

C’est la qualité primordiale voire vitale que doit avoir le couple. Il n’est pas possible de concevoir un couple équilibré, et en particulier celui qui baigne dans deux cultures, quand la tolérance y fait défaut: la condition sine qua non pour la cohésion de celui-ci. Elle représente la colonne vertébrale qui procure force et maintien. Pas évident de savoir si cette qualité fait partie de notre répertoire. On peut avoir une vague idée sur nous-mêmes, mais ce n’est qu’en se confrontant 24h/24 et 7j/7 qu’on va se découvrir. Alors, tolérant ou pas ? La bonne surprise c’est que ça se travaille. Il suffit d’un peu de bonne volonté et de bonne foi saupoudrées d’amour et on laisse cuire patiemment à petit feu (Secret de grand-mères !). Orgueilleux s’abstenir.

« Chez nous comme ci… » « Chez vous comme ça… » ?! :

Stop ! Arrêtez de comparer à tout bout de champ, c’est agaçant. Il y a une réelle limite entre l’enrichissement mutuel et l’énervement mutuel ! J’ai ce sentiment qu’en employant le « chez nous » ou le « chez vous » il y a comme une sorte de mise à l’écart, de « non miscible ». J’ai ma culture, mon histoire, mes us et mes coutumes et il a les siennes. On met tout ça dans un grand sac et on pioche. On pioche et on garde ce qui nous semble bon. Le mauvais, l’inutile, l’inintéressant, on le met de côté. Mais on n’oublie pas. Parce que ça fait partie de notre histoire, ça nous a construits et ça a fait de nous ce qu’on est aujourd’hui. Et puis, c’est tellement valorisant pour l’autre de nous faire découvrir mille et une choses et de lui faire voir qu’à travers lui, on s’enrichit. Si on commence à comparer du genre c’est mieux chez nous, ça n’ira pas !

 Personnellement, je trouve que c’est surtout ici que ça devient intéressant. Le couple prend de la valeur par son enrichissement et c’est justement grâce à cela qu’il va gagner en tolérance. Et plus on est tolérant, plus on apprend, plus on s’enrichit. C’est donc sans fin. Quel trésor, louanges à Dieu !

La barrière de la langue :

 Parmi les plus grandes difficultés que l’on puisse rencontrer dans les couples mixtes est assurément  la barrière de la langue. Ce que l’on croit être au départ qu’un simple détail peut vite s’avérer problématique si l’on n’y prend pas garde. Mais comment ? En évitant de parler constamment avec sa langue maternelle en présence de son époux (se). C’est une règle si simple mais tellement mise de coté. Et quand les circonstances nous obligent à parler notre langue (avec les parents, famille au pays etc), il faut prendre soin de temps en temps de traduire, ça fait partie des règles de politesse. C’est aussi une façon d’intégrer l’autre dans le noyau familial et lui permettre plus aisément de travailler sur ce terrain qu’est l’approche et le tissage de liens, et ce plus particulièrement au début de la relation. Etant donné l’effort que cet exercice demande, qui peut vite devenir fatiguant pour la personne traductrice, pourquoi ne pas se donner les moyens d’apprendre la langue maternelle de l’autre et pouvoir ainsi participer plus naturellement aux discussions ? Ce bonus ne manque pas d’intérêt puisque tout d’abord on apprend une langue, ce qui n’est pas rien. Ensuite cela nous permet d’approfondir les relations avec la belle-famille qui se sent honorée par cet effort d’apprentissage. Et pour finir, ça devient même amusant quand on arrive à aligner deux ou trois mots avec l’accent et tout ce qui va avec. Perso, je prends un malin plaisir à sortir de temps en temps des expressions pures marrakchia et de voir les réactions…

Oups, Youpiii c’est les vacances ! :

Qui dit vacances dit farniente, repos, balades et découvertes ? Dans l’idéal, oui. En tout cas, c’est ce qu’on attend de nos vacances. Sans oublier les visites, la famille et les grandes tablées à se raconter ce qu’on est devenu depuis la dernière fois… Les attentes ne manquent pas et pour que les vacances apaisent et rapprochent plus qu’elles ne divisent et déçoivent, la solution c’est une parfaite communication qui débouchera sur une entente et un accord. Où allons-nous partir ? Ton pays, le mien,… ? Quel genre de vacances veux-tu passer ? Comment concilier vacances en famille et vacances en couple ? Quel temps nous accorderons-nous, et de quelle manière ? etc…

La difficulté du couple mixte, comme des autres couples d’ailleurs, est de trouver un terrain d’entente et de vivre pleinement ses vacances surtout s’il fait le choix des concessions. C’est pourquoi le couple doit avoir une vision large et organisée de ses vacances, où l’on serait à la fois compréhensif et flexible. L’important est que chacun y trouve son compte.

Et les enfants ? 

C’est une réelle chance pour les enfants de grandir et de vivre dans une mixité culturelle. Si les conditions d’éducation sont solides, cela accroît leur largesse d’esprit et leur tolérance. Doublement gratifié par un héritage culturel riche et tellement varié, baignant dans cette double culture qui vient titiller leur curiosité. Et si on ajoute à cela l’apprentissage des langues maternelles, c’est un vrai bonus.

La vie de couple est un défi au quotidien. Gérer une double culture au sein de celui-ci en est un encore plus grand. Le résultat en vaut la peine. On y apprend tellement ! Il ne doit jamais être source de conflits et d’amertume. Ne sommes-nous pas musulmans avant tout ? Et n’est-ce pas cela notre plus grande force ? Les traditions font partie de notre héritage et elles ont cette valeur de participer à notre histoire. Une histoire qui ne doit s’écrire que si elle plaît à Dieu, que Son nom soit exalté.

Que Dieu fasse de nos foyers des océans de bonheur… amine !

 

1 commentaire

  1. salam alaikoum,

    l’intérêt est surement de partager une expérience riche en émotions, en épreuves, en joie, …..
    si vous n’êtes pas concerné par l’expérience du couple mixte, il y en a surement beaucoup d’autres qui le sont et qui trouveront un plaisir à lire un tel article;
    je ne suis pas en couple mixte, mais cet article m’a beaucoup apporté, car même si les deux conjoints sont de la même origine certains problèmes ressemblent à ceux du couple mixte, car ils n’ont pas la même éducation, pas la même histoire….

  2. Assalamou Alaykoum.
    La mixité de culture est tres déconséillée. Onn me l’avait souvent dit mais j’ai lancé le defit et je me suis marié avec un fille née en fance moi qui a vecu au Maroc toute mon enfance. Il y’a enormément de peoblèmes qui resurgissent, comportement, façon de penser et beacoups de choses et les gens qui disent le contraire sit ils veulent pas le montrer, soit ils il le cachent ou encore ils subissent et jettent l’epongent et laisse l’autre partie gouverner bref c’est une vie plaine d’amertume et de regret surtout quand on a des enfants. Je conseil tout mes freres et mes soeurs marier vous avec des gens de meme culture et de prefernce de la meme ville si c’est possible comme l’a dit le prophete. car plus en s’eloigne de notre region, plus la probabilité ‘avoir des problèmes augmente.

    Wa assalamou Alaykoum

  3. salam alaikoum,

    ne serait-ce pas le contraire??? n’est-ce pas le tribalisme qui est déconseillé et la mixité qui est recommandée????

    vous vous appuyez sur quel hadith???? ou ne serait-ce que le résultat d’une expérience personnelle décevante????
    si des problèmes ressurgissent c’est que chacun campe sur ses positions, chacun veut garder ses us et coutumes,….exactement ce dont parle notre sœur dans ce bel article!!! beaucoup de mariages mixtes réussissent alhamdoulillah grâce aux efforts que font les deux conjoints….
    et pour info, je crois que venir du Maroc et se marier avec « une fille née ici » ne constitue pas un mariage mixte puisque c’est la même origine!

  4. Salam
    C’est pour cela qu’elle disait « Tolérance, tolérance, tolérance!… »
    Perso, je le vois moi l’intérêt de cet article! En effet, je me marie bientôt inshaALLAH avec un frère d’une culture (je suis née en France d’origine chaouia algérienne, et lui est né au Pakistan). Et ses petits conseils pratiques glissés en mode « confessions amicales » me rassurent, m’amusent et dédramatisent une situation qui s’annonce périlleuse le jour où je vais devoir rencontrer sa famille!!!
    Vous n’êtes pas « Dur », vous ne comprenez pas l’intérêt de l’article, donc il faut vous l’expliquer c’est tout.
    Cela dit, si vous ne l’avez pas compris avant, je doute que mes petites explications vous permettent d’en comprendre d’avantage.
    Excusez moi d’être si dure.
    Fraternellement, AmatouRRAHMAN

  5. Salam
    Merci pour ton article.
    Il est vrai que l’on tombe facilement dans les comparaisons « chez nous etc. », et l’on peut se sentir piqué ou insulté pour peu de choses au fond. Chaque culture à ses qualités et ses défauts. Un mariage mixte a ses avantages et ses inconvénients. Il aime mon franc parlé à la française (origine algérienne) et j’aime sa douceur de caractère (pakistanais).
    Bien sûr les gens sont différents entre eux quelque soit leur culture, l’on peut s’entendre avec n’importe qui de n’importe quelle culture, c’est une question de personnalité… Et même, on peut désavouer certaines pratiques de notre propre culture ou apprécier d’autres choses, un mariage mixte permet de faire son propre ménage dans notre culture et adopter quelques petites choses qui nous arrange chez l’autre.
    De plus, même entre frères et sœurs d’une même fratrie il y a des différences de raisonnements, de vision du monde, d’ouverture d’esprit. C’est une question de personnalité!!

  6. L article a mon sens est tres interessant du fait quil eclairicit Une situation que les convertis risqueront fortement de vivre dans leurs vies.
    Je vous invite a en ecrire plusieurs de la sorte. Le mariage pluriculturelle Est un sujet qui nest malheureusement pas assez traite parce que tabouDans la communaute. Vraiment je suis ravis davoir lu votre article esperant
    Nshllah en lire dautre de la sorte qui pourront ainsi demystifier des prejuges.
    Vous savez souvent les convertis trouvent Le chemin du mariage tres difficle a cause de ses prejuges.
    On assiste. A des discrimination du a la couleur de peau la langue Chose qui sont navrante surtout de la part
    Dune communaute qui porte le message divin sense liberer de ses maladies.
    Mais savez vous ce qui a pire que cela? Cest quand on voie tout une communaute
    Rester muette devant ses hypocrises. Alors que les occasions pour denoncer ces malheurs font legions(khatib,durus)Voila que dieu vous recompense. Barakallahoufik de la part dun converti

  7. salam alikoum
    se marier avec quelqu’un de la même culture est certes la voie de la facilité, néanmoins, vivant avec une personne d’une autre culture et ayant un enfant en commun, je peux dire que les couples non-mixtes passent à côté de tellement de choses…on s’enrichit quotidiennement en vivant avec un « étranger » et au final, on se rend compte que l’on est peut-être soi-même étrange…bref, on vit une vie dans laquelle on progresse, on évolue, on se questionne, on s’interroge, parfois on doute mais alhamdoulilah, si Allah nous a mis cette personne sur notre chemin, c’est que l’on est à la hauteur 😉
    donc svp arrêtez avec vos pensées traditionalistes qui ne font pas avancer l’humanité vers un vivre-ensemble en paix et Allah dit  » Nous vous avons partagés en peuples et en tribus afin que vous vous connaissiez entre vous. »
    Allahou’alam.
    Ma’salam

  8. Assalamou 3alaykoum,

    Il est certain qu’il n’est pas donné à tous de pouvoir vivre en couple pluriculturel; néanmoins, je trouve cet article plein d’espoir. Khaîr in cha Allah.

  9. salam alaikoum,

    cher beny,

    je tiens tout d’abord à vous présenter mes excuses pour ma réaction excessive….même si je ne suis toujours pas d’accord avec ce que vous dites!!!
    chacun a le droit d’exprimer son point de vue quel qu’il soit dans le respect de celui des autres….on doit critiquer les idées et non pas les personnes:

    { Ô vous qui avez cru! Qu’un groupe ne se raille pas d’un autre groupe: ceux-ci sont peut-être meilleurs qu’eux. Et que des femmes ne se raillent pas d’autres femmes: celles-ci sont peut-être meilleures qu’elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que «perversion» lorsqu’on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas… Ceux-là sont les injustes. }
    sourate 49, verset 11.

  10. salam
    inutile de s’excuser d’etre aussi dur.Vous auriez pu trouver simplement des mots plus doux pour exprimer la meme chose.ca m a choqué,je me suis mis à la place de l’auteur qui partage son experience.

  11. salam,

    je ne voulais pas du tt juger ni la personne qui a écrit l’article ni le contenu c’est juste que j’ai trouvé que les éléments qui ont été cités tombaient dans les clichés. je suis moi meme marié avec une personne d’une autre origine et c’est vrai que les soucis auquels j’ai fais face sont les meme qu’un couple « non mixte ». souvent chaqun veut aller en vacances dans un endroit différent, nous avons tj besoin de tolérence, etc.
    je m’excuse c’est vrai que j’ai été maladroit.

  12. SALAM ALAYKOUM
    JE PENSE QUE C’EST SUNNA DE SE MELANGER
    QUAND LES INTENTIONS SONT PURES ET NOBLES ON DEPASSE LES DIFFERENCES ET ON DEVIENT CREATIF , ON PREND LE MEILLEUR DE CHACUN
    ET AUSSI CA DONNE DE BEAUX ENFANTS , OUVERTS D’ESPRIT , INTELLIGENTS, COURAGEUX ….
    CAR LES CROYANTS N’OUBLIENT PAS LA FINALITE.
    APRES C’EST SUR LORSQUE LES FAMILLES RESPECTIVES S’EN MELENT C’EST EPROUVANT
    MAIS LA COMPLICITE DU COUPLE PEUT FAIRE DES MIRACLES, CHANGER LES MENTALITES PRISONNIERES ,
    ET LE TEMPS ET L’ENDURANCE SONT LE MEILLEUR DES ALLIES
    ET BISMILLAH DS TOUT CE QUE L’ONT FAIT

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.